vendredi 09 novembre 2012 16:00

Nyco Lilliu : "J'ai l'impression de faire le poids de Frère Tuck sans avoir son physique"

Frère Tuck, c'est lui ! Nyco Lilliu a été choisi pour incarner l'acolyte et le messager du plus célèbre des voleurs dans le prochain spectacle musical de Roberto Ciurleo, "Robin des Bois". L'artiste, qui a donc mis sa carrière solo entre parenthèses alors qu'il travaillait sur son deuxième album, nous en dit plus sur son rôle, ses appréhensions et sa motivation. Il sera sur la scène du Palais des Congrès aux côtés de M Pokora, qui a décroché le rôle-titre pour ce qui est d'ores et déjà annoncé comme l'un des évènements musicaux de l'année 2013.
Crédits photo : Benjamin Decoin
Propos recueillis par Jonathan Hamard.

Tu reviens après plusieurs mois, voire années pour certains, de silence. Et tu es le premier artiste d'un énorme projet à apparaître sur les écrans de télévision et sur les ondes. Tu ressens le poids de "Robin des Bois" sur tes épaules ? C'est beaucoup de pression ?
Nyco Lilliu : Complètement ! J'ai un peu l'impression de faire le poids de Frère Tuck sans avoir son physique (sourire). C'est une pression énorme mais elle reste positive. C'est une chance inouïe pour moi car je n'interprète pas le rôle principal de "Robin des Bois" mais c'est moi qui suis placé sur le devant de la scène et qui porte le premier titre. C'est génial !

C'est vrai que physiquement, pour incarner Frère Tuck, tu n'es pas la personne à laquelle on aurait pu penser en premier lieu !
Si on fait abstraction du physique, hormis le fait qu'on le connaisse obèse avec une tonsure sur le crâne et qu'il soit alcoolique, je me retrouve finalement bien dans le personnage. J'ai toujours été, depuis mon enfance et encore plus pendant mon adolescence, assez boute-en-train. J'aime convaincre les gens de faire les choses avec moi. Pas forcément pour les mêmes raisons que Robin des Bois. Je me reconnais assez dans ce drôle de personnage.

Le rôle dévolu à Frère Tuck dans cette comédie musicale sera-t-il celui qu'on connait ? Y aura-t-il des évolutions notables ?
Mis à part le point sur le physique, non, pas vraiment. On est en 2012. Je pense qu'il faut vivre avec son temps. Ce que je veux dire, c'est que le personnage va bien évidemment évoluer en fonction de ça, mais il restera le Frère Tuck qu'on connait, très certainement avec l'idée que le public peut s'en faire. Notamment avec le film de Kevin Reynolds, avec Kevin Costner. Je pense que cette adaptation reste la plus populaire aujourd'hui. Je pense même que ce film est celui auquel se réfère le plus de monde. J'incarnerai un messager, celui qui se bat aux côtés de Robin des Bois. C'est moi qui arriverai à convaincre tout le monde de rejoindre la cause de Robin des Bois, de se battre avec lui pour les valeurs qu'il défend, principalement de voler l'argent aux riches pour le redistribuer aux pauvres. Combattre l'injustice !

« On part dans quelque chose de différent, qu'on n'a pas encore vu porté sur scène ou au cinéma »
Un message et des valeurs qui sont on ne peut plus d'actualité...
Je trouve que c'est un message qui reste valable aujourd'hui. Je pense qu'on est toujours dans cette même situation.

Tu parles des forces de Frère Tuck, mais il doit très certainement avoir des faiblesses aussi. Que peux-tu nous en dire ?
Bien sûr ! Si Frère Tuck se noie dans l'alcool, il y a forcément une raison. C'est une addiction. A moins qu'il aime ça, tout simplement ! (Rires) Même au travers du film de Kevin Reynolds, on ne perçoit pas vraiment de faiblesses, même si c'est quelqu'un qui est convaincu. C'est un homme qui a la foi et qui se bat au quotidien sans vraiment comprendre pourquoi finalement. Et ça, on ne le découvre que par la suite. C'est en rencontrant Robin des Bois et en épousant ses valeurs qu'il comprend réellement l'impact de sa voix et quel combat il mène en réalité.

Comment t'es-tu imprégné de cette histoire ? Tu as regardé les différents films qui ont été réalisés ? Tu as lu des romans ?
Je n'ai pas encore lu de livres, ni aucun écrit. Mais je compte bien le faire. Ils sont au nombre de 500, pour ne pas dire de bêtises. Nous serons dans une histoire totalement fictive. Encore une fois, on se réfère beaucoup au film avec Kevin Costner. Mais il n'y a pas de vraie histoire de Robin des Bois qui fasse foi. C'est pour cette raison que finalement on est assez libre dans notre récit. Et ce qui est bien, dans ce spectacle-là, c'est qu'on part dans quelque chose de différent, qu'on n'a pas encore vu porté sur scène ou au cinéma. L'histoire se déroulera quinze ans après les évènements que l'on relate le plus couramment. Robin et Marianne se sont quittés sur une nuit d'amour de laquelle est né Adrien. Robin ne le sait pas. Son fils tombe amoureux de la fille du Shérif de Nottingham, qui s'appelle Bédélia. L'histoire se répète si l'on veut. Adrien sera interprété par Sacha Tran et Bédélia par Caroline Costa. Robin des Bois passe le flambeau à son fils, même s'il continue de se battre.

Découvrez le clip de "Un monde à changer" de Nyco Lilliu pour "Robin des Bois" :



« On a des artistes atypiques qui pourront apporter quelque chose avec leur vécu »
Comment es-tu arrivé sur ce projet. Est-ce qu'on t'a contacté personnellement ? Tu as participé aux différents castings ?
C'est arrivé tout à fait par hasard. J'étais en train de travailler sur mon deuxième album. Il y a un titre qui est sorti l'année dernière. J'ai été contacté par Frédéric Château qui travaille sur l'essentiel des titres de mon deuxième album et qui travaille également sur le projet "Robin des Bois". Il m'a demandé si je voulais faire les voix témoins pour les titres qui étaient déjà prêts. Il se trouve que quand j'ai entendu le titre "Un monde à changer", qui était en yaourt, chanté en anglais par Matthieu Mendès, je l'ai tout de suite beaucoup aimé. J'avais sous les yeux le texte en français qui a été écrit par Lionel Florence. J'ai adoré la chanson au point de l'avoir réécoutée plusieurs fois. Je suis allé en studio pour l'enregistrer quasiment one shot. On a fait seulement deux ou trois prises. J'ai été séduit. Ce jour-là, il y avait également Roberto Ciurleo, l'initiateur de ce projet, dans le studio. Il a apprécié ce que j'ai fait et m'a soumis l'idée, en rigolant, que j'interprète Frère Tuck. Puis, finalement, la version que je chantais a plu à beaucoup de monde. De là, Roberto Ciurleo a commencé à m'en parler plus sérieusement. Près d'un an plus tard, j'ai quand même participé au casting chez EMI Music, comme tout le monde, sachant qu'il y avait une dizaine d'autres prétendants pour le rôle.

Enthousiaste comme tu l'étais, tu n'as pas eu peur à ce moment-là que le rôle te passe sous le nez ?
Je ne suis pas arrivé au casting en me disant que c'était déjà fait, que c'était dans la poche. Je me suis mis à fond dans le rôle. C'est vrai que j'ai eu beaucoup d'appréhension ce jour-là sachant qu'on m'avait déjà mis l'eau à la bouche avant. J'aurais été d'autant plus déçu de ne pas décrocher le rôle. Et j'ai donc été sélectionné.

Tu sais déjà combien de titres tu vas devoir interpréter sur scène ?
Il y aura donc "Un monde à changer", et trois autres titres dont l'un que je chanterai avec Petit Jean, qui sera interprété par Marc Antoine, et un autre en trio, avec Petit Jean et Robin des Bois. Le dernier morceau sera une ballade que j'interpréterai en solo. Quatre titres sur 26, c'est déjà beaucoup. Surtout quand on ne joue pas le rôle principal du spectacle. Et c'est ce qui est bien d'ailleurs. Les titres sont bien répartis. Robin des Bois chantera six ou sept titres je crois. Les gens qui ont écrit ce spectacle et qui ont distribué les chansons ont fait en sorte que tout le monde soit visible et présent sur scène. On a vraiment des artistes relativement atypiques qui pourront apporter quelque chose en plus à leur rôle avec leur vécu et leur talent.

On retrouvera dans ce spectacle de grosses pointures comme M Pokora. Beaucoup d'artistes qui participent à "Robin des Bois" sont déjà connus et il va falloir que tu arrives à te faire une place. C'est l'une de tes préoccupations ?
J'ai déjà la chance d'être sur le premier single. Donc je suis visible, d'emblée. Je vais être présent dans plusieurs tableaux sur scène et sous plusieurs formes. Notamment la danse. J'ai commencé à m'entraîner deux semaines avant le tournage du clip "Un monde à changer" parce que je n'avais jamais dansé de ma vie. En fait, l'équipe insiste beaucoup sur le fait que "Robin des Bois" est un spectacle musical et non pas comédie musicale. Parce qu'il n'y aura pas vraiment de partie de comédie. Michel Laprise travaille là-dessus pour que la mise en scène et l'interprétation suffisent à raconter l'histoire, sans qu'il y ait besoin de partie comédie. "Robin des Bois" sera axé sur l'aspect danse et les acrobaties. Ce sera vraiment quelque chose de spectaculaire ! C'est le but en tout cas.

« M Pokora va au bout des choses. C'est un bosseur ! »
On ne peut pas dire que les dernières comédies musicales françaises soient synonymes de succès, à l'exception de "1789, Les Amants de la Bastille" qui semble inverser la tendance. Qu'est-ce "Robin des Bois" aura de plus pour plaire au public ?
Je ne sais pas exactement. Je ne peux pas dire qu'il aura quelque chose en plus. Je travaille dessus, donc je suis super content. Je vois l'équipe bosser sur le projet. Pour avoir rencontré M Pokora, j'ai trouvé que c'était un mec génial. Il a beaucoup d'énergie à revendre. Il a l'expérience de la scène. C'est la première fois qu'on voit quelqu'un d'aussi connu chanter dans un spectacle musical de ce type en France. C'est un bosseur. C'est quelqu'un qui va au bout des choses. Caroline Costa n'a que seize ans mais elle fait déjà preuve de beaucoup de maturité. Et puis elle a une voix incroyable... Je ne sais pas si ça fera la différence, mais le fait que tout le monde apporte sa pierre à l'édifice comptera beaucoup dans le résultat final.

En participant à "Robin des Bois", tu mets ta carrière solo entre parenthèses. Tu travaillais sur ton deuxième album il y a encore quelques mois. Que crois-tu que cette expérience t'apportera à titre plus personnel ?
Je vais apprendre beaucoup de choses. Je vais sortir plus riche de cette expérience. J'aurai sans doute beaucoup plus de choses à dire, que ce soit dans l'écriture de mes textes comme dans la composition de mes titres. C'est possible que ça m'oriente dans quelque chose de totalement différent, quitte à laisser de côté l'album sur lequel j'étais en train de travailler.
Toute l'actualité de "Robin des Bois" sur le site internet officiel et la page Facebook dédiés.
Ecoutez et/ou téléchargez le single "Un monde à changer" sur Pure Charts.

Charts in France

Copyright © 2002-2024 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Politique de cookies Politique de cookies
  • Politique de protection des données
  • Nous contacter