Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Amandine Bourgeois : "Ça me ferait ch*** d'être dernière"
Interview
mercredi 10 avril 2013 12:00
32

Amandine Bourgeois : "Ça me ferait ch*** d'être dernière"

Cette semaine, Amandine Bourgeois présentait son titre "L'enfer et moi", avec lequel elle représentera la France à l'Eurovision, à la presse. Autour d'une poignée de journalistes, la chanteuse a répondu aux questions, même les plus délicates, sur son rejet vis-à-vis du concours à la base, le choix de sa chanson, ses chances de gagner, la prestation d'Anggun l'an dernier, l'importance de chanter en français, et même ses concurrentes Bonnie Tyler et Cascada !
Crédits photo : Seb K et Raphaëlle Gosse-Gardet
Propos recueillis par Julien Gonçalves, lors d'une table ronde.

A la base, tu regardais l'Eurovision d'habitude ou pas du tout ?
Non ! (Elle éclate de rire) Non, pas du tout. Enfin, je ne vais pas dire "pas du tout" parce que je connais. C'est comme Johnny Hallyday, tout le monde connaît. Que tu écoutes ou que tu n'écoutes pas, tu sais ce que c'est. Et l'Eurovision c'est pareil.

Pourquoi y vas-tu alors ?
Moi j'ai grandi dans une famille un peu bobo, les anciens baba cool après mai 68, avec les foulards, les cheveux longs, un peu intello... Ma mère, elle écoute France Inter à fond, mon père France Culture, mon beau-père il est branché musique jazz. Je passe un peu à côté du truc. Mais comme tout le monde, bien sûr, je connais l'Eurovision. Ça m'évoquait un truc à la Miss France un peu. (Rires)

Quelle a été votre première réaction quand on vous a proposé l'Eurovision ?
J'ai dit « Ah bah non ! Qu'est-ce que c'est que ça ? ». Et mon manager me dit déjà « Ne rue pas dans les brancards, je pense que tu es ignorante et que tu ne connais pas le concept, le jeu, tu ne sais pas de quoi ça parle, va t'intéresser et on en reparle ». Donc j'ai appelé les copines, on s'est fait une soirée Eurovision, et on a maté les vidéos de 1957 jusqu'à aujourd'hui. Et on s'est marré, putain ! C'était génial. On a pris beaucoup de plaisir autant à se moquer qu'à avoir les frissons à des moments. Et c'est là où tu réalises. Putain, mais c'est génial. Heureusement que ça existe des trucs comme ça ! C'est comme le foot, ça rassemble les gens. Donc je suis passée à côté de ça. Et moi qui suis chanteuse, c'est un concours de chant prestigieux, qui rassemble les pays européens, je me suis dit que je serais complètement snob de ne pas vouloir participer à ce truc-là. C'est 65 millions de téléspectateurs je crois. C'est énorme. Quand tu es artiste ou chanteur, je pense que tout le monde rêve d'être vu par autant de gens.

Est-ce que tu penses que ça peut avoir un impact après sur ta carrière ?
Quand tu es artiste franchement, plus tu es vu, plus ça aide en général. Imagine, il y a un Russe qui flashe sur moi, qui me prend dans des soirées privées. Moi ça me permet de vivre de mon métier ! Il n'y a pas que ça mais bon…

« Que la Commission ait choisi ma chanson, j'ai été étonnée »
Après avoir vu ce que c'était, est-ce tu penses que l'Eurovision, c'est encore plus kitsch que ce que tu imaginais ?
Non, c'est moins kitsch ! Tu sais ce que j'ai vu ? Un groupe rock métal finlandais qui a gagné en 2006 (Lordi, ndlr) ! C'est un vrai groupe, premier degré avec des masques etc… Énorme. Il y a Sébastien Tellier qui a représenté la France, et moi j'ai adoré, ça a apporté un côté branché. C'était super. Il y a France Gall, Céline Dion… Il y a plein d'artistes qui sont encore là aujourd'hui, qui ont fait des grandes carrières, et qui ont participé à l'Eurovision.

Tu disais avoir été toi-même étonnée qu'on te propose l'Eurovision. Tu comprends que ça ait pu étonner le public ? Il y a eu quelques critiques. Parce qu'on ne t'attendait pas du tout là.
Oui. Mais moi je ne trouve pas que je sois inattendue dans ce que je propose. Après, que la Commission ait choisi ma chanson, je suis comme vous, j'ai été étonnée. Au départ, je me suis dit « Tiens c'est bizarre qu'ils choisissent une chanson comme la mienne » parce que moi je pensais que l'Eurovision c'était un style, et au final, si tu analyses, il n'y a pas de style à l'Eurovision. On va reparler de ce groupe finlandais rock métal. Qui aurait imaginé que ce truc-là puisse gagner ? Personne. Ce n'est pas formaté l'Eurovision, ça part dans tous les sens.

Donc tu y vas dans quel état d'esprit, tu y vas pour gagner ?
Franchement, ce serait hypocrite de dire que je participe à un concours en disant « Non je n'ai pas envie de gagner ». Bien sûr que j'ai envie de gagner. Après je suis philosophe, pour moi ce n'est pas le but à atteindre qui est le plus important mais le chemin pour y arriver.

Tu penses que ta chanson "L'enfer et moi" a des chances de gagner ?
Je n'en sais rien. Moi ce que je sais c'est que ma chanson, je la vis, je la ressens, au fond de mes tripes, je prends du plaisir à la chanter, c'est sincère, c'est une démarche sincère et authentique. Je ne triche pas artistiquement avec cette chanson. Après, les goûts et les couleurs…

Découvrez le clip de "L'enfer et moi" d'Amandine Bourgeois :



Tu as pu apporter des modifications à la chanson ou tu l'as prise telle qu'elle était ?
En fait, la chanson, je l'avais déjà prévue pour mon troisième album.

On a appris que tu avais signé avec le label Warner. Tu as signé simplement pour la chanson ou pour l'album ?
Pour l'album aussi. Il sortirait soit en fin d'année ou en début d'année prochaine.

Est-ce que c'est parce que tu as participé à l'Eurovision que tu as pu signer avec Warner pour l'album ?
Je n'en sais rien, mais j'imagine que oui. Je pense que ça aide. Mais ce n'est que mon avis, je ne sais pas. C'est une énorme exposition, une énorme visibilité. Moi j'avais fait "La Nouvelle Star" en 2008, je ne sais pas si vous le savez. (Rires) C'est un peu dans le même concept, c'est un concours de chant.

« "La Nouvelle Star" truquée ? Je n'y crois pas »
Kristov Leroy (Nouvelle Star 6) a déclaré dans son livre : Le 11 juin 2008, Amandine Bourgeois gagne "Nouvelle Star". J'apprends par des anciens candidats que Benjamin devait gagner, mais il a refusé ». C'est vrai ?
Je n'en sais rien. C'est à toi de vérifier. Moi, je n'y crois pas du tout. Benjamin méritait autant que moi de gagner, mais je ne pense pas que les votes soient truqués. Tu imagines, M6, la "Nouvelle Star", s'ils trichent ? Ils ne peuvent pas se permettre. Tu crois qu'ils vont courir le risque de se retrouver en procès et compagnie ? Non. Moi je n'imagine pas. Après que les médias influencent le public à aimer ou à voter pour des gens, oui. Mais il y avait un huissier de justice. Moi j'y ai toujours cru. Je fais confiance aux hommes de loi. Je suis basique, je pense que quand François Hollande a été élu, je n'imagine pas que ce soit truqué. Je me dis que ce sont les Français qui ont voté.

Revenons à l'Eurovision, comment te sens-tu à un mois du Jour J ?
Je me sens heureuse déjà de vivre cette putain d'aventure. C'est une grosse machine, et je crois que je ne réalise pas encore l'énormité du truc. Je fais un peu la maligne là, mais je ne réalise pas. En même temps, je commence à ne pas arriver à très bien dormir, je commence à ressentir un peu le trac, mais c'est normal. Je vais essayer de transformer un peu ce stress en positif et en énergie, pour donner le meilleur de moi.

Comment tu te prépares, tu répètes beaucoup la chanson ?
Non, j'essaie au maximum de me changer les idées, d'être au contact des gens que j'aime, de mes proches, de mes amis, de bouger, d'aller voir des concerts. Si je reste toute seule chez moi à cogiter sur le truc, c'est pire. Il faut que je vive, que je vive ma vie. Il faut que je me dise que tout ceci n'est pas grave, il faut prendre du plaisir. C'est en prenant du plaisir que j'arriverai à communiquer le plaisir que je prends aux gens.

Tu as conscience que les votes là-bas sont parfois aussi géopolitiques ?
Oui je m'attends à l'enjeu géopolitique. Les pays du Nord-Est votent pour les pays du Nord-Est etc… Moi aujourd'hui je n'ai pas envie de m'intéresser à ça, ce n'est pas mon rôle. Moi je suis une chanteuse, je participe à un concours de chant, jusque-là c'est cohérent. J'y vais avec l'envie de gagner, après je me pose pas les questions politiques.

Oui, mais ça peut parfois expliquer les gifles que prennent certains candidats…
Ça, je n'aimerais pas.

« En face de moi, il y avait Philippe Katerine et Lily Wood and the Prick »
Quand on voit ce qu'il s'est passé avec Anggun
Est-ce que vous avez apprécié la prestation d'Anggun ? Moi c'est tout ce que je demande ! Si vous appréciez la prestation d'Anggun, OK… Moi c'est ça qui m'importe. J'ai envie de faire une belle performance, j'ai envie d'être classée quand même pas trop mal. Ça me ferait chier d'être dernière. Ça me ferait vraiment chier.

Donc tu penses que ton choix de chanson est le bon ?
Moi je ne me suis pas posé la question de « Ma chanson va gagner l'Eurovision ». Ma chanson je l'aime, je la ressens, j'ai envie de chanter cette chanson parce qu'elle me ressemble. Après, le jury de l'Eurovision a voté pour ma chanson, après c'est à eux de prendre cette responsabilité-là ! Moi je suis une artiste avec un univers, je propose mon univers. S'ils estiment que ce n'est pas pour l'Eurovision, qu'ils prennent une autre chanteuse !

Tu sais qui était en face de toi dans les sélections pour représenter la France ?
Je crois qu'il y avait Philippe Katerine, les Twin Twin, Lily Wood and the Prick. Mais il faudrait demander confirmation à France Télévisions.

« Ce n'est pas ma came Cascada »
Tu as regardé un peu les concurrents que tu allais affronter le 18 mai à Malmö, les chansons qu'ils proposent ?
Oui ! Bonnie Tyler pour le Royaume-Uni, la classe ! Rien que pour ça, je suis hyper contente de participer. J'aimerais bien faire un duo avec elle. Il y Cascada aussi (avec le titre "Glorious", ndlr), ce n'est pas ma came Cascada, mais c'est une putain de chanteuse, une grande voix. Je trouve ça stimulant. C'est super d'être face à des chanteuses que tu admires, des grandes voix. Et il y a une chanteuse que j'adore, Anouk, qui représente les Pays-Bas. C'est une chanteuse que j'écoutais, je me suis carrément inspirée d'elle pour apprendre à chanter. Si je la croise, je vais être dans tous mes états.

Sur scène, tu disais que ça allait être très sobre, qu'il y aurait juste tes choristes…
Il n'y a pas de thune, il n'y a pas de thune ! (Rires) On n'a pas de budget ! Avec mes copines, on a même vu un groupe déguisé en pingouins. On a rigolé. Après, moi, même à "Nouvelle Star", à chaque fois mes prestations étaient axées sur l'interprétation, le côté sobre. Je ne me vois pas faire une chorégraphie, genre comédie musicale, ce n’est pas moi. (Elle réfléchit) Je pourrais à la limite… Mais je ne me vois pas faire ça. Avec cette chanson-là en plus, je me vois dans l'attitude rock'n'roll, brute, pas de fioriture, axée sur l'émotion, l'interprétation.

On ne t'a pas demandé d'ajouter des mots en anglais pour séduire le plus de monde possible ?
Au départ, la chanson existait en anglais. La Commission a dit « Non non, on ne veut qu'un titre en français ! ». Après de faire un peu des deux… Soit tu la chantes en français, soit tu la chantes en anglais. Je ne sais pas, je ne suis pas hyper fan. Après, il y a des chansons sur lesquelles ça le fait. Pour l'Eurovision, j'aime bien le fait qu'on chante dans sa langue nationale. C'est un concours qui représente tous les pays européens. Maintenant ils chantent tous en anglais… Ce qui est intéressant c'est justement de faire découvrir ton pays, ta culture, ta langue. L'italien par exemple, c'est beau comme langue. C'est de l'art. C'est comme un tableau. Si on se met tous à chanter en anglais, on perd aussi quelque chose. L'Eurovision c'est représenter son pays, sa culture, son art et sa langue. Je l'aime bien en anglais mais Boris Bergman, il a fait un texte d'enfer. Justement, c'est le titre. Ça a été décisif aussi.

Est-ce que tu lis dans les médias ce qui se dit sur ta chanson ? Est-ce que tu fais attention aux critiques ?
Écoute, s'il y a un mec qui trouve que l'Eurovision c'est de la merde, c'est son choix. Moi, avant, ce n'était pas mon truc mais je n'ai jamais dit que c'était de la merde. Je ne m'y intéressais pas forcément, je n'étais pas du tout dans le truc. Je ne connaissais pas en fait. Si je trouvais que c'était de la merde, je n'y participerais pas.

« Je n'ai pas besoin de "The Voice", tout va bien ! »
Si jamais on ne t'avait pas proposé de faire l'Eurovision, tu aurais pu tenter ta chance dans "The Voice" ?
Je ne peux pas, j'ai fait "Nouvelle Star", et en plus j'ai gagné, je n'ai pas le droit. Mais moi tout va bien ! Alors je vous rassure, depuis que j'ai gagné "Nouvelle Star" je suis hyper contente. Ok, je ne vends pas des millions d'albums, je comprends la question, je ne suis pas en train de vous prendre de haut du tout. C'est pour vous expliquer ce que je vis depuis "Nouvelle Star". J'ai gagné, j'ai sorti un premier album qui a été disque d'or, mon titre "L'homme de la situation" a vachement bien marché en radio, j'ai vendu plus de 60.000 exemplaires, je crois même 80.000. Ensuite, une tournée derrière ça. Ensuite un deuxième album où j'ai vécu un putain de kiff, je suis partie trois mois en Angleterre, j'ai travaillé avec une partie des musiciens d'Amy Winehouse. En rentrant, ce disque effectivement se vend moins que le premier, mais derrière ça j'ai des opportunités de ouf. Thomas Dutronc me prend avec lui sur sa tournée des Zénith, j'ai fait deux Olympia. Johnny Hallyday m'a contactée pour ses premières parties d'été et aussi pour ses dates au Royal Albert Hall à Londres. J'ai vécu un rêve. C'était que du bonheur artistique. Donc OK les ventes… Mais j'ai même plus kiffé le deuxième album que le premier. Franchement, ce que tu vis ce n'est pas en cohérence avec le côté marketing et commercial des choses. On fait un métier artistique. Après il y a des hauts et des bas. En plus, ce qui marche commercialement, ce n'est pas forcément ce qu'on écoute le plus.

A quoi il va ressembler ce troisième album ?
Je vais essayer de trouver un compromis pour quand même arriver à vendre. (Rires) Je dis ça mais je n'en ai pas envie. Je pense que je m'en fous. Je me contente de peu, j'ai surtout envie d'être authentique et de donner quelque chose. Je ne peux pas tricher. Si je chante un truc qui me fait chier, tu vas le sentir. Je suis obligée de chanter un truc qui me plaît, qui me prend aux tripes. Je vais essayer de trouver des chansons qui me touchent et que j'ai envie de vous donner. J'ai envie vraiment d'envoyer, de donner, de me développer sur scène, car il y a un truc à faire aussi sur scène.
la Redaction
Pour en savoir plus, visitez amandinebourgeois-officiel.com, ou sa page Facebook officielle.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie d'Amandine Bourgeois sur Pure Charts.
Ajoutez un commentaire
Invité
le 10/04/2013, 12:17
Citer
Pourquoi la façon dont elle parle m'agace relativement?
Invité
le 10/04/2013, 12:22
Citer
Elle se prend pour une grande, elle a surement du talent certes mais ce qu'elle fait reste relativement réservé aux adeptes.
Et pour l'eurovision, "Cascada n'est pas sa cam" enfin eux ils seront bien loin devant nous dans le classement. Quand on sait d'avance que sa chanson n'a strictement aucune chance à l'Eurovision, on baisse la tête.
Invité
le 10/04/2013, 12:49
Citer
simple , la tète sur les épaules , franche et discrète ! voila une artiste !
et pour l'eurovision le choix et risqué comme d’habitude mais on sen fout , c est de la bonne musique et une très belle voie !
Invité
le 10/04/2013, 12:56
Citer
oui une très belle voie.........................DE GARAGE??????
Invité
le 10/04/2013, 13:02
Citer
Il faut savoir que parmis les chansons proposées à FRANCE 3, il y avait Philippe Katherine! C'est vous dire le niveau de ce que FRANCE 3 nous propose!
Invité
le 10/04/2013, 13:20
Citer
On va encore se prendre une raclée de toute façon. C'est vraiment de la m..... cette compétition
Invité
le 10/04/2013, 13:33
Citer
Moi j'aime bien Amandine, mais il ne faut pas se faire d'illusion, l'eurovision est surtout géopolitique! Il n'y a qu'à regarder les sites d'eurovision qui parlent constamment des pays scandinaves, d'ailleurs ce sont encore eux qui sont donnés favoris... Comme chaque année... C'est ennuyant l'eurovision...
Invité
le 10/04/2013, 13:51
Citer
Elle est très scato dites donc !
Invité
le 10/04/2013, 14:01
Citer
Et toi d'une grande imbécilité .... quel humour ...!
Invité
le 10/04/2013, 14:29
Citer
Elle est cool cette interview. Tout ce qu'elle dit est vrai. Ca change des nunuches qui se la pète parce qu'elle ont vendu un gros tas de disques y a 8 ou 10 ans et plus rien depuis.
Invité
le 10/04/2013, 14:53
Citer
Cette interview est très pénible a lire. Pas étonnant quand on voit le mot "putain" a toutes les sauces ...
Invité
le 10/04/2013, 15:28
Citer
Mpi j'aimerais bien qu'elle gagne pour surprendre tout le monde ^^
Invité
le 10/04/2013, 16:06
Citer
bon ben c'est pas encore pour cette année qu'on va gagner!! j'aime pas du tout cette chanson
Invité
le 10/04/2013, 17:58
Citer
Ce serait assez marrant qu'elle se retrouve dernière, en tous cas, elle a toutes ses chances pour l'être. ^^
Invité
le 10/04/2013, 19:00
Citer
Les Toulousains disent beaucoup putain!!! Pour le reste je trouve l'interview plutôt sympa on sent qu'elle aime ce qu'elle fait... Pour ma part j'aimais beaucoup Amandine à la Nouvelle Star mais après plus du tout... Avec cette interview je découvre qu'elle prend vraiment du plaisir dans son métier et c'est très agréable à lire!!! Bonne chance pour la suite Amandine...

Et vive Anouk pour les Pays Bas!!!

Ajoutez un commentaire

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... le "bébé" de Nirvana ? Que devient... le "bébé" de Nirvana ?
  • Les Bee Gees en 5 tubes incontournables Les Bee Gees en 5 tubes incontournables

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP