Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Liam Gallagher > Liam Gallagher, un concert magistral et "biblical" au Zénith de Paris (LIVE REPORT)
Nous y étions
lundi 24 février 2020 17:01

Liam Gallagher, un concert magistral et "biblical" au Zénith de Paris (LIVE REPORT)

Vendredi soir, Liam Gallagher a donné le point final de sa tournée européenne au Zénith de Paris. A la fois énergique et imprévisible, son concert a fait vibrer le public au son des classiques d'Oasis et de quelques-unes de ses chansons solos. Récit !
Crédits photo : Abaca
Entrions-nous au Zénith de Paris ou à la Manchester Arena ? La question était de mise tant les couloirs de la salle parisienne étaient remplis d'anglophones et de maillots à l'effigie de Manchester City, le tout dans une odeur de bière fraîchement servie, à l'occasion de la venue de Liam Gallagher vendredi soir. Même constat à l'intérieur même de la salle où des mancuniens venus en nombre entonneront les classiques de The Who ou des Stone Roses diffusés dans la sono, écharpes à l'effigie du club de foot et drapeaux de l'Union Jack brandis. C'est comme ça l'ambiance d'un concert de Liam Gallagher, à mi-chemin entre un pub et un match de foot. 

Des problèmes de son et des tubes d'Oasis


21 heures pétantes : les chants de Manchester City et "Fuckin' in The Bushes" retentissent. L'intro est la même depuis 20 ans à l'époque où, déjà, les frères Gallagher ne pouvaient plus se voir. Mais l'excitation est là, comme au premier jour. Quand enfin, Liam Gallagher fend la scène : barbe de bûcheron taillée, parka blanche, désinvolture célèbre et pas un mot pour le public. Comme depuis longtemps, "Rock N Roll Star" ouvre le bal. Les bières volent et le public s'échauffe. Certes, le show démarre avec un petit problème technique, un chanteur pas très juste vocalement et un micro qui fait des siennes. Mais Liam s'en moque, "ce soir, il est une Rock n Roll Star" comme il le chante, prêt à se faire pardonner du concert annulé dans la même salle il y a deux ans.



Les problèmes de son ne désemplissent pas pendant la première moitié du show, principalement consacrée au répertoire solo de Liam Gallagher, tant et si bien que le Mancunien finira par balancer de rage, et à plusieurs reprises, son micro dysfonctionnel. Connaissant l'artiste, le concert aurait pu s'arrêter là. Mais en bon professionnel, Liam continue de plus belle et sa voix, comme le spectacle, reprend des couleurs. Si les titres de ses deux disques solos sont salués, notamment "Shockwave" et "Wall of Glass" dans des versions électriques, ce sont bien évidemment ses reprises d'Oasis (12 chansons sur 19) qui font lever la foule. Dès le bruissement des pâles d'hélicoptère de "Morning Glory", la fosse bouillonne et se retrouve propulsée 25 ans en arrière, lorsqu'Oasis était le « plus grand groupe de rock du monde ».

"Vous avez le choix, Wonderwall ou Cigarettes & Alcohol ?"


La deuxième partie du concert sera d'ailleurs exclusivement réservée à ces reprises attendues et chantées en choeur par 6.000 fans parisiens et anglais. Et comme il s'agit de la dernière date de la tournée européenne, Liam Gallagher a réservé quelques surprises au public avec quelques titres rarement joués ces dernières années comme "Acquiese", "Roll With It" ou encore "Gas Panic!". Des invités surprises, également présents sur le reste de la tournée, font leur apparition sur scène : le fiston Gene Gallagher à la batterie (« Vous avez deux Gallagher pour le prix d'un, et en plus les meilleurs » lance Liam comme une nouvelle pique adressée à son frère) ainsi que Paul "Bonehead" Arthurs, ancien guitariste fondateur d'Oasis, venu jouer sur toutes les reprises du groupe.

Au bout du premier rappel, Liam Gallagher calme le jeu avec "Champagne Supernova" qu'il dédie à la Tour Eiffel « parce qu'elle est super belle ». Dommage que la chanson, pourtant un beau moment de communion, ait été quelque peu bâclée et précipitée par le départ du chanteur vers les coulisses. S'il avait prévenu qu'il s'agissait de la dernière chanson, Liam Gallagher et son groupe reviennent pour un rappel exceptionnel. « Vous avez le choix, c'est soit "Wonderwall", soit "Cigarettes & Alcohol"... Bon allez, comme c'est bientôt Noël, on va vous faire les deux » lance Liam Gallagher avant d'entonner le premier, mythique tube d'Oasis, puis de finir en beauté avec l'énergie du second. Assurément, un grand concert qui restera gravé dans les mémoires !





Setlist du concert de Liam Gallagher


Rock 'n' Roll Star
Halo
Shockwave
Wall of Glass
Be Still
For What It's Worth
Morning Glory
Columbia
Stand by Me
Once
The River
Gas Panic!
Live Forever

Acquiesce
Roll With It
Supersonic
Champagne Supernova

Wonderwall
Cigarettes & Alcohol
Théau BERTHELOT
Suivez l'actualité de Liam Gallagher sur sa page Facebook et son site officiel
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Liam Gallagher sur Pure Charts !

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ? Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ?
  • Combien gagnent réellement les artistes ? Combien gagnent réellement les artistes ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés