Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Aya Nakamura > Aya Nakamura soutient Bilal Hassani et dénonce le racisme (VIDÉO)
C'est dit !
mercredi 06 février 2019 17:33

Aya Nakamura soutient Bilal Hassani et dénonce le racisme (VIDÉO)

Dans l'émission "Clique Dimanche", Aya Nakamura a tenu à soutenir Bilal Hassani face aux critiques violentes, avant de révéler être la cible d'insultes racistes. "Quand t'es noir, je pense que c'est encore plus difficile parce que les gens ont du mal à l'accepter" explique-t-elle.
Crédits photo : Montage Pure Charts
Après le tube "Comportement", Aya Nakamura a réitéré son succès grâce à une chanson devenue un phénomène, "Djadja". En boucle sur les ondes et à la télévision, le titre est même actuellement en lice aux Victoires de la Musique 2019 dans la catégorie Chanson originale de l'année. C'est dire si la popularité de la chanteuse de "Copines" touche toutes les générations. Son hit a d'ailleurs été repris avec brio par Bilal Hassani, avant qu'il devienne celui qui représentera la France à l'Eurovision en mai prochain. Interrogé dans "Clique Dimanche" sur le déferlement de haine contre Bilal, Aya Nakamura lui a apporté son soutien sans faille : « Totalement. On se suit sur les réseaux sociaux, on s'envoie souvent des messages. Je comprends totalement ce qu'il est en train de faire. Je vois souvent les messages, et je me dis "Ah ouais à ce point là". Je ne comprends pas toute la haine qu'il peut y avoir autour de lui ».

"Il représente la France et on ne peut que le soutenir"


D'autant que pour l'interprète de "La dot", Bilal Hassani est un symbole de réussite : « Il est hyper jeune, polyvalent, youtubeur de base ». Pour elle, « aujourd'hui, il représente la France et on ne peut que le soutenir ». Et malgré les critiques, Bilal va réussir à aller jusqu'au bout : « Après je pense qu'il est assez fort, il a un mental et il va y arriver ». Au passage, Aya Nakamura a assuré être elle aussi la cible de nombreuses critiques et insultes, notamment racistes, sur les réseaux sociaux. « Je pense que la France n'est pas habituée à voir une fille à la peau noire, chanter, s'aimer, faire la belle et s'assumer totalement » a analysé la chanteuse, avant d'en dire plus : « J'ai reçu des critiques où on me comparait à un homme, on me disait "Pour qui tu te prends ? Enlève les faux cheveux, tu te maquilles trop" ». Et de répondre aux haters : « Je m'assume totalement, je mets des faux ongles, des faux cils, des mèches. Je kiffe, je suis la meuf pas naturelle mais tu ne peux pas m'en vouloir, je suis comme ça ».

"Quand t'es noir, je pense que c'est encore plus difficile"


Pour elle, sa couleur de peau est un obstacle supplémentaire. « Quand t'es noir, je pense que c'est encore plus difficile parce que les gens ont du mal à l'accepter » a expliqué Aya Nakamura, fière d'être qui elle est. « Personnellement, j'ai pas eu de modèle noire. Je n'ai pas vu une fille noire à la télé où je me suis dit "Je veux être comme elle". Aujourd'hui, quand je vois des petites filles qui me disent "Je kiffe ta musique, j'aime trop comment t'es parce que tu te kiffes". Ça ramène une certaine confiance en soi » a déclaré celle dont l'album "Nakamura" est certifié platine. En tant que femme de couleur, elle a estimé être victime de « misogynoir » avant de confirmer qu'à ses débuts un directeur artistique d'une grande maison de disques lui a conseillé de se blanchir la peau pour toucher un plus large public.

Regardez Aya Nakamura s'exprimer sur Bilal Hassani et le racisme : (à 12m45)
Julien GONCALVES
Retrouvez l'actualité d’Aya Nakamura sur sa page Facebook officielle.
Ecoutez et/ou téléchargez les tubes d’Aya Nakamura sur Pure Charts !
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque
  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP