Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Bertrand Cantat > Bertrand Cantat pris à partie par des manifestants à Grenoble : "Assassin !" (VIDÉO)
News musique
mercredi 14 mars 2018 10:56

Bertrand Cantat pris à partie par des manifestants à Grenoble : "Assassin !" (VIDÉO)

Dans un climat tendu après l'annulation de sa tournée des festivals suite à de vives polémiques, Bertrand Cantat a été pris à partie hier soir à Grenoble, en marge d'un concert, par des manifestants qui ont scandé "Assassin, assassin !".
Crédits photo : Capture d'écran LCI
« Pour mettre fin à toutes polémiques », Bertrand Cantat a décidé d'annuler sa tournée des festivals. Le retour sur scène du rockeur provoque un vif débat dans l'opinion publique entre ceux qui ne lui pardonneront jamais le meurtre de Marie Trintignant en 2003 et ceux estimant qu'il a purgé sa peine. Interrogée dans l'émission "Stupéfiant" sur France 2, Nadine Trintignant, la mère de la défunte actrice, a laissé exprimer sa colère face à Léa Salamé : « Comment ose-t-il ? Je trouve honteux, indécent, dégueulasse qu'il aille sur scène ». Déclaré persona non grata dans plusieurs événements musicaux, visé par des pétitions, Bertrand Cantat a publié un long message sur Facebook dans lequel il réclame « le droit à la réinsertion au même titre que n'importe quel citoyen ». « J'ai payé la dette à laquelle la justice m'a condamné. J'ai purgé ma peine. Je n'ai pas bénéficié de privilèges » écrit l'ex-chanteur de Noir Désir, qui demande à ce que ses proches puissent vivre en France « sans subir de pression ou de calomnie » et que le public puisse venir à ses concerts.

"Retour au moyen-âge"


S'il a donc décidé de ne plus participer à des festivals cet été en raison des pressions politiques et financières exercées sur les organisateurs, Bertrand Cantat n'a pas l'intention d'annuler l'ensemble des concerts de sa tournée. Hier soir, c'est donc à Grenoble que l'interprète de "L'Angleterre" s'est produit dans un climat très tendu. Et pour cause, une manifestation avait été organisée devant la salle de spectacles de La Belle Électrique pour protester contre la venue du chanteur. Mais au lieu de se dérober, Bertrand Cantat a tenté d'affronter ses détracteurs pour nouer un dialogue. En vain. Insultes, crachats, jets d'objets... La scène, filmée par les caméras de plusieurs chaînes de télévision dont LCI, montre l'artiste être violemment pris à partie par une soixantaine de personnes hurlant « Assassin, assassin ! ».




Sur Facebook, Bertrand Cantat a déploré cet incident et dénoncé « un retour au moyen-âge ». « Nous sommes maintenant à Grenoble où j'ai voulu entamer une discussion avec quelques personnes qui manifestaient leur hostilité devant la salle. A peine apparu, un déchaînement de violence, d'insultes, une pluie de coups, aucune possibilité de discuter, de la violence, seulement de la violence, aucune écoute, aucun échange : Bref, le retour au moyen-âge. Ces gens sont sourds, et aveuglés par la haine. Peut-être se sentent-ils encouragés par le merveilleux climat ambiant » a regretté l'auteur et compositeur de 54 ans. Le concert, lui, a bien eu lieu comme prévu.

Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... David Charvet ? Que devient... David Charvet ?
  • "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ? "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP