Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Chronique d'album > Actualité de Taylor Swift > "Reputation" : Taylor Swift agace, enchante et ose sur un album très personnel (CRITIQUE)
Chronique d'album
samedi 11 novembre 2017 12:41

"Reputation" : Taylor Swift agace, enchante et ose sur un album très personnel (CRITIQUE)

Trois ans se sont écoulés depuis le triomphe commercial et critique de "1989". Trois ans où l'image de la jeune femme modèle de Taylor Swift a été sérieusement écornée. La star est désormais prête à remettre les pendules à l'heure sur ce sixième album "Reputation", mais que vaut-il vraiment ? Verdict !
Crédits photo : Pochette de l'album
Vous pensez connaître Taylor Swift ? Détrompez-vous. Aussi subtile qu'une reprise de Cascada, l'ex-petite fiancée de l'Amérique assure dans le livret de son sixième album, le fascinant "Reputation", que le public ne connaît des stars que ce qu'elles veulent bien montrer sur les réseaux sociaux, et ce qu'en disent les médias. Le message est lourdement répété dans le clip de "...Ready for It?", deuxième single de l'album, où deux Taylor s'affrontent... sans qu'aucune ne soit la vraie ! "Reputation" serait donc la réponse à cette question qui taraude autant ceux qui la haïssent que ceux qui l'adulent : mais qui est donc Taylor Swift ?

Sexe, alcool et grosse colère


Assurément, "Reputation" est l'album le plus personnel de la chanteuse. Le plus osé musicalement parlant, aussi, grâce à Jack Antonoff d'un côté, et Max Martin et Shellback de l'autre. Ses trois acolytes l'emmènent aux frontières de la pop et de la musique urbaine, à grands renforts de synthés aussi multiples que les facettes que la star met en avant sur ce disque pourtant extrêmement cohérent. Taylor y est tour à tour le bourreau et la victime, la séductrice et la proie dans des titres qui évoquent son rapport à la célébrité, ses dramas en série, et sa vie sentimentale et - diantre ! - sexuelle. A 27 ans, Taylor Swift parle comme jamais de sexe, boit de l'alcool et glisse même un « shit » dans le délicieusement vengeur "I Did Something Bad".

Car Taylor est en colère, et "Reputation" est pour elle l'occasion de régler ses comptes. « I don't love the drama, it loves me », assure-t-elle ainsi sur l'improbable "End Game", trio branlant avec Future et Ed Sheeran. Si elle jure qu'elle n'en est pas l'instigatrice, la chanteuse l'exploite pourtant à fond, offrant un joli doigt d'honneur à Kanye West sur le jouissif "This Is Why We Can't Have Nice Things". Sans parler du très clivant lead single "Look What You Made Me Do", inégal côté paroles. De quoi donner un peu plus de grain à moudre à ses détracteurs, mais pour une artiste qui a bâti son oeuvre sur sa vie, n'aurait-il pas paru plus fake encore d'ignorer ce qu'elle semble avoir tant de mal à surmonter ? D'autant qu'elle manie sa plume avec brio et donne à ces attaques un deuxième sens, plus universel.

Les moments les plus forts sont les plus doux


Mais là où Taylor brille indéniablement le plus, c'est quand elle baisse la garde et évoque ce qu'elle a vécu pendant que le monde se focalisait sur sa guéguerre avec Katy Perry ou son aventure avec Tom Hiddleston. La chanteuse plaide coupable sur le popissime et magistralement écrit "Getaway Car", sorte de "Style" sous stéroïdes, où elle évoque sa rencontre avec l'acteur alors qu'elle côtoyait encore Calvin Harris. Elle est désarmante sur les pépites minimalistes "Call It What You Want" et "Delicate", où ses déboires ne sont que la toile de fond d'une relation qui l'épanouit, et étonnamment sensuelle sur "Dress", où elle évoque ses griffes sur le dos de son partenaire. Enfin, elle tire sa révérence sur l'inattendu "New Year's Day", capturant un moment d'intimité accompagnée d'un simple piano.

A l'issue de ces quinze titres, la colère, la vengeance et le doute ont disparu, comme la production parfois trop oppressante de "Reputation". Comme s'il avait fallu en passer par là pour retrouver "the old Taylor", ou peut-être une nouvelle Taylor. Maladroit voire agaçant par moments, "Reputation" est surtout un album cathartique, méticuleusement conçu et indéniablement fascinant.

Après avoir gravi les échelons de la pop pendant dix ans, Taylor Swift a subi ses premiers revers depuis la sortie de "1989". Ces revers donnent une dimension supplémentaire à "Reputation", riche en mélodies accrocheuses et belles trouvailles d'écriture, mais parfois maladroit dans ses attaques et sa production.
Charles DECANT
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces artistes qui ont déjà tourné dans une pub TV Ces artistes qui ont déjà tourné dans une pub TV
  • Quels sont les pires titres français des 80's ? Quels sont les pires titres français des 80's ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Mariah Carey

    Mariah Carey

    Des places de concert à gagner !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP