Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Chronique d'album > Actualité de Pharrell Williams > Pharrell Williams : "G I R L" titre par titre, Pure Charts a écouté son album
Chronique d'album
mercredi 26 février 2014 13:16

Pharrell Williams : "G I R L" titre par titre, Pure Charts a écouté son album

"G I R L", le deuxième album de Pharrell Williams, est sans doute l'un des événements majeurs de ce début d'année. Miley Cyrus, Justin Timberlake, Daft Punk et Alicia Keys ont accepté de donner de la voix sur le projet. Pure Charts a écouté le disque tant attendu, et vous donne son avis, titre par titre.
Crédits photo : Pochette de G I R L
Déjà prolixe et respecté par le passé, lui qui a collaboré avec des pointures comme Britney Spears, Prince ou Beyoncé, Pharrell Williams est devenu plus populaire que jamais l'an dernier grâce aux hits planétaires : "Get Lucky" et "Blurred Lines". Sur son deuxième album "G I R L", le hitmaker a invité Miley Cyrus, Justin Timberlake ou encore Daft Punk, le temps de nombreuses collaborations événements. Pure Charts a écouté le disque, et vous donne son avis, titre par titre. C'est parti !

1. Marilyn Monroe


Pharrell a voulu mettre les petits plats dans les grands. Les envolées de violons dès les premières notes installent d'emblée un univers classieux, grâce au talent de Hans Zimmer, illustre compositeur de musiques de films ("Le Roi Lion", "Gladiator", "Inception"...). « Different » lâche Williams, mais le beat R&B et soul qui débarque, agrémenté à un esprit funky, rappelle pourtant (un peu) "Blurred Lines" de Robin Thicke. Le titre, long de six minutes mais pas du tout lassant, évoque le coup de foudre de Pharrell pour une fille, à qui même Marilyn Monroe, Cléopâtre et Jeanne d'Arc n'arrivent pas à la cheville. Le refrain est à la fois langoureux et accrocheur, il donne envie de frapper dans les mains et de danser. « So let's all dance, and elevate each other ». Très bonne mise en bouche. 4,5/5

2. Brand New (feat. Justin Timberlake)


Les trompettes sont de sortie sur cette deuxième piste, qui aurait pu se retrouver sur le projet "The 20/20 Experience" de Justin Timberlake. C'est peut-être d'ailleurs, son principal souci, son manque d'audace. Tout est très bien produit, le rythme est entêtant, les deux voix (assez proches) se marient bien et les artistes font le job, mais le tout est extrêmement répétitif. Il y a les mêmes notes en fond qui tournent en boucle, le refrain n'explose pas... Une excellente base, mais qui n'est pas vraiment exploitée dans le bon sens. Trop linéaire et sans surprise. 2,5/5

3. Hunter


Dès les premières mesures du pré-refrain, impossible de ne pas penser à "Stayin' Alive" des Bee Gees et "Upside Down" de Diana Ross, avec cette base disco-funk et cette voix aiguë. « My love is kung fu-uuh » nous chante Pharrell par la suite, sur son refrain ultra léger. On retrouve sur ses couplets un esprit totalement décomplexé, typique des tubes des années 70 et 80, où les artistes avaient pris l'habitude de parler. Une interprétation libérée et limite je-m'en-foutiste, impensable aujourd'hui, et pourtant le hitmaker ose cette touche très vintage, à la Kajagoogoo ou Jackie Quartz, pour les plus chauvins. Oui, oui. Pas de tube à l'horizon mais un bon moment. 3/5

4. Gush


« Make the pussy just gush ». Tout est dit dès l'introduction. Pharrell continue son "hommage" aux femmes avec ce morceau brûlant et sexuel, qui n'est pas sans rappeler - musicalement - l'époque des Neptunes. « Tonight I think I wanna be dirty, girl / Light that ass on fire » lance le chanteur, comme pour prévenir celle sur qui il a jeté son dévolu, de ses intentions interdites aux moins de 18 ans. Encore une fois, le son est funky, la ligne de basse accroche, mais, ici, Pharrell Williams se la joue un peu plus crooner dans l'approche, comme lorsque le tempo s'arrête et qu'il claque des doigts. Grande classe, à l'américaine. 4/5

5. Happy


Plus besoin de présenter ce morceau qui est déjà numéro un du Top Singles France depuis 12 semaines ! C'est clairement le tube le plus évident du disque, le plus accessible, le plus populaire aussi, dans le fond comme dans la forme. Fédérateur et imparable, "Happy" est un hymne à la joie immédiat, qui sent bon les beaux jours et met du baume au coeur, en une seule écoute. Véritable remède contre la morosité, il réchauffe avec son tempo pétillant, ses claquements de mains et ses choeurs omniprésents. Rien à redire, tout est parfait, maîtrisé, du début à la fin. 5/5

Regardez le clip "Happy" de Pharrell Williams :



6. Come Get It Bae (feat. Miley Cyrus)


C'est sans doute l'un des événements du disque. "Come Get It Bae" voit collaborer à nouveau Pharrell Williams et la sulfureuse Miley Cyrus, puisque le producteur lui a offert quatre pistes sur "Bangerz" (édition deluxe). Mais... Car il y a un mais. Le titre n'est pas inaudible, loin de là, et la mélodie entre vite en tête, mais pourquoi avoir recyclé à ce point le beat de "Blurred Lines" ?! Tout y est : les riffs de guitare en rotation, les claquements de mains, les "hey"... L'originalité du projet en prend un coup, et laisse comme une grosse impression de déjà entendu. Mais le refrain fonctionne. Sans doute parce qu'on le connaît déjà... 2,5/5

7. Gust of Wind (feat. Daft Punk)


Voilà l'autre piste extrêmement attendue par celles et ceux qui ont dansé l'an dernier sur "Get Lucky". Sans doute extrait des sessions d'enregistrement de "Random Access Memories", "Gust of Wind" est un coup de coeur immédiat avec ses violons (encore signés Hans Zimmer), et son ambiance qui rappelle à quel point l'alchimie entre Pharrell et Daft Punk est évidente. L'Américain nous captive avec son flow sur le pont (« When I first saw you, I got excited »), tandis que les voix robotiques prennent le relais. Mais c'est bel et bien Pharrell, la vraie star du titre. « I put my hands in the air ». Et nous avec. On en redemande. 4,5/5

8. Lost Queen


Changement d'univers pour "Lost Queen". La chanson nous dépayse et nous emmène en pleine jungle, avec ses choeurs, présents du début à la fin, comme tout droit sortis d'une tribu. Tribal mais pas agressif, le titre n'a pas vraiment de relief à première écoute, mais, finalement, cette déclaration d'amour, orientée sur l'aspect charnel, intrigue et envoûte l'auditeur. « I think you are a lost queen / Let me serve you, serve you / Hot sex and gold, shiny things ». La voix de Pharrell se dévoile différemment, sur plusieurs couches, et il ose même quelques "mm mm", pleins d'humour. Original et second degré. 3,5/5

9. You Know Who You Are (feat. Alicia Keys)


Introduit par "Freq", en duo avec JoJo, tout en respiration et en sensualité, c'est une influence ska qui se dessine sur "I Know Who You Are" feat. Alicia Keys. On retrouve les inspirations et les expirations de l'intro, tandis que la voix de Pharrell fait ce qu'elle veut, montant dans les aigus à l'extrême, avant que la chanteuse vienne apporter un côté suave et soul, avec son timbre très personnel. Les deux univers se mélangent sans clivage, et d'ailleurs, Alicia Keys aurait pu l'interpréter en solo, sans souci. La seule déception reste le refrain qui tient sur une seule ligne : « I know who you are, and I know what you're feelin' ». 3,5/5

10. It Girl


« You the it girl, hey hey, my inspiration » lance Pharrell Williams, pour témoigner son respect aux femmes, pour la toute dernière fois (du disque). La gent féminine a, certes, joué un grand rôle dans la conception de ce disque "G I R L", mais les femmes auraient peut-être mérité un texte un peu plus inspiré. Le titre est assez brouillon, le refrain ne décolle pas, et finalement, la chanson s'oublie aussitôt les 4 minutes et 45 secondes écoulées. Heureusement, la production est, comme d'habitude, soignée, et la plage instrumentale sur la deuxième moitié est bien plus agréable, sans les paroles. Un peu dommage de finir sur cette note. 2/5


On aurait pu s'attendre à une compilation de titres, sans lien les uns avec les autres, mais Pharrell est parvenu à contrôler son projet d'une main de maître. Les collaborations sont alléchantes, mais le chanteur-producteur ne se laisse jamais voler la vedette. "G I R L" manque de tubes, mais le disque est d'ores et déjà un incontournable de 2014.
Julien GONCALVES
Retrouvez Pharrell Williams sur son site officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez la discographie de Pharrell Williams sur Pure Charts !
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Madonna : ses 12 looks les plus marquants Madonna : ses 12 looks les plus marquants
  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

ts !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP