Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Spleen > Le chanteur Spleen (The Voice) est accusé d'agressions sexuelles
C'est dit !
vendredi 27 novembre 2020 17:59

Le chanteur Spleen (The Voice) est accusé d'agressions sexuelles

Révélé dans la saison 3 de "The Voice", Spleen est accusé d'agressions sexuelles. Plus de 20 femmes ont raconté au magazine NEON le "harcèlement", les "menaces" et "l'exposition de photographies sans autorisation" qu'elles ont subies.
Crédits photo : Capture TF1
La parole continue à se libérer autour des agressions sexuelles commises dans le monde de la musique, grâce au collectif Music Too. Après le parolier Yohann Malory, c'est au tour du chanteur Spleen de se retrouver au coeur de la tourmente. Le chanteur avait été révélé dans la troisième saison de "The Voice" dans l'équipe. Après avoir menacé de quitter l'émission suite à un clash avec son coach MIKA jamais diffusé, le candidat avait vu des images de sa prestation sur "Ziggy" censurées. Aujourd'hui, le magazine NEON révèle avoir reçu plus d'une vingtaine de témoignages de jeunes femmes. Toutes racontent avoir été victimes d'agressions sexuelles à divers degrés, comme le précise le magazine : « Certaines affirment avoir été violées ou avoir subi une tentative de viol, d’autres évoquent des caresses et des baisers non consentis, d’autres encore assurent avoir été filmées à leur insu pendant des actes sexuels forcés ou consentis, ces vidéos ayant ensuite servi à faire pression sur elles ». Deux plaintes ont été déposées par une victime, Léonie, contre le chanteur en octobre 2018 pour « agression sexuelle, harcèlement sexuel et captation d'images impudiques ».

"J'ai compris que c'était foutu"


Pour NEON, Margot raconte en détail l'enfer qu'elle a subi. En 2016, elle est contactée par Spleen sur Facebook pour lui proposer « d'être filmée dans le cadre d'un projet sur "la rencontre" ». D'abord réticente suite au récit que lui fait son amie Mina (son prénom a été modifié) du chanteur, elle finit par accepter l'invitation de l'artiste, qui la conduit sans le lui dire à son domicile. « Je l'ai vu arriver au bout de la rue. Il m'a prise en photo deux fois avant même de me dire bonjour. J'ai trouvé ça odieux. Il m'a dit avoir oublié du matériel dans son studio et m'a demandé d'entrer » raconte Margot qui, pendant « quatre heures » va se voir poser des questions intimes : « J'ai demandé à partir, il m'a dit que je pourrais après la dernière étape des photos. Puis il m'a demandé de me mettre debout, de profil, devant une caméra sur trépied (...) Il a tenté de m'embrasser. J'étais scotchée au sol, je ne pouvais même pas bouger les pieds ».

Le chanteur nie les accusations


Spleen lui aurait ensuite demandé de descendre pour lui faire écouter une chanson : « Son appartement était un souplex. Je suis descendue et son lit était tout de suite sur la droite. Puis il m'a amenée dans une autre pièce où le sol était jonché de photos de femmes nues ayant des rapports sexuels avec lui ou seules. Dans mon esprit, j'ai compris que c'était foutu (...) Je me suis retournée vers l'escalier et il était placé devant avec un sourire goguenard genre : "Cocotte, tu ne partiras pas." Le mec est mégabaraque. Je n'avais pas envie de rivaliser avec lui. Il s'est approché et m'a poussée sur le lit. J'ai fait "non" de la tête, j'ai dit "non", et il m'a poussée. J'ai attendu que ça passe le plus vite possible ». Une agression qui a été filmée par le chanteur : « C'était horrible, il était au-dessus de moi et il mettait son coude à gauche de ma tête pour me forcer à regarder vers son appareil photo qui était à droite. Je me rappelle que pendant l’acte, j’essayais de cacher mon visage en faisant des mouvements avec mes cheveux ». Son amie Mina avoue avoir été également victime de Spleen, qui aurait usé du même stratagème. Le chanteur aurait même montré à Margot « une vidéo de ses ébats avec Mina » alors qu'elle était en train de se rhabiller. Suite à son agression, Margot a continué à échanger avec le chanteur, ce dernier essayant de la faire chanter avec les photos et vidéos prises à son insu, face auxquelles elle aurait signé une autorisation d'utilisation de droit à l'image. Margot et Mina ont essayé de porter plainte, en déposant « une main courante » qui a « disparu ».

Tout comme Mina et Margot, Amélie et Marie (noms également modifiés) témoignent également pour NEON du calvaire qu'elles ont vécues, toutes quatre en 2016. Mais selon le magazine, les premiers faits remonteraient à 2009. Toutes les victimes racontent les abus et la pression psychologique qu'elles auraient subies de la part de Spleen. Plusieurs d'entre elles expliquent que des photos ou vidéos ont été utilisées à leur insu dans le projet vidéo et photo "A feeling that never goes away" du chanteur, qui a donné lieu à une exposition à Paris. Sollicitée par le magazine, la production de "The Voice" n'a pas donné suite aux demandes, tout comme son bassiste ou son ancien producteur : « Ceux qui nous ont répondu assurent n'avoir aucune connaissance de ces faits ». Spleen nie, quant à lui, toutes les accusations, via ses avocats. « Tant qu'il n’a pas été condamné par un tribunal, il bénéficie de la présomption d’innocence » rappelle le magazine. De son côté, Margot a finalement porté plainte pour viol le 6 novembre dernier.

Théau BERTHELOT

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France
  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés