Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Dossier spécial > "C'est dans l'air", "Like a Hobo", "J'aimerais tellement"... Ces tubes fêtent leurs 10 ans
Dossier spécial
dimanche 14 juillet 2019 15:30

"C'est dans l'air", "Like a Hobo", "J'aimerais tellement"... Ces tubes fêtent leurs 10 ans

L'investiture de Barack Obama, la mort de Michael Jackson, la pandémie de la grippe A... 2009 a été chargée en actualité forte et en musique. Quels tubes passent cette année le cap des 10 ans ? Réponse !
Crédits photo : Montage Pure Charts

Charlie Winston | "Like a Hobo"




Ce hobo-là, il en a eu de la chance. Après un premier album passé inaperçu en 2007 (malgré le soutien de Peter Gabriel), Charlie Winston retente sa chance deux ans plus tard et vise dans le mille avec "Like a Hobo". S'inspirant d'un lieu commun culte en littérature (Tom Sawyer, Jack Kerouac...), le chanteur se met dans la peau d'un sans domicile fixe débarrassé de toutes contraintes matérielles. Un constat que l'on retrouve dans le clip où l'Anglais marche sur une route américaine et fait la rencontre de personnes qui vivent loin de la société américaine. Comme il le chante, « rien n'a arrêté » le chanteur britannique dont le titre tourne en boucle toute l'année. Entré directement à la première place, le single restera ensuite 11 semaines dans le top 10. Pourtant, le titre ne marquera que les pays francophones, le chanteur n'ayant jamais réussi à véritablement percer dans son Angleterre natale. En France, il vendra ainsi 180.000 singles et 400.000 albums en un an. Depuis, le chanteur se concentre plutôt sur son public français, son principal marché. Il connaîtra un nouveau joli hit avec "Dusty Men" en 2013, mais le chanteur reste indéniablement collé à ce titre. Son dernier album "Square 1" est sorti en septembre dernier.

Jay-Z, Alicia Keys | "Empire State of Mind"




New-York est l'une des villes les plus représentées et célébrées en chanson. On compte plus de 3.500 odes musicales à la Grosse Pomme et l'une des plus connues est sans aucun doute "Empire State of Mind" de Jay-Z et Alicia Keys. Tirée de l'album du rappeur "The Blueprint", la chanson va rapidement s'imposer comme un incontournable. Écrit par Angela Hunte et Jane't Sewell-Ulepic comme un hommage à leur ville, le morceau est d'abord proposé à Nas ou Mary J. Blige avant de tomber entre les mains du mari de Beyoncé. Celui-ci accepte et enregistre sa version en modifiant le couplet. Le rappeur raconte qu'en entendant les notes de piano, il aurait tout de suite pensé à Alicia Keys. Bonne pioche, cette déclaration d'amour à la cité devient l'un des plus gros tubes de la carrière des deux artistes : il s'en écoulera 7 millions de copies dans le monde, dont 236.000 exemplaires en France (numéro 8). Depuis, son impact a dépassé le simple stade de ses classements. En 2011, le titre sera récompensé du prix de la chanson rap aux Grammy Awards. Dans la foulée, Alicia Keys réalise une seconde version du titre, seule au piano, l'année suivante. Étonnamment, le clip n'est pas disponible en France sur aucune des deux chaînes officielles des chanteurs.

Gossip | "Heavy Cross"




La patience est une vertu. Ainsi, il aura fallu attendre près de dix ans pour que Gossip, formé en 1999, accède au statut de star international. Si l'opus "Standing in the Way Of Control" révèle la formation aux Français en 2006, il faudra attendre "Music for Men" pour que le petit phénomène ne prenne une ampleur démesurée. C'est surtout le titre "Heavy Cross" qui va permettre au groupe de cartonner : le single sautillant ne se classera que 23ème du classement physique mais cartonne en téléchargement avec 230.000 ventes à la clé. C'est en Allemagne que "Heavy Cross" marche le mieux avec 450.000 passages en caisse. Le disque s'écoulera à plus d'un million d'exemplaires dans le monde, dont plus de 300.000 copies en France, l'un des principaux marchés du groupe, qui remplira dans la foulée un Bercy. Trois ans après ce carton, l'album suivant, "A Joyful Noise" connaît un succès moindre, signant le début de la fin. Séparé en 2016, le groupe s'est récemment reformé pour célébrer les 10 ans de l'album "Music for Men" au cours d'une tournée.

David Guetta | "When Love Takes Over"




2009 est l'année phare et définitive de David Guetta, celle qui va le faire accéder à une renommée internationale sans précédent. Tout d'abord puisqu'il est appelé pour produire quelques titres de l'album "The E.N.D" des Black Eyed Peas dont l'immense "I Gotta Feeling". Le succès du morceau est immédiat et le nom de David Guetta est sur toutes les lèvres. Fort heureusement, le DJ déboule à la fin de l'été avec l'album "One Love" qui se transforme en carton planétaire. Et cela devient possible grâce au premier single, "When Love Takes Over" en collaboration avec l'ancienne Destiny's Child, Kelly Rowland. Efficace, dansante et entêtante, la collaboration entre dans toutes les têtes, toutes les télés et toutes les radios et s'affiche rapidement comme un des singles les plus vendus de l'année. En résulte 170.000 ventes en France (avec 8 semaines de présence dans le top 10 dont un pic à la deuxième place) et 3,6 millions dans le monde. L'album s'arrache à 575.000 exemplaires en France, plus de 2,5 millions à travers le globe. Et comme un succès ne vient pas seul, les singles suivants ("Sexy Bitch", "Memories"...) connaîtront le même succès et feront de David Guetta un des DJ les plus renommés dans le monde. He got the feeling !

Jena Lee | "J'aimerais tellement"




Adulée ou moquée, Jena Lee a définitivement marqué l'année 2009. Signant la plupart des textes du premier album de Sheryfa Luna (dont le tube "Quelque part", numéro un pendant 14 semaines), la chanteuse d'origine chilienne se lance en solo après avoir remporté le concours Urban Music Nation, organisé par Skyrock. Se définissant comme pionnière du style "émo R&B", Jena Lee se présente avec un style graphique auquel s'identifient de nombreux jeunes. Pour son titre "J'aimerais tellement", elle mêle ainsi rock, r'n'b et sonorités électro avec un clip aux allures de manga. Bingo ! Le single squatte la première place pendant 11 semaines consécutives et devient l'un des plus gros succès de l'année avec 250.000 ventes au compteur. Symboliquement, l'album intitulé "Vous remercier" se vend à plus de 150.000 exemplaires. Mais la suite sera plus sombre pour la chanteuse, identifiée à jamais à ce premier titre : malgré la présence d'Orelsan, son deuxième album "Ma révérence", sorti « trop rapidement » selon ses dires, ne se vend qu'à 50.000 copies. Par la suite, Jena Lee met sa carrière en pause à partir de 2011 et forme le duo Dirty Diary en 2015. La même année, elle promettait de revenir bientôt en solo avec de nouveaux titres... mais à ce jour, aucune nouvelle musicale !

Tom Frager | "Lady Melody"




« J'ai écrit Lady Melody, comme les autres chansons, à la cool, dans ma chambre. C'est une chanson sur la musique, qui m'accompagne partout, dans mes voyages. Je pense que sa force c'est sa simplicité, c'est une mélodie qui parle à tout le monde et qui fait chanter les gens » : voilà comment Tom Frager explique le succès surprise de "Lady Melody", chanson idéale pour la saison estivale. Le chanteur et surfeur d'origine sénégalaise signe le tube de l'été 2019 et se place à la tête des charts pendant quatre semaines consécutives, lui permettant de vendre 190.000 singles. Cela lui permet surtout de bloquer la première place au "I Gotta Feeling" des Black Eyed Peas ou "Sexy Bitch" de David Guetta. Dans la foulée, l'album "Better Days" enregistré avec son groupé Gwayav' bénéficie de ce carton et dépasse le cap des 150.000 copies écoulées. Lui aussi sera à jamais identifié à ce tube, à tel point que la suite de sa carrière ne connaîtra jamais de nouveau succès similaire, malgré plusieurs tentatives discographiques. Fin juin, le chanteur a dévoilé son quatrième album "Au large des villes".

Pep's | "Liberta"




Alors que 2009 sonne le triomphe d'Internet et l’effondrement des ventes physiques, Pep's, de son vrai nom Florian Peppuy, a bâti son succès à l'ancienne, écumant les salles de concerts et faisant fonctionner le bouche à oreille. Résultat, son titre "Liberta" s'empare de la première place du Top Singles devant "Poker Face" de Lady Gaga, excusez du peu. Un succès surprise qui sonne comme une libération pour le chanteur, dont le titre a été refusé partout : « Je savais que tout cela paierait. (...) J'ai fait vingt fois le tour des maisons de disques avec, sans succès. On me disait juste "c'est pas mal". Mais depuis sa création en 2000, pendant des vacances en camping, je savais que je tenais une chanson forte. Elle incarnait une envie d'évasion, l'espoir de pouvoir caresser nos rêves ». Avec son titre, teinté de reggae à la française façon Tryo, Pep's écoule plus de 200.000 singles. Dans la foulée, l'album "Utopies dans le Décor" s'écoule à plus de 150.000 exemplaires. Malheureusement, le succès sera de très courte durée pour Pep's puisque ce titre restera son seul carton. Il retente sa chance en 2011 avec un nouvel album et un nouveau look, puis fin 2018 avec le disque "Paris-Dakhla".

Mylène Farmer | "C'est dans l'air"




« Vanité, c'est laid... » martèlent les fans aux concerts. Bien que sorti en 2008 sur l'album "Point de suture", "C'est dans l'air" est exploité en avril 2009 comme quatrième extrait aux sonorités électro, « calibré pour faire danser les morts » selon la presse. Et celle-ci ne pense pas si bien dire car avec le clip, Mylène Farmer mêle à son habitude la danse et la mort en juxtaposant des squelettes qui gesticulent avec des images d'explosions nucléaires. Les fans sont au rendez-vous, hissant le titre au sommet des charts. Mylène Farmer s'offre son huitième numéro un (un record !) et devient ainsi la première artiste à classer 4 singles issus du même album à la première place. Il restera ensuite huit semaines dans le top 10 et 37 semaines en tout dans les charts français. Le titre connaît la postérité grâce à sa version live lors de la tournée 2009, qui sera de nouveau exploitée en single à la fin de l'année. Il s'en vendra finalement près de 55.000 exemplaires. "C'est dans l'air" est revenu sous la forme d'un mash-up avec "Fuck Them All" lors de sa résidence à la Paris La Défense Arena en juin 2019.
Théau BERTHELOT

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations
  • Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ? Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP