Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Taylor Swift > Taylor Swift interdite de chanter ses propres chansons : son énorme coup de gueule
C'est dit !
ARTICLE MIS A JOUR - vendredi 15 novembre 2019 14:18

Taylor Swift interdite de chanter ses propres chansons : son énorme coup de gueule (màj)

En conflit contre Scooter Braun et Scott Borchetta, qui détiennent les droits de ses anciens albums, Taylor Swift sort du silence pour dénoncer les tentatives de boycott et de manipulation dont elle fait l'objet. La star révèle qu'on veut lui interdire de chanter ses chansons aux American Music Awards.
Crédits photo : Bestimage
Mise à jour : En réponse à la polémique, Scooter Braun et Scott Borchetta ont transmis à la presse américaine un communiqué commun. Les deux producteurs se disent « choqués » par les « fausses » accusations de Taylor Swift. « A aucun moment nous n'avons déclaré que Taylor ne pouvait pas chanter aux AMA's ou n'avons bloqué son projet avec Netflix. En réalité, nous n'avons pas le droit de lui interdire de monter sur scène où que ce soit » est-il écrit. Ils affirment que Taylor Swift leur doit « des millions de dollars » qui mettent en péril le devenir du label Big Machine Records, et que leurs derniers échanges pour « trouver une solution satisfaisante » semblaient positifs jusqu'à ce que Taylor prenne la « décision unilatérale d'enrôler sa fanbase dans un mouvement calculé ». « Taylor, l'histoire que tu as créée n'existe pas. Tout ce nous demandons est une conversation directe et honnête » lit-on en conclusion. La réplique ne s'est pas faite attendre. « Dans leur communiqué, ils ne démentent à aucun moment les affirmations faites par Taylor hier soir dans son message » a réagi un porte-parole de la chanteuse, en expliquant avoir des preuves écrites des refus formulés par Big Machine Records concernant les AMA's et le documentaire Netflix.


Nouvel épisode dans la guerre opposant Taylor Swift à son ancien label. Durant la nuit, la star américaine a pris publiquement la parole pour s'indigner contre les agissements de Scooter Braun et Scott Borchetta, qui détiennent les droits d'exploitation de ses six premiers albums (jusqu'à "Reputation") depuis le rachat de Big Machine Records en juin dernier. Une situation qui avait poussé la popstar à faire part des « intimidations incessantes » qu'elle a subies durant des années, Scooter Braun étant le manager de son pire ennemi Kanye West. « Désormais, Scooter m'a dépouillée du travail de ma vie, que je n'ai pas eu l'occasion d'acheter. En gros, mon héritage musical tombe entre les mains de quelqu'un qui a essayé de le détruire » s'était-elle alarmée, profondément écoeurée. Scott Borchetta, le patron de Big Machine Records, avait ensuite donné sa version des faits en précisant que Taylor Swift s'était vue proposer un nouveau contrat lui permettant de racheter les droits de son ancien catalogue, ce qu'elle avait refusé car elle aurait été liée au label pour 10 années supplémentaires.

"Sois une bonne petite fille et tais-toi. Ou tu seras punie"


Depuis, l'affrontement s'est poursuivi en coulisses. C'est ce que révèle Taylor Swift dans une longue lettre publiée sur Twitter. « Je ne sais pas quoi faire d'autre » explique en préambule la chanteuse, qui doit recevoir le 24 novembre prochain le prix de l'Artiste de la décennie lors des American Music Awards. Pour célébrer cette récompense honorifique, Taylor Swift prévoyait d'interpréter un medley de ses plus grands hits. Sauf que... « Scooter Braun et Scott Borchetta m'ont signifié que je ne suis pas autorisée à chanter mes anciennes chansons à la télévision ». En cause, le projet qu'entend bien mener la chanteuse de ré-enregistrer ses anciens albums, une façon pour elle de se réapproprier ses morceaux avec le soutien indéfectible de ses fans. De plus, Taylor Swift affirme qu'on veut lui interdire d'utiliser ses anciennes chansons pour un documentaire en production chez Netflix. « Scott Borchetta a dit à mon équipe qu'ils me laisseraient utiliser ma musique seulement à ces conditions : si j'accepte de ne pas ré-enregistrer des versions alternatives de mes chansons (ce qui est quelque chose dont j'ai légalement le droit et que je suis impatiente de faire) et si j'arrête de parler de lui et Scooter Braun » explique l'interprète de "Lover".

Furieuse, Taylor Swift ne compte pas en rester là. « Je crois fermement que partager ce qui m'arrive pourrait changer la donne pour d'autres artistes et potentiellement les empêcher de subir le même sort. Le message qu'on m'envoie est très clair. Sois une bonne petite fille et tais-toi. Ou tu seras punie. Ceci est MAL. Aucun de ces hommes ne m'a aidée à écrire ces chansons. Ils n'ont rien fait pour créer cette relation que j'ai avec mes fans. Alors c'est là où je vous demande d'intervenir » écrit la star, qui prend à partie le grand public pour mettre la pression sur « ces hommes qui exercent un contrôle tyrannique sur quelqu'un qui veut juste chanter la musique qu'elle a écrite ». Un appel entendu cinq sur cinq par les Swifties. Alors que le post de Taylor Swift a déjà généré 600.000 likes et plus de 200.000 retweets, les fans du monde entier se réunissent sous le hashtag #IStandWithTaylor. De nombreux artistes comme Selena Gomez, Halsey, le groupe The Vamps ou Sara Bareilles ont manifesté leur soutien à la chanteuse. La bataille ne fait que commencer !

Yohann RUELLE
Retrouvez Taylor Swift sur son site internet officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez "Lover", le dernier album de Taylor Swift sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !
  • Que devient... Sandy Valentino ? Que devient... Sandy Valentino ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP