Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Fatal Bazooka > Fatal Bazooka bientôt de retour ? Michaël Youn prêt à "refaire des morceaux"
C'est dit !
mardi 23 juillet 2019 13:16

Fatal Bazooka bientôt de retour ? Michaël Youn prêt à "refaire des morceaux"

Créé en 2006 par Michael Yoün, le vrai-faux rappeur Fatal Bazooka a marqué les esprits avec son tube "Fous ta cagoule" et un film au cinéma. En interview, l'humoriste révèle avoir tenté de refaire un album et ne ferme pas la porte à un retour de son personnage fétiche.
Crédits photo : Warner Music France
Il y a 13 ans, un drôle de phénomène débarquait en radio et sur les chaînes de télévision : Fatal Bazooka ! Né de l'esprit déjanté de l'animateur et humoriste Michaël Youn, ce personnage tendance gros muscles et petite cervelle signait un tube instantané avec "Fous ta cagoule", parodie rap propulsée numéro un des ventes de singles. « Fatal, c'est un personnage qui est né à l'époque où j'étais animateur sur Skyrock. Je voyais des rappeurs défiler qui avaient tous des noms plus agressifs les uns que les autres : "Parpaing dans la gueule", "liquide séminal", "rejet de greffe", "coup de couteau dans la glotte" et j'en passe. Quand on a créé Fatal au "Morning Live" avec Vincent [Desagnat] et Benjamin [Morgaine], on se disait qu'il n'y avait rien de plus mignon que de faire un rap sur un truc que nos mamans nous obligent à faire en hiver. Peut-être pas ici à Marseille, mais à Paris en tout cas, fous ta cagoule ! » raconte le comédien à Konbini, à l'occasion d'un concert donné devant 10.000 personnes au Delta Festival à Marseille.

"Fatal est devenu mon alter ego"


A l'époque, Michaël Youn n'imaginait pas le succès phénoménal qu'allait rencontrer Fatal Bazooka avec "Mauvaise foi nocturne", détournement devenu mythique du tube "Confessions nocturnes" de Diam's et Vitaa réalisé avec l'aide de Pascal Obispo, "J'aime trop ton boule", "Trankillement" ou "Parle à ma main", interprétée par la "soeur" de Fatal Bazooka, Christelle, en duo avec Yelle. L'histoire fictive de ce rappeur benêt a donné naissance à un album, "T'as vu" en 2007, et à un film, "Fatal", débarqué sur grand écran trois ans plus tard. « Quelque part, Fatal est devenu mon alter ego. Il y a encore plein de gens dans la rue qui m'arrêtent en disant "hey Fatal Bazooka !" Ils ne savent même pas que je m'appelle Michaël Youn. C'est devenu mon alter ego musical. La preuve quand je monte sur scène, je fais des morceaux de Fatal, mais aussi des Bratisla Boys, des Connards, même Alphonse Brown. Je suis Michael, mais c'est Fatal qui chante. Ça me permet à moi de me cacher derrière ce mec qui peut chanter et se la raconter comme il le veut » explique Michaël Youn, qui ré-endosse le costume du rappeur savoyard de temps à autre pour des concerts durant l'été. Après la cité phocéenne, Fatal Bazooka est attendu en Vendée puis au Cap d'Adge, dans la discothèque de l'Amnésia.




"Je kiffe PNL de ouf"


Doit-on y voir le signe d'un retour imminent ? « Il y a des trucs qui sont très inspirants et je voudrais refaire des morceaux. En fait, j'ai essayé il y a trois-quatre ans, mais avec le recul, je pense que je n'avais pas visé juste. Aujourd'hui, je voudrais refaire des morceaux rigolos et festifs au travers de Fatal Bazooka, mais qui ne sont pas nécessairement des parodies. Ils le seront toujours un peu parce que c'est ma façon de faire, mais je n'ai pas besoin de viser, d'attaquer et de piquer » assure l'acteur de 45 ans, citant LMFAO ("Party Rock Anthem") en exemple : « C'est juste de la chanson rigolote sans être parodique. C'est festif et je voulais faire un truc comme ça ». Il avoue néanmoins que la nouvelle génération de rappeurs est une bonne source d'inspiration : « Après, je suis moins imprégné qu'à l'époque où j'en écoutais non-stop. Cela dit, même si ça ne plaît pas à certains de mon équipe, j'adore PNL, je kiffe PNL de ouf. Je leur ai écrit sur Insta, mais ils ne m'ont pas répondu. J'adore "Au DD" putain ! ».

Michaël Youn n'en a donc pas totalement terminé avec son personnage fétiche. « Fatal, c'est un peu comme une maîtresse infidèle, ça fait des tours, ça revient, ça repart, et il est possible que ça revienne » conclut-il, déjà prêt à « défier Eddy de Pretto dans l'octogone ». A suivre !
Yohann RUELLE
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Fatal Bazooka - Parle A Ma Main
Fatal Bazooka
Clip Fatal Bazooka - Sale Connasse
Fatal Bazooka
Clip Fatal Bazooka - Auto-Clash
Fatal Bazooka
Clip Fatal Bazooka - Saturday Night Kebab
Fatal Bazooka
Clip Fatal Bazooka - Viens Begere
Fatal Bazooka

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ? Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ?
  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP