Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Star Academy > Yanis Marshall (Star Academy) "insulté et frappé" à l'école : comment la danse l'a sauvé
C'est dit !
samedi 03 décembre 2022 16 :25

Yanis Marshall (Star Academy) "insulté et frappé" à l'école : comment la danse l'a sauvé

Assurément, la "Star Academy" 2022 n'aurait pas été la même sans Yanis Marshall. En interview, le chorégraphe explique comme la danse l'a sauvé durant son enfance, alors qu'il était harcelé à l'école en raison de sa différence : "La danse m'a aidé à être celui que je suis aujourd'hui".
Crédits photo : Capture TF1
Yanis Marshall est l'une des révélations de la nouvelle saison de la "Star Academy", remportée par Anisha. Ce chorégraphe et danseur français de 33 ans, qui a notamment dansé dans un clip de Céline Dion, coaché Mariah Carey ou mis en scène un spectacle du Cirque du Soleil, a dynamité les quotidiennes et les primes times du télé-crochet avec son franc-parler, ses chorégraphies percutantes, ses instants fashion et ses nombreuses larmes. « Pour de nombreuses personnes, ma mère y compris, un homme qui pleure est perçu comme fragile. Ce n'est pas toujours apprécié. Mais je m'en fiche » explique aujourd'hui l'ancien protégé de Kamel Ouali dans Marie Claire, assumant sa personnalité aussi explosive qu'à fleur de peau : « J'étais parti pour ne pas montrer ce côté de moi. Mais je ne peux rien contrôler. Finalement, je ne cherche pas et ne sais pas mentir devant les caméras ».

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"Je ne me sentais pas tellement vivant"


Au fil de cette saison de la "Star Academy", Yanis Marshall a aussi souhaité diffuser des messages forts. Comme lorsqu'il a chorégraphié le tableau de Louis sur "Born This Way", juchant le jeune candidat sur des talons. « Louis me rappelle qui j'étais enfant. Je me reconnais dans ses yeux, dans sa fragilité. J'ai l'impression de pouvoir l'aider. De pouvoir rendre l'expérience plus facile que la mienne ne l'a été. Pour lui, mais aussi pour les jeunes homosexuels qui regardaient le prime ce soir-là » révèle le chorégraphe, heureux de pouvoir aider certains jeunes queer : « C'est important pour moi qu'ils puissent s'identifier à quelqu'un, se sentir représentés, en première partie de soirée sur TF1 de surcroît. Même s'ils sont devant le téléviseur avec leur famille et entendent peut-être les insultes qu'elle lance à l'écran... Ils savent au moins qu'ils ne sont pas seuls ».


Car pour Yanis Marshall, tout n'a pas été toujours glamour. « Enfant, la danse fut ma seule et unique façon de m'exprimer, de crier. J'emploie ce verbe, "crier", parce que dans la cour d'école, j'étais insulté, frappé, racketté... » explique-t-il, lui qui a trouvé refuge dans la danse : « En dansant, je brillais, j'étais vivant. Et à cette époque, je ne me sentais pas tellement vivant ailleurs ». Ce fut un radeau pour ce jeune homme né à Grasse : « La danse m'a aidé à être celui que je suis aujourd'hui. Elle demeure une passion et s'est aussi transformée en métier, grâce à ma mère qui m'a inscrite dans des écoles professionnelles renommées ». Revendiquant aujourd'hui sa « grande gueule », Yanis Marshall va digérer l'expérience "Star Academy" tout en fourmillant de projets : fonder son école de danse, ouvrir un cabaret pour adultes, et lancer sa marque de chaussures.
Julien GONCALVES
Dans l'actu musicale

Charts in France

Copyright © 2002-2023 Webedia - Tous droits réservés