Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de The Avener > The Avener "écoeuré" par les Victoires de la Musique : son coup de gueule
C'est dit !
mercredi 17 février 2021 15:16

The Avener "écoeuré" par les Victoires de la Musique : son coup de gueule

L'édition 2021 des Victoires de la Musique fait débat. Interrogé sur l'absence d'artistes de la scène électronique lors de la cérémonie, The Avener a fait part de son incompréhension.
Crédits photo : Bestimage
La 36ème cérémonie des Victoires de la Musique s'est déroulée vendredi dernier à la Seine Musicale près de Paris. Une édition forcément particulière en cette année marquée par la crise sanitaire et économique qui a paralysé l'industrie du spectacle. En montant sur scène pour recevoir le prix du meilleur Artiste masculin, Benjamin Biolay n'a pas manqué d'égratigner le gouvernement pour son « silence » et sa gestion défaillante de la situation. « Nous, les musiciens, nous sommes conscients que cette pandémie est épouvantable et que toutes les mesures qui ont été mises en place étaient peut-être nécessaires mais dans cette année de silence a suivi un silence que j'ai trouvé assez étourdissant, celui des pouvoirs publics et ceux qui sont censés être nos ministres de tutelle par exemple » a-t-il déclaré alors que la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, se trouvait en coulisses. Pointées du doigt pour l'absence d'artistes féminines dans la catégorie du meilleur album, les Victoires de la Musique 2021 ont également souffert d'un manque de diversité artistique selon The Avener.

"C'est difficile de faire parler de nous"


Invité sur l'antenne de Sud Radio en marge de la cérémonie, le DJ niçois a exprimé sa déception de ne voir aucun artiste issu de la scène électronique faire partie de la liste des nominations. « L'année dernière déjà, la musique électronique n'était plus représentée aux Victoires de la Musique. Ça m'avait un peu choqué mais on m'avait expliqué que le format était différent, que l'émission était plus courte » a-t-il rappelé, évoquant la disparition des catégories de genres (musiques du monde, rock, rap...) décrétée par l'organisation. « Nous avons décidé, avec l'ensemble du conseil d'administration des Victoires de la Musique représentant la filière, de les supprimer pour des raisons de lisibilité, de légitimité ou de subjectivité (est-ce que tel artiste ou tel autre fait vraiment du rock, des musiques du monde ou du rap, plutôt que tel autre). Et pour répondre à certains artistes qui ne souhaitaient pas être catégorisés dans un genre ou un autre mais "concourir" dans toutes les catégories au même titre que tous les artistes, sans être dans tel ou tel genre » justifiait Romain Vivien, le président des Victoires de la Musique, dans Toute la culture.


Sauf que la suppression - très critiquée - de ces catégories entraîne une certaine uniformité, comme le déplore The Avener. « Cette année, on n'est pas du tout représenté. C'est quand même dingue. On a quand même des artistes qui sont merveilleux (...) Y'a eu des super albums de musique électronique cette année, que ce soit dans l'indé ou les majors, beaucoup de choses se sont passées en France » regrette le hitmaker derrière "Under The Waterfall", qui publiait lui aussi l'album "Heaven" début 2020. Cette absence de vitrine est d'autant plus dommageable, estime l'artiste, dans le contexte délicat de la pandémie qui a mis à l'arrêt tout un secteur : « Je veux pas faire la victime mais c'est vrai qu'on a beaucoup souffert de cette crise sanitaire et on a été les premiers impactés. Nous notre but c'est de faire danser les gens, de les rassembler, qu'ils soient tous debout et qu'ils dansent, qu'ils chantent. On sera très certainement les derniers à reprendre le wagon ».

Regardez le coup de gueule de The Avener sur les Victoires :




De ce fait, The Avener considère que l'organisation des Victoires de la Musique et France 2 auraient pu « être solidaires ». « C'est une chaîne du service public. On n'a pas de visibilité ne serait-ce pour les festivals, les salles de concerts et les discothèques, ça fait un an qu'on ne travaille plus. C'est difficile de se représenter, de faire parler de nous parce qu'on n'est pas chanteur mais producteur. Ça m'a un peu choqué, personnellement » a-t-il rappelé au micro de Sud Radio, avant de se dire « écoeuré » : « Moi j'ai eu la chance d'avoir gagné cette Victoire en 2016 mais c'est vrai qu'il y avait pour moi une espèce d'injustice sur le fait que les musiques électroniques ne soient pas représentées du tout cette année, ni le rap d'ailleurs qui est pourtant omniprésent dans la vie musicale française ».
Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France
  • Ces artistes qui ont déjà tourné dans une pub TV Ces artistes qui ont déjà tourné dans une pub TV

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés