Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Orelsan > "Sale pute" : Orelsan relaxé par la justice pour ses textes polémiques
News musique
jeudi 15 mai 2014 13:15

"Sale pute" : Orelsan relaxé par la justice pour ses textes polémiques

Ce n'est plus que de l'histoire ancienne... En effet, Orelsan, condamné pour "injure sexiste et provocation à la violence envers les femmes", vient d'être finalement relaxé. L'affaire a été classée. Le rappeur s'est déclaré "ravi".
Crédits photo : ABACA
Orelsan a beau être l'un des rappeurs français les plus respectés de sa génération, l'artiste a dû faire face à de nombreuses actions en justice. En mai 2013, le tribunal correctionnel de Paris a condamné l'interprète de "La Terre est ronde" à 1.000 euros d'amende avec sursis pour « injure et provocation à la violence à l'égard des femmes ». En cause, les textes de huit de ses chansons qui ont alerté plusieurs associations féministes, dont les célèbres Chiennes de garde. Déclarées lors d'un concert au Bataclan de Paris en 2009, ce sont les phrases « Les féministes me persécutent, comme si c'était d'ma faute si les meufs c'est des putes », « Mais ferme ta gueule ou tu vas t'faire marie-trintigner » ou « Je te quitterai dès que je trouverai une chienne avec un meilleur pedigree » qui ont mis le feu aux poudres.

Mais pour Orelsan, il ne s'agit que de « fiction », de simples histoires qui ne reflètent pas le fond de sa pensée, et l'artiste a assuré que ces citations étaient « raccourcies » et sorties de leur contexte. Condamné pour « injure et provocation à la violence envers les femmes », le rappeur a fait appel, et il a visiblement bien fait. Hier, la Cour d'appel de Paris a finalement estimé que l'action était prescrite, puisqu'elle datait de 2009, classant l'affaire. A noter que la justice ne s'est pas prononcée sur la dangerosité potentielle des propos.


"Il est débarrassé de cette vieille histoire"


Évidemment, Orelsan s'est déclaré « ravi » suite à cette décision de justice. Pour son avocat Simon Tahar, « le plus important, c'est qu'il soit débarrassé de cette vieille histoire ».« Il y avait vraiment un décalage entre le monstre qu'on a voulu faire de lui et ce qu'il est » a-t-il assuré. Déjà attaqué en 2012 par l'association "Ni putes ni soumises", pour sa chanson "Sale pute", Orelsan avait été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris. Pourtant, en 2009, son texte, contenant entre autres « Renseigne-toi sur les pansements et les poussettes, j'peux t'faire un enfant et t'casser le nez sur un coup de tête », avait créé une forte polémique, et le rappeur avait été déprogrammé de nombreux festivals. « Je comprends que ce morceau ait pu choquer certaines personnes et je m'en excuse » avait-il expliqué à Pure Charts.
Julien GONCALVES
Pour plus d'infos, rendez-vous sur le site officiel et la page Facebook officielle d'Orelsan
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie d'Orelsan sur Pure Charts !
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Orelsan :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Madonna : ses 12 looks les plus marquants Madonna : ses 12 looks les plus marquants
  • Ils se sont payés le luxe de refuser un tube ! Ils se sont payés le luxe de refuser un tube !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Mariah Carey

    Mariah Carey

    Des places de concert à gagner !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP