Jump to content
Validation Nouveaux Comptes Read more... ×
Sign in to follow this  
Kinderfeld

Zazie Essenciel

Le meilleur de Essenciel  

33 members have voted

  1. 1. Vos titres favoris ?

  2. 2. Son meilleur album ?

    • Je tu ils
      0
    • Zen
    • Made in love
    • La Zizanie
      0
    • Rodéo
    • Totem
    • Zazie 7
      0
    • Cyclo
    • Encore Heureux
    • Essenciel
      0


Recommended Posts

Zazie nous livre enfin son nouveau bébé electro, le bien nommé Essenciel. 

 

3878193.jpeg

 

Essenciel est un des albums français de la rentée de Septembre (et il y en a beaucoup). Que pensez-vous du disque ? Etes vous satisfait ? 

  • Like 3

Share this post


Link to post

Après pas mal d'écoutes, je me suis fait à tout l'album, et je peux dire que les titres que je zappe le plus sont Dire Ce Qu'on Danse qui est très monotone, On S'Aima Fort pour la même raison et La Source qui n'a pas de mélodie, et qui est bien trop longue.

Speed passe bien maintenant, mais je ne l'écoute qu'en aléatoire sur tout l'album.

Mes titres préférés sont Patatras, Va Chercher, Garde La Pose, L'Essenciel et Veilleurs Amis. J'aime beaucoup la production de Ma Story mais les paroles sont répétitives et gamines, et Nos Ames Sont est très jolie mais aussi assez répétitive.

Je suis d'accord pour dire qu'au niveau des mélodies ça prêche un peu, des titres comme Ma Story, La Source, Dire Ce Qu'on Aime et même globalement sur tout l'album les mélodies ne sont que très distinguables, et parfois manquantes. Il est très difficile de fredonner quoi que ce soit après une dizaine d'écoutes.

Pareil pour les paroles. Va Chercher et Patatras auraient été géniales sans des refrains bâclés. Non parce que j'ai un peu honte de m'enjailler sur un refrain où seul est dit "Patatras" en boucle, ou alors "Toudoudoudoudoum".

 

Je suis donc un peu déçu car après le magnifique Encore Heureux je trouve que le tout n'est pas exploité jusqu'au bout (les titres sont pas mal dans la retenue, on attend pour la plupart une explosion). Pas mal de monotonie aussi. Les titres prennent du temps à s'installer et se dévoilent pour 30 secondes. Je trouve aussi que ce disque n'apporte pas grand chose de nouveau dans sa carrière, là où chaque album a sa propre identité, son propre style (sauf Za7ie). Je vois Essenciel un peu comme un sous-sous-sous-sous-Cyclo (pour le côté sombre et électronique qui domine) et un sur-Za7ie (pour la diversité, et le fait qu'il y ait des titres bons et moins bons en quantité, d'habitude j'aime tout ou presque sur un album de Zazie). C'est un mélange de tout ce qu'elle a pu faire avant, mais pas bien de fraîcheur et de nouveauté.

J'ai l'impression que je vais très vite me lasser de cet album. C'est clairement pas la claque que j'attendais après toutes les critiques peut-être un peu sur-excitée à mon goût.

 

Les singles potentiels pour ma part seraient Waterloo, Va Chercher et L'Essenciel en version remixée.

  • Like 2

Share this post


Link to post

Avis donné "à tiède". L'album n'est sorti que depuis quelques jours et, bien évidemment, il a tourné chez moi pendant tout le week-end. Cependant, c'est un temps qui suffit en général à savoir si, d'un album qui ne paraît pas éblouissant au premier abord - et quels sont les albums qui nous éblouissent d'emblée, si ce n'est les albums pop remplis de mélodies accrocheuses qui nous lassent à la deuxième écoute ? - à savoir donc, si d'un tel album, il ne restera bientôt que le souvenir de quelques titres marquants au milieu d'un océan de fadeur, ou si des titres d'abord sentis comme plats et fades acquièrent du relief et de la saveur.

 

Et je dirais que ça penche, non pas plutôt, mais franchement du bon côté! Comme Marceau., je commence à vraiment apprécier l'ensemble de l'album (à une exception près). Les titres que j'avais repérés d'emblée ne m'ont pas non plus déjà lassé, ce qui est bon signe.

 

Bien. Donc, Speed, le désormais tube que l'on entendra à chacun de ses concerts, fait figure moins de titre d'ouverture que de titre de décollage, et occupe exactement la place qui convient. Étrangement, alors que je me lassais du single, l'entendre au début de l'album lui confère une nouvelle ampleur. Une excellente locomotive!

 

Waterloo, rythmé et minimaliste, qui m'avait séduit séparément, a finalement tendance à se faire oublier à cause d'une production justement un peu trop minimaliste, là où le reste de l'album est au contraire très fouillé et sonne "plein". Les paroles sont de bonne tenue, quoiqu'on ne cerne pas précisément le message.

 

Dire ce qu'on danse, l'un des morceaux les plus organiques, fait partie de ces titres qui se révèlent véritablement après plusieurs écoutes. Assez jazz, c'est un type de morceaux auquel elle s'essaie depuis peu, qui lui va plutôt bien, c'est-à-dire qui va plutôt bien à sa voix vieillie ; et c'est, en l'occurrence, plus réussi qu'un Faut pas s'y fier de même teneur.

 

Je révise mon jugement sur Va Chercher, qui m'avait d'abord rebuté ; comme il s'avère que c'est un titre qui plaît assez largement, je me suis demandé ce qu'on lui trouvait. Réponse : une mélodie, très accrocheuse. La construction du titre est très habile, tout en ruptures et en liaisons, faisant se succéder des couplets à la Sirens Call (des Cats on Trees), des refrains ritournelles, et des post-refrains apaisés qui amortissent le côté irritant - ou qui risquait de l'être - des toutoutou. Quant aux paroles, la métaphore poursuivie est un peu pesante, mais correspond finalement assez à l'esprit "chanson populaire" du titre. En fin de compte, il ne fallait peut-être pas être plus subtil.

 

Nos âmes sont est une ballade réussie dans un registre auquel Zazie est depuis longtemps habituée : Si j'étais moi, Polygame, Temps plus vieux... Un assez long développement de sensibilité, sur fond de piano éthéré ou, à tout le moins, enlevé, l'envolée finale en guise de signature. Un titre maîtrisé ; les paroles sont en revanche moins saisissantes que celles des précités. Toutefois, la place qui lui a été assignée dans la tracklist n'est pas idéale ; il aurait fallu la proposer en fin de disque, n'eût été le (très long) La Source.

 

Ma Story : les paroles sont, pour le coup, ridicules. Là où Cyber peut passer pour le témoignage désuet et mignon d'une fille un peu effrayée des débuts de l'ère numérique (et puis, tenait mélodiquement la route), Ma Story n'est que l'aveu désolant d'une mère quinquagénaire qu'elle se sent dépassée par les trucs de djeuns. Pour ne rien arranger, la mélodie est peu efficace, les arrangements peu modernes et peu lisibles, saturant inutilement l'espace sonore. Je regrette vraiment que ce titre occupe la place centrale de l'album ; une vraie faute.

 

On s'aima fort ; et moi, j'aime fort fort ce titre, qui est le sommet céleste après le gouffre abyssal. Une mélodie chaloupée, des paroles qui inclinent à la rêverie et des arrangements atmosphériques... L'un de ses titre les plus "transportants" depuis longtemps, qui me donne l'impression de voguer sur une barque au milieu d'un océan de soleil ; je l'aurais ajouté à la tracklist de Rodéo, sans problème. Bravo Zazie!

 

Patatras : titre entraînant, servi par une production entièrement électro très soignée, des refrains qui, mêmes répétitifs, sont d'une efficacité plus que certaine. Je ne sais plus qui a dit, à raison, que ça lui rappelait Stromae : j'approuve. Bref, titre extrêmement moderne et bienvenu sur un album auquel on reprochera, à tort ou à raison, sa lenteur, et qui avait besoin de cette parenthèse up-tempo dansante. Titre qui prendra évidemment toute sa dimension en concert.

 

Garde la pose : deuxième titre dansant dans l'enfilade, dans un style quelque peu différent, proche d'un J'Etais là, autant dans le côté parlé - chanté, que dans le message véhiculé. Les paroles sont parmi les meilleurs de l'album, les plus denses en tout cas ; j'aime l'ambiguïté du message, et l'injonction ironique du refrain (pour une fois qu'elle n'est pas littérale et explicite sur les sujets de société!). Étonnamment, alors que le texte est censé être anxiogène, je trouve l'ensemble assez solaire. Un décalage plus que plaisant, puisqu'il y a là le potentiel d'un single.

 

Veilleurs amis se hisse, à mon sens, à la hauteur de ses plus belles ballades ; on pense évidemment à Temps plus vieux, pour le thème et l'ambiance, dans un format plus resserré toutefois, et avec un peu plus de légèreté et d'optimisme. Un vrai grand morceau.

 

L'Essenciel : titre qui marche à la répétition. La production sonne (volontairement) datée, certains arrangements sont quelque peu improbables (les dadadadam surgissant de nulle part à la fin du morceau), les paroles passent pour du Zazie moyennement inspiré, qui joue la sécurité sur l'autoroute des jeux de mots... mais C'est finalement l'énergie qui importe, et la mélodie se retient sans effort. Une piste d'album plutôt bonne, en définitive, et qu'on n'a pas envie de passer.

 

La Source : la durée (presque 9 minutes!) annonce l'ambition ; la ligne vocale s'interrompt quelque part entre la quatrième et la cinquième minutes, laissant l'espace à une outro instrumentale parfaitement amenée, liée, fluide, donc tout à fait réussie ; avec cela, plutôt inédite pour un album de Zazie. Pour ne parler que de la première moitié du morceau, notons le parti pris d'une musique lancinante connotant le mouvement du galet charrié par la rivière, emporté de ci de là, au rythme remuant et sinueux du cours d'eau. De même, la longueur de l'ensemble, semé d'arrangements organiques, reproduit le cours étendu d'une rivière, de la source jusqu'à l'embouchure - ou plutôt, de l'embouchure jusqu'à la source, oui, parce que le texte parle des Saumones qui remontent à la source. Alors certes, c'est assez lent, c'est assez répétitif, c'est en fin de compte assez monotone ; est-ce véritablement une mauvaise chose ? Quitte ou double. Je le confesse : pour moi, c'est double. C'est près d'être l'un de mes titres préférés sur cet album. Je me laisse volontiers emporter par les flots calmes et limpides de cette Source ; et puis, à bien les considérer, les paroles sont tout simplement parmi les meilleures de l'album, et parmi les meilleures de Zazie depuis quelques albums. Dès qu'elle a de l'espace, de l'aisance et de l'ambition, on la retrouve : "On connaît le chemin, / Des chutes et des rapides / Sur nos fronts quelques rides / N'annoncent pas la fin."

 

En conclusion ? Cet album a pour moi déjà dépassé Encore heureux dans l'ordre de mes préférences ; ne parlons pas de Za7ie que dépassait déjà Encore heureux. Présentement, cet Essenciel est arrivé au même niveau qu'un Cyclo. Mais je sens que je pourrais pencher pour ce premier ; après tout, je préfère la Zazie solaire des On s'aima fort et La Source, plutôt que la Zazie froide et lunaire des Contraires et de leur suite - qui certes, elle aussi, a ses beautés.

 

Quant à rejoindre Rodéo ou La Zizanie au firmament, peut-être pas encore... mais qui sait?

 

 

 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post

J'ai du attendre hier pour enfin écouter l'album et j'aime beaucoup. J'accroche bien plus qu'au précédent. Il n'y a, pour l'instant que 2 titres auxquels je n'accroche pas trop : Dire Ce Qu'On Danse et On S'Aima Fort. Je ne suis pas non plus ultra fan des couplets chuchotés de Garde La Pose, trop Christine & the Queens, mais la musique et le refrain sont excellents. Toujours un gros coup de cœur pour Waterloo, j'adore Va Chercher, qui me rappelle la Zazie "Made In Love", Patatras (qui fait très Zazie "Cyclo") est géniale aussi, et Veilleurs Amis est tout bonnement magnifique. Pour Nos Âmes Sont, Ma Story (qui fait Zazie "Zizanie"), L'essenciel et La Source, j'aime bien, mais il faut que j'approfondisse.

En tout cas, retour gagnant pour moi. En plus le vinyle est magnifique.

  • Like 2

Share this post


Link to post

Finalement, il s’agit d’un bon retour pour Zazie, Essentiel est enfin un album que je peux presque ecouter de bout en bout, le 1er depuis Rodeo.

On y retrouve les influences de l’ensemble de ses albums, et son univers est toujours aussi singulier et reconnaissaible, bien qu un peu trop sinistre a mon gout. Point qui m’empeche d adherer a cette artiste à 100%, malgre un interet certain.

Autre probleme : sa plume, souvent faible, un peu trop enfantine malgré l envie de faire des textes engages,  et bourrés de jeu de mots tartes.La chanson Essenciel en est un bon exemple.

Malgré ca, joli coherence.

 

Mon classement :

 

1. Dire ce qu on danse : titre qui se detache le plus chez moi, et (peut etre le seul) qui restera dans ma playlist best of de Zazie

 

2. Patatras : entrainante, texte plutot pas mal.

 

3. Veilleurs amis, tres jolie, un peu molle

 

4. Garde la pose, j’aime les couplets chuchotés, moins le refrain sinistre.

 

5. On s’aima fort : balade classique de Zazie (tres proche d’un Lola Majeure, Au diable nos adieux, La dolce vita). Joli

 

6. Essenciel : pour le rythme de la chanson, bien que les paroles soient franchement mauvaises et les arrangements un peu cheap (ca me fait penser à du Alizee)

 

J’accroche beaucoup moins au reste :

 

7. Ma Story : texte cliché sur les reseaux sociaux, mais joli rythme. Le « tout le monde » 2.0

 

8. Speed : Par elimination, je n’aime pas vraiment le reste. Mais c’est un titre que je n’apprecie pas plus que ca.

 

9. La Source : c’aurait pu etre pas mal, main non. Beaucoup trop long.

 

10. Waterloo : typiquement le type de titre que je deteste chez Zazie. Pseudo engagé, et pseudo texte dénonciateur et humaniste, mais mal ecrit. Tres proche de « je suis un homme », dont j’ai horreur.

 

11. Va chercher : ecouté 1 fois, zappé ensuite.

 

12. Nos ames sont : je passe outre le titre ridicule, ce titre trop pathos est pour ma part inécoutable. Ces cris eraillés forcés en fin de titre sont la cerise sur le gateau.

 

Classement album :

 

1. Zen

2. Rodeo

3. Essenciel

4. Je, tu, ils

5. La Zizanie

6. Made in Love

7. Totem

8. Je n ecoute pas

 

  • Confused 3

Share this post


Link to post

2 semaines après sa sortie, l'album a du mal à s'accrocher à moi. Je n'ai pas réellement changé d'avis depuis le premier week-end, malgré les nombreuses écoutes durant la semaine qui a suit. Rien ne s'est révélé, mais j'ai extirpé les titres que je préfère et je me suis focalisé sur eux. L'album est riche et garnie, on sent qu'il est travaillé. Mais je trouve qu'il a un peu le cul entre 2 chaises. Je m'explique :

Speed, le changement de label, Waterloo, TOUT annonçait un album au format plus radiophonique, un Totem 2.0 en quelques sortes. Et je peux dire que je le ressens quand j'écoute l'album. Chaque titre a une découpe populaire dans leur agencement. Couplet/refrain/couplet/refrain/pont/refrain, avec un côté variété ou pop, assez accrocheur. Mais d'un autre côté l'ambiance est sombre, des outro/dévoilements sont commencés après le dernier refrain mais ne sont pas terminés et sont laissés inachevés pour rentrer dans un format et ne pas exploser en quelque chose qui pourrait en perdre certains.

Il y aussi une certains redondance et monotonie avec des instrus très peu mélodieux mais terriblement répétitif (La Source, On S'aima Fort...). Des bruits, il n'y a pas que de la facilité, alors que les titres qui ressortent sont Patatras ou Garde La Pose des titres très pop et radio-friendly, qui m’apparaissent pas très originaux.

Je ne sais pas m'expliquer, j'ai pas les mots mais y'a du très bon et du moins bon dans chaque titre. Des essais qui restent timides et cachés, qui ne sont pas poussés plus loin, des évolutions pire que subtile, qu'on entend presque pas (On S'aima Fort, Dire Ce Qu'on Danse) et des outros qui n'en sont pas.

 

Je commence déjà à me lasser de certains morceaux (Garde La Pose ou Va Chercher), et je ne ressens pas le truc que me donne Zazie d'habitude...c'est moins planant, aérien, moins prenant. J'aime ses aiguës.

 

Enfin voilà personnellement je le range avec Za7ie (Patatras est le Etre et Avoir de l'album) bien que je le trouve tout de même plus cohérent et peut-être plus détaillé, même si le problème de Za7ie c'est le concept et du coup le "best-of" de chaque EP.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Sign in to follow this  

×