Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Pierre Perret > Pierre Perret rend hommage à Samuel Paty et défend la liberté d'expression
C'est dit !
mardi 10 novembre 2020 13:39

Pierre Perret rend hommage à Samuel Paty et défend la liberté d'expression

En interview pour Sept à Huit, Pierre Perret a tenu à défendre la liberté d'expression et a rendu hommage au professeur Samuel Paty, assassiné le 16 octobre dernier. "Les enseignants ont besoin de beaucoup de courage et de détermination" explique le chanteur de 86 ans.
Crédits photo : Capture d'écran TF1
A 86 ans, Pierre Perret n'a jamais semblé aussi actif. Le chanteur, derrière "Le zizi" ou "Les jolies colonies de vacances", s'apprête à remonter sur scène pour ses "Adieux provisoires", publie un livre "Aphorismes et blues" et a connu un joli succès cet été avec sa chanson "Les confinis", dans laquelle il tacle le gouvernement et sa gestion de la crise sanitaire actuelle, qui a généré près de 3 millions de vues. Dans une interview accordée pour le portrait hebdomadaire du magazine "Sept à Huit" sur TF1, le chanteur revient notamment sur la crise sanitaire actuelle, lui qui est confiné dans sa maison de Seine-et-Marne : « C'est pas facile à gérer une situation pareille. Tout ce qu'on a attendu n'était pas là au bon moment. Ça commence à lasser les gens qui placent leur confiance en des dirigeants ».

Apportant son soutien aux petits commerçants « qui sont en train en crever », Pierre Perret est lui aussi dans l'incompréhension face à la fermeture des salles de spectacles : « J'ai chanté avec des gens tous les 2 mètres avec un masque... Il n'y a pas eu de mort. Ils auraient pu maintenir ça au lieu de faire couler l'économie comme ils le laissent faire là. Le nombre de gens qui n'ont rien à faire et qui sont très peu indemnisés, c'est une vraie cata (...) J'espère que ça ne durera pas 10 ans car dans 10 ans je serais complètement gaga ».

"Heureusement qu'il y en a qui ont le courage qu'a eu Samuel Paty"


Si on se rappelle de Pierre Perret pour ses chansons aux textes espiègles, l'artiste a également signé beaucoup de chansons engagées. C'est notamment le cas de "Lily", évoquant le racisme et que les enfants apprennent dans les écoles. « Il n'y a pas un livre sur le racisme où il n'y ait pas "Lily" de cité. Et ça me touche infiniment, comme émotion il n'y a pas au-dessus » explique-t-il, très ému de voir la réaction de la jeune génération face à cette chanson. Et plus de 40 ans après sa sortie, Pierre Perret continue de s'engager en musique. Sur son album "Humour liberté" sorti en 2018, on retrouve le titre "Ma France à moi" dans lequel il prône la liberté d'expression : « Ma France à moi peut être croyante, mais a parfaitement le droit d'être athée / Bible ou Coran si ça lui chante, elle dit pardon c'est pas ma tasse de thé / Bien sûr ma France elle est laïque, libre de penser et libre de parole / C'est la France de la République / Les religions ne s'apprennent pas à l'école ».

"Traverser sa vie en fermant sa gueule, c'est difficile"


Une chanson qui résonne particulièrement, près d'un mois après l'assassinat du professeur Samuel Paty qui a ému la France entière. Alors que les élèves français reprennent le chemin des classes, Pierre Perret évoque le sort des professeurs : « Je sais que ce n'est pas facile et les enseignants ont besoin de beaucoup de courage et de détermination. Il faut tenir la barre. Même si on ne commence que maintenant à édicter ces valeurs et à les faire respecter et enseigner aux enfants le poids de ces mots-là, si on ne le fait pas maintenant, on ne le fera jamais ».

Regardez l'interview de Pierre Perret :


Le chanteur en profite également pour rendre un bel hommage à Samuel Paty ou aux journalistes de Charlie Hebdo, assassinés après avoir diffusé des caricatures du prophète Mahomet : « Heureusement qu'il y en a qui ont le courage qu'a eu Samuel Paty ou Charlie Hebdo ou des tas d'autres qui se sont battus pour la liberté d'expression. La liberté d'expression, je mets ça au-dessus de tout ». Pierre Perret se dit d'ailleurs prêt à se battre coûte que coûte pour la liberté d'expression en France. « Il faut savoir ce qu'on veut. Si on veut mourir enchaîné, on peut mourir enchaîné et apprendre à fermer sa gueule. Traverser sa vie en fermant sa gueule, c'est difficile. Je sais les risques que ça implique, mais si on veut pouvoir se regarder dans la glace » conclut celui qui n'a « jamais été pessimiste ».
Théau BERTHELOT

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Quand les actrices porno jouissent de la musique Quand les actrices porno jouissent de la musique
  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés