Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Buzz > Actualité de Claude François > Claude François : douze anciennes Claudettes devant la justice
Buzz
jeudi 23 mai 2013 16:22

Claude François : douze anciennes Claudettes devant la justice

Dans quelques jours, douze Claudettes réclameront à la Société de perception et de distribution des droits des artistes-interprètes (Spedidam) la somme de 16.000 euros chacune. Elle correspondrait aux droits liés à la diffusion d'images de leurs chorégraphies à la télévision ou sur les DVD depuis la mort de Claude François.
Crédits photo : ABACA
Près de 35 ans après la mort de Claude François, ses chansons sont encore très présentes dans le quotidien des Français, et ses prestations scéniques font toujours autant rêver les fans sur le petit écran ou dans les multiples documents qui lui sont consacrés. Seulement, la diffusion de ces performances aurait fait l'objet de quelques négligences. Et les Claudettes comptent bien remettre les pendules à l'heure ! Elles estiment ne pas être récompensées à leur juste valeur par la Société de perception et de distribution des droits des artistes-interprètes (Spedidam).

« On est toujours dans l'actualité et on se fait avoir ! La Spedidam a collecté de l'argent avec la variété sans nous le reverser » annonce Lydia Naval, l'une d'entre elles, selon l'AFP. Cette ex-danseuse est de ce fait aujourd'hui à la tête d'un mouvement lancé par douze anciennes Claudettes, celles qui ont travaillé le plus longtemps avec Claude François. Elles ont assigné en justice la Spedidam devant le tribunal de grande instance de Paris afin de réclamer des droits liés à leur image. Dans quelques jours, leur avocat demandera une provision de 16.000 euros pour chacune des danseuses mais également la nomination d'un expert qui serait en mesure de vérifier le mode de calcul des droits de la société lors de la diffusion des fameux pas de danses du "Lundi au soleil" ou de "Cette année-là".

Redécouvrez "Cette année-là" de Claude François et ses Claudettes en 1976 :



Même si cette action en justice des Claudettes est mise en lumière ces derniers jours, cela fait bien des années que les ex-danseuses réclament leurs droits. En 1995 déjà, quelques démarches avaient débuté et en 2010, la Spedidam a commencé à leur verser environ 300 euros par an, selon Lydia Naval. Cependant, l'AFP nous indique la volonté de leur avocat Me Michel Renard d'obtenir une meilleure compensation. « La Spedidam n'a effectué aucune démarche positive depuis 1995 pour identifier les Claudettes et évaluer leurs droits » dit-il, et selon lui, le manque à gagner serait d'environ 1.000 euros par an depuis dix ans. L'avocate de la Spedidam, elle, pointe du doigt les plaignantes : « Pour répartir équitablement les droits, il faut pouvoir identifier les participations aux émissions, ce qu'on a demandé à plusieurs reprises. Or certaines attestations de présence étaient incomplètes voire inexistantes ». Elle considére que les Claudettes ont « perdu beaucoup de temps » du fait de leur « négligence »...
Laurent SANDRES
Rendez-vous sur le site officiel de Claude François
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Claude François sur Pure Charts !
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations
  • Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ? Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Sam Smith

    Sam Smith

    Des albums à gagner

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP