Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Mylène Farmer > Mylène Farmer côtoie les étoiles avec un concert grandiose (Live report)
Nous y étions
dimanche 09 juin 2019 14:45

Mylène Farmer côtoie les étoiles avec un concert grandiose (Live report)

Mylène Farmer vient de lancer sa résidence à Paris La Défense Arena. Hier soir, pour son deuxième concert, la chanteuse a tutoyé les étoiles lors d'un spectacle impressionnant, doté d'une setlist pensée pour faire plaisir aux fans. Avant de tirer sa révérence ? Pure Charts y était.
Crédits photo : Nathalie Delépine
Samedi 8 juin 2019. Il n'est pas encore 21 heures quand les écrans multi-faces suspendus dans les airs de Paris la Défense Arena crépitent. Des visages mystérieux y apparaissent brièvement, des centaines de projecteurs balaient l'immense salle et l'impatience grimpe chaque minute un peu plus. L'atterrissage de Mylène Farmer peut s'amorcer. C'est du plafond, dans une lune radieuse, que la star descend, immobile. Impériale. Comme un ange tombé du ciel, digne suite de sa tournée "Timeless 2013", elle rejoint la scène tandis que l'écran (vraiment) géant passe des nuages à une ville futuriste. Le concert de Mylène Farmer peut commencer. Et c'est au rythme du meilleur titre de son précédent album, "Interstellaires", que le show démarre. Une quinzaine d'énormes écrans mobiles débarquent aux côtés de Mylène Farmer pour former une structure pyramidale, de laquelle elle trône, au centre. « Le jour se lève / On se prépare / Au voyage / Pour des ères, interstellaires ». Une entrée à la fois sobre et démesurée. A l'image de la chanteuse. Bienvenue dans la galaxie Farmer.

Mylène Farmer se renouvelle


Résonnent alors les premières notes de "Sans logique", qu'elle n'avait pas interprété sur scène depuis 1989 ! Quel plaisir d'entendre ce classique de son répertoire, dans de nouveaux arrangements. Ce sera d'ailleurs le cas sur tous les anciens titres. Et si on y perd parfois en rythme, ces versions modernisées apportent un véritable souffle nouveau à des tubes mille fois entendus. Sur "Sans logique", le diable s'invite sur scène dans une débauche de lumières, accompagnant deux énormes cornes et un visage aux yeux rouges sur les écrans. Autour de cette scénographie statique, Mylène Farmer est un peu seule sur l'immense scène de 70 mètres, ses musiciens en fond, mais une armée de danseurs (ils sont 16) s'invite sur "Rolling Stone" alors qu'une énorme pierre roulante déboule derrière eux. Place ensuite à "Pourvu qu'elles soient douces", l'un des grands moments forts du show. Dès les premières notes, l'arène exulte de joie et la fête est enfin au rendez-vous. Menant sa bande, moulée dans une combinaison noire et en cuissardes, Mylène Farmer s'amuse de son texte coquin et la nostalgie fait le reste.

Une deuxième partie exceptionnelle


Après un enchaînement "Stolen Car", "Des larmes", "California" et "M'effondre" un peu sage, la nouvelle lecture de "L'âme-stram-gram" frappe un grand coup grâce à une énergie redoutable, des effets lumineux éblouissants, des estrades qui sortent du sol et une chorégraphie effrénée. Place ensuite à la partie émotion avec "Un jour ou l'autre", "Ainsi soit je" et "Innamoramento", en piano-voix. Très émue, et proche de son public, Mylène Farmer, vêtue de blanc, brise l'armure. « Vous avez fait de ma vie un enchantement » lance l'artiste, les larmes coulant sur ses joues. Après cette période de transition particulièrement émouvante, la deuxième partie est en tout points formidable. Plus rythmée, mieux construite, elle fait la part belle à l'irrévérence de la chanteuse. En marinière, devenant ensuite une combinaison très sexy, elle met le feu avec l'intemporel "Sans contrefaçon" (prouvant que l'artiste était bel et bien en avance sur son temps), se fait plaisir avec "Histoires de fesses" et "Sentimentale", avant de proposer le moment le plus fédérateur de la soirée avec "Désenchantée". Alors que des glaciers fondent et se transforment en mares de sang sur les écrans, Mylène grimpe avec sa troupe sur d'imposantes structures lumineuses. La sienne va se mettre à léviter et à tourner sur elle-même au-dessus de la fosse tandis que le tube est repris en choeur par les 27.000 spectateurs (« Dieu que c'est beau » lance-t-elle alors), sous des effluves de lumières. L'effet est imparable !

"Je sais que je pleure beaucoup, je peux agacer"


A fleur de peau, Mylène Farmer, vocalement formidable, se laisse envahir par les larmes pendant qu'elle interprète "Rêver". « Chaque jour que Dieu fait, je me dis que j'ai une chance inouïe. Je vous dois cette chance. Vous êtes ma chance, ma vie. C'est toujours très émouvant pour moi de vous parler. Je sais que je pleure beaucoup, je peux agacer mais c'est mon émotion et je vous la dois. Merci de tout mon être » déclare l'icône, avant de monter, triomphante, sur son trône pour un "Je te rends mon amour" royal, avant de conclure avec "Fuck Them All", comme une dernière provocation. Pour son rappel, Mylène Farmer, en rouge, a choisi "L'horloge", premier titre qu'elle interprétait sur sa première tournée il y a 30 ans. Adaptation effrayante du poème de Baudelaire sur le temps qui passe et la mort, elle permet à la star de nous quitter, de nous dérouter, en nous adressant un dernier salut dans un spectaculaire cimetière jonché de crânes, avant de disparaitre dans les flammes qui ont envahi les écrans. Un ultime brasier un peu abrupte mais saisissant, qui clot un concert porté par une production incroyable et une setlist véritablement pensée pour les fans.





Malgré une première partie qui manque de rythme, des enchaînements un peu longs, avec des flottements de 5 et 10 secondes entre chaque chanson, quelques tubes oubliés, et si Mylène Farmer danse moins qu'auparavant, ce concert apocalyptique et dantesque permet à la chanteuse de confirmer son statut de bête de scène. Personne en France ne propose de spectacle aussi soigné, aussi impressionnant, le tout 100% en live. Et qui peut se targuer d'avoir des tubes aussi intemporels et fédérateurs en 30 ans de carrière aujourd'hui ? Si certains estiment qu'il s'agit-là de ses tout derniers concerts, tout porte à le croire en effet tant Mylène Farmer, dont la tristesse est souvent palpable, savoure chaque moment où elle fait (souvent) chanter le public à l'unisson, comme pour les absorber une dernière fois, et tant la setlist est truffée de clins d'oeil. Quoi qu'il en advienne, merci Mylène !




Setlist du concert de Mylène Farmer à Paris La Défense Arena


Interstellaires
Sans logique
Rolling Stone
Pourvu qu'elles soient douces
Stolen Car
Des larmes
California
M'effondre
L'âme-stram-gram
Un jour ou l'autre
Ainsi soit je...
Innamoramento
Sans contrefaçon
Histoires de fesses
Sentimentale
Désenchantée
Rêver
Je te rends ton amour
Fuck Them All
L'Horloge
Julien GONCALVES
Retrouvez l'actualité de Mylène Farmer sur le site non-officiel mylène.net.
Écoutez et/ou téléchargez la discographie de Mylène Farmer.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Mylène Farmer - Je Te Dis Tout
Mylène Farmer
Clip Mylène Farmer - Sois Moi - Be Me
Mylène Farmer
Clip Mylène Farmer - Diabolique Mon Ange
Mylène Farmer
Clip Mylène Farmer - Psychiatric
Mylène Farmer
Clip Mylène Farmer - Eaunanisme
Mylène Farmer

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?
  • Combien gagnent réellement les artistes ? Combien gagnent réellement les artistes ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP