Jump to content

Recommended Posts

29295897mm.png


Le masque tombe le 22 Septembre.


Diffuseur: Netflix

Avec: Lady Gaga, Florence Welch, Mark Ronson ect...

Genres: Documentaire

Durée: 1h40

Synopsis: Sous vos yeux, Lady Gaga, la reine de la pop et de la provoc, sort un nouvel album et prépare le Super Bowl, tout en affrontant ses angoisses physiques et émotionnelles.


- Trailer -


  • Like 9

Share this post


Link to post

J'ai tellement hâte, les premières critiques sont très bonnes, le documentaire va aborder plusieurs thèmes : joanne, sa santé, superbowl, American Horror Story, etc.

Share this post


Link to post

Les parties sur sa maladie (qui font partie de sont quotidien) sont tristement intéressantes, il faut voir ça pour bien conprendre, même pas besoin de mots. Pour le reste c'est cool à voir, des p'tites choses comme par exemple sa réaction quand l'album leak ou sont professionnalisme durant ses divers projets, à des choses plus importante comme le procésuse de réinvention durant l'ère Joanne.


Concernant la partie sur le Superbowl je pense qu'ils ont voulu plus se concentrer sur son ressentie personnel, physique/mental, que sur les répétions même, mais si vous voulez en voir plus nous avons déjà des vidéos des répétitions, notamment celle-ci:





----------------------------------


La chanteuse Lorde a tweetée à propos du doc':


365097eee.png

Share this post


Link to post

J'aime beaucoup GAGA mais ce documentaire ne me l'a pas rendu sympathique.

 

Je la trouve très annoying, elle pleure et geint tout le temps, je trouve qu'elle se victimise beaucoup.

 

Le moment avec sa grand-mère est touchant.

  • Like 2

Share this post


Link to post

Idem, ce documentaire ne la sert pas du tout.
C'est ennuyeux, ça chiale, ça se plaint.
Puis comme dhabitude c'est super autocentré sur elle même mais de la mauvaise façon. C'est à dire quelle s'y décrit elle même comme anxieuse, paranoïaque, comme si elle était le centre du monde au final, puis alcoolique et droguee. On dirait le portrait d’une star en déclin bourrée aux médocs entre la scène et la psychiatrie.
Ça ne vends pas du rêve.

Share this post


Link to post

Ça ne vends pas du rêve.

 

Elle avait prévenu ça avant la sortie, pour les autres vous êtes prévenus donc ^^

 

Par contre les insensibles que vous êtes, dingue, puis elle se plaint zéro fois dans ce doc' (je parle uniquement de sa santé) et fait tout ce qu'elle a à faire sans rien dire ! :o Vous avez zappé la scène sur le tournage de PI et aux répétitions du superbowl ou quoi, elle fait une pause essaye de contrôler sa douleur et hope au travail comme si de rien n'était ! C'est une battante au contraire, y'en n'a ils auraient arrêter leur carrière.

 

Mais pas étonnant que je dise du bien tout façon, le contraire aurait été étonnant :') Genre j'aurais dit qu'elle ce plaint, lol, un vrai fan aveugle (?). J'attends d'autres avis voir.

  • Like 2

Share this post


Link to post

A chaud, je viens de finir le documentaire, j'ai a.d.o.r.é. Pas d'autres mots, je suis passé par toutes les émotions.

 

Elle est tellement forte, tellement sincère, je me contre-fiche de savoir que des fois elle peut un peu jouer la comédie devant les caméras, elle bosse comme une malade (et ça c'est pas nouveau) pour satisfaire tout le monde, y compris elle-même.

 

Je ne m'attendais à rien, voir à être déçu, comme ça je n'aurais pas été surpris... Et au final c'est bête de dire ça mais je me sens très "proche" (en tant que fan) d'elle après avoir vu ce documentaire.

 

Alors je veux bien que tout le monde est son avis, mais c'est blessant pour elle de lire sans cesse des critiques quand elle veut bien faire.

 

Sa maladie, les séparations avec les gens qui l'entourent (notamment son amie Sonja), les répétitions, les stress de malade, la pression, tout. Je suis TELLEMENT fière d'elle, j'ai juste envie de la serrer dans mes bras.

 

J'ai même été stressé en voyant les répétitions du SB, en sachant qu'elle avait ce "mal", alors que je savais très bien qu'elle nous avait livré une prestation époustouflante...

 

Bref je l'aime,

 

Qu'elle se repose 1 an, 2 ans, j'en ai rien à foutre, du moment qu'elle se soigne et qu'elle aille mieux et mentalement, et physiquement.

 

Sorry pour mon excès d'amour, c'était un message à chaud :throb:

 

 

 

  • Like 6

Share this post


Link to post

Mon moment préféré c'est pendant le tournage de Perfect Illusion, j'aime beaucoup et le lieu du tournage est magnifique. Elle devrait faire d'avantage de BTS de ces clips et les mettre sur Youtube.

 

Sinon j'ai vraiment adoré, quelques longueur parfois mais sinon c'est vraiment bien. J'étais vraiment à fond, j'avais même du stress pendant les dernières minutes avant qu'elle rentre dans la stadium alors que bon c'est fini.

 

J'adore le fait que ça débute par Gaga qui monte en haut pendant les répétitions du Superbowl et que ça ce termine par la même manière sauf que c'est pour la dernière fois.

 

Sinon, on comprend donc que les vidéos youtube de la chaine de Gaga pendant l'enregistrement de Million Reasons et A-Yo viennent bien du documentaire (j'ai reconnu les scènes) et donc ils ont surement abandonné l'idée de poster une vidéo par chanson pour éviter de trop dévoilé du doc (l'enregistrement de Hey Girl, John Wayne..)

  • Like 2

Share this post


Link to post

J'ai trouvé le documentaire un peu long parfois, mais rien à faire, je pense qu'elle met en avant ses problèmes mentaux pour la simple et bonne raison que c'est son quotidien... Et je ne vois pas en quoi vous êtes choqués qu'elle parle d'alcool/drogue, quand on connait les raisons des décès d'une majorité de stars...

Ce que je retiens personnellement de ce documentaire :

- Je ne connais pas Florence Welch, j'ai déjà écouté quelques unes de ses chansons (You've Got The Love, St-Jude...) et j'ai évidemment adoré le duo Hey Girl. Je trouve qu'elle a l'air si gentille, si douce, elle a un capital sympathie énorme! J'ai d'ailleurs adoré voir/entendre cette session d'enregistrement.
- Lorsqu'elle fait écouter Joanne à sa grand-mère en regardant ce que Joanne avait réalisé comme art durant sa vie, assez émouvant, on voit bien que Gaga a le cœur sur la main et est une femme très émotive.

- Que Gaga est une bosseuse et le moindre détail est important pour elle, on constate que le leak par exemple l'épuisait mentalement, le travaille n'est pas respecté et Madonna/Katy Perry avaient déjà eu ce même type de discours!

- J'adore Donatella Versace, je trouve que cette femme est une réelle amie de Gaga, elle et sa fille Allegra ont toujours été là, même la période où basher sur Lady Gaga était à la mode (ARTPOP) et celle-ci l'avait soutenu et remercié pour la chanson Donatella lors d'un de ses défilés pour Versace. On y voit qu'elle adore l'aider à enfiler sa tenue, et elle l'a elle-même avouée que les deux femmes dont elle est fière d'avoir habillée sont encore et toujours : Madonna et Lady Gaga.

Chouette documentaire, le cheminement de la réalisation de Joanne m'a intéressé, j'adore cet album. Parler ouvertement de ses problèmes mentaux c'est plus une preuve de courage que de victimisation. C'est rare de voir quelqu'un d'aussi ouvert par rapport à ce sujet, on le constate déjà sur son travaille avec sa propre fondation. 10 ans de carrière et je me réjouis de voir la suite.
:throb:

  • Like 1

Share this post


Link to post

J'adore Lady Gaga vraiment, sa musique, ses clips, ses performances je la suis depuis ses débuts. Mais alors honnêtement je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi diva. Elle est complètement perchée avec des dizaines de personnes autour d'elle qui ne font qu'acquiescer à ce qu'elle dit.

On en parle du moment où elle enlève son haut de maillot en disant "Je me sens mieux comme ça" :mellow:

Share this post


Link to post

Je viens de le voir, et j'ai sérieusement du mal à me positionner quelque part avec elle en fait (en dehors du fait que je sois un grand fan de tout ce qu'elle a fait que je connaisse).

Il y a ce côté drama qui rend le tout trop sérieux, et puis on a vraiment l'impression qu'ils veulent nous la vendre comme LA artiste (faute faite exprès pour marquer l’exagération) qui arrive à faire des choses incroyables tout en étant malade et en ayant des problèmes musculaires.

Mais d'un autre côté j'ai envie de croire ce que je vois, tout ça, je me doute que rien n'est facile là-bas, là-dedans, et ce documentaire nous rapproche d'elle, mais ça reste quand même très commercial-esque, et on voit clairement que le sujet principal à la base n'était pas sa maladie mais l'album et le SuperBowl. Je pense que le docu a été un peu remanié avec le relent de sa maladie, et qu'ils ont décidé de montrer ce qu'elle vivait réellement.

Enfin voilà je suis confus je ne vois vraiment pas quoi penser, je pense que je vais rester neutre, car c'est quelque chose que j'apprend cette année, cette maladie je n'en avais jamais entendu parler avant, et en 2012 quand elle a cassé sa hanche je ne savais pas que c'était dû à ça ^^.

Je ne lui enlève rien de ces capacités musicales, perfectionniste, scéniques et tout ce que j'ai déjà clamé. Mais je ne pense pas que ça nous dévoile plus Gaga que ce qu'on connaissait déjà. C'est toujours un personnage, ça reste dans l'intention de nous faire rêver, et d’idolâtrer une personne qui est partie de pas grand chose, mais je pense que l'intention était simple, et bonne.

Je ne pense pas que je le re-regarderai, ça m'a mis vraiment mal à l'aise par moments, et je suis vraiment indécis sur tout ça, je m'emmêle les pinceaux à mort. :mdr:

 

PS : mort les fleurs de Beyoncé :throb:

P-PS : Donatella est HI-DEUSE.

Share this post


Link to post

Je n'avais regardé aucun des différents trailers donc je n'avais pas d'attente(s) particulière(s) avant de visionner son reportage / documentaire. En conséquence, dire que je suis déçu serait un peu exagéré par contre je n'ai pas aimé autant que je n'aurai voulu.

 

J'ai trouvé l'ensemble à son image (médiatique) brouillon et un peu too-much.

 

J'aime assez ce genre de reportage qui en général rappelle au monde entier, que même multimillionnaire un artiste reste une personne humaine et que tout n'est pas rose. C'est assez sadique, mais j'aime la piqûre de rappel qu'être adulé par des millions de personnes, être entouré par des dizaines de personnes au quotidien ne rend pas heureux et tire plus vers la dépression nerveuse qu'autre chose. De côté là, ce document ne m'a pas déçu.

 

Sur la forme, j'aime aussi l'idée qu'elle se montre à nue à travers sa maladie, ses douleurs et son malaise mais j'ai trouvé l'ensemble bien trop auto-centré et surtout trop axé dessus. J'ai aussi trouvé un petit côté victimisation sans pour autant remettre en question ses problèmes et sa maladie, bien évidemment. Mais je trouve qu'il aurait fallu aborder la question autour d'un arc et ne pas centrer le programme autour de ça, car c'est quand même ce qu'il en ressort. J'ai eu l'impression de voir les épisodes des RH autour des traitements divers et variés de Yolanda pour la maladie de lyme.

 

Je m'attendais, oui j'avais quand même une attente, à beaucoup d'image autour de l'album, la conception, la création. J'ai trouvé l'ensemble survolé et secondaire. Et j'ai trouvé ça assez décousu et je n'arrivais pas à me situer dans le temps.

 

Dans la même idée, sans comparer, je trouve que For The Record de Spears qui tournait autour de sa renaissance scénique et son breakdown était bien plus intelligent car il était construit et on avait l'impression faire le point de A à Z avec un but précis et une fin. Là je trouve que c'est une succession d'images, de moments et de scènes de vie qui n'apporte pas toujours un sens ou un un but précis autour du documentaire, car ils n'avaient pas d'intérêt particulier.

 

Clairement la production et le montage du reportage sont pas top je trouve.

 

Il en ressort quand même que Lady Gaga est l'une des artistes la plus intéressante de sa génération et de ses dernières années. Sa motivation, son investissement, ce côté humain et très terre à terre font la force de cette femme qui a chamboulé l'industrie du disque et vie solitairement une vie (hors de la scène) bien triste, qui en dehors de ses millions, ne me vend pas plus de rêve.

  • Like 1

Share this post


Link to post

Je n'avais regardé aucun des différents trailers donc je n'avais pas d'attente(s) particulière(s) avant de visionner son reportage / documentaire. En conséquence, dire que je suis déçu serait un peu exagéré par contre je n'ai pas aimé autant que je n'aurai voulu.

 

J'ai trouvé l'ensemble à son image (médiatique) brouillon et un peu too-much.

 

J'aime assez ce genre de reportage qui en général rappelle au monde entier, que même multimillionnaire un artiste reste une personne humaine et que tout n'est pas rose. C'est assez sadique, mais j'aime la piqûre de rappel qu'être adulé par des millions de personnes, être entouré par des dizaines de personnes au quotidien ne rend pas heureux et tire plus vers la dépression nerveuse qu'autre chose. De côté là, ce document ne m'a pas déçu.

 

Sur la forme, j'aime aussi l'idée qu'elle se montre à nue à travers sa maladie, ses douleurs et son malaise mais j'ai trouvé l'ensemble bien trop auto-centré et surtout trop axé dessus. J'ai aussi trouvé un petit côté victimisation sans pour autant remettre en question ses problèmes et sa maladie, bien évidemment. Mais je trouve qu'il aurait fallu aborder la question autour d'un arc et ne pas centrer le programme autour de ça, car c'est quand même ce qu'il en ressort. J'ai eu l'impression de voir les épisodes des RH autour des traitements divers et variés de Yolanda pour la maladie de lyme.

 

Je m'attendais, oui j'avais quand même une attente, à beaucoup d'image autour de l'album, la conception, la création. J'ai trouvé l'ensemble survolé et secondaire. Et j'ai trouvé ça assez décousu et je n'arrivais pas à me situer dans le temps.

 

Dans la même idée, sans comparer, je trouve que For The Record de Spears qui tournait autour de sa renaissance scénique et son breakdown était bien plus intelligent car il était construit et on avait l'impression faire le point de A à Z avec un but précis et une fin. Là je trouve que c'est une succession d'images, de moments et de scènes de vie qui n'apporte pas toujours un sens ou un un but précis autour du documentaire, car ils n'avaient pas d'intérêt particulier.

 

Clairement la production et le montage du reportage sont pas top je trouve.

 

Il en ressort quand même que Lady Gaga est l'une des artistes la plus intéressante de sa génération et de ses dernières années. Sa motivation, son investissement, ce côté humain et très terre à terre font la force de cette femme qui a chamboulé l'industrie du disque et vie solitairement une vie (hors de la scène) bien triste, qui en dehors de ses millions, ne me vend pas plus de rêve.

Après le but du reportage c'etait de la suivre un an de sa vie donc je pense que ce côté décousu est voulu, on passe d'un sujet à un autre tout simplement parce qu'on suit son quotidien. Genre c'est pas un documentaire sur une renaissance ou une descente en enfer. Après je comprends ton avis, car j'ai aussi ressentis ça par moment.

 

Sinon personnellement j'ai adoré le documentaire, je suis encore plus amoureux d'elle en présent. ? J'aurais tellement aimé avoir ça pour chaque ère.

  • Like 1

Share this post


Link to post

×