Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Massive Attack > Massive Attack souffle le chaud et le froid au Zénith de Paris pour "Mezzanine XXI"
Nous y étions
mercredi 13 février 2019 18:35

Massive Attack souffle le chaud et le froid au Zénith de Paris pour "Mezzanine XXI"

Massive Attack faisait escale au Zénith de Paris, lundi et mardi, pour fêter les 21 ans de son album culte "Mezzanine". Au programme, les 10 titres mythiques du disque ainsi que 7 reprises étonnantes (Cure, Velvet Underground, Avicii) pour un résultat aussi glacial que puissant.
Crédits photo : Bestimage
Massive Attack ne fait pas les choses comme tout le monde. Alors que beaucoup célèbrent les 10, 20 ou 25 ans de leurs albums cultes, le groupe de Bristol a décidé de célébrer "Mezzanine"... pour ses 21 ans. Les 6.000 spectateurs d'un Zénith bondé ont donc accepté de revenir en 1998 afin de revivre une époque dorée, aidée par Robbie Williams ou Cher en fond sonore. Et comme Massive Attack ne fait rien comme les autres, il débute au pied levé sur... une reprise du Velvet Underground : "I Found a Reason". Le classique rock des 70's s’imprègne d'une teinte sombre, typique du groupe, laissant un sentiment de froid dans les allées de la salle parisienne.

Et ce côté sombre et glacial se retrouvera tout au long de ce concert aux allures de performance. Car pendant plus de 90 minutes, la formation va mêler les 10 titres de l'album... avec huit reprises. Pas de "Unfinished Sympathy", de "Safe from Harm" ou de "Paradise Circus" mais, à la place, du Bahaus ("Bela Lugosi's Dead"), du Cure ("10:15 Saturday Night") et même Avicii ("Levels"), pour une séquence aussi décalée qu'un peu hors-propos. Des reprises étonnantes et quasi-prédominantes qui n'ont rien du hasard car il s'agit pour la plupart des morceaux samplés par le groupe sur le disque "Mezzanine".

Anniversaire, politique et trip-hop


Aidés par les grosses basses du Zénith, les 10 titres originaux de "Mezzanine" prennent d'ailleurs une nouvelle dimension en live, aidés par les chanteurs d'origine. C'est ainsi que la légende du reggae Horace Andy vient chanter "Man Next Door" tandis qu'une Liz Fraser acclamée par le public vient sublimer le trop rare "Black Milk". La pièce maîtresse ? L'instrumental "Exchange" qui laisse place à un défilé d'images 60's surplombant tous les écrans. Sur "Dissolved Girl", Massive Attack pousse même la logique plus loin, laissant place à de nombreuses covers YouTube prendre le contrôle de la chanson. Il faudra plutôt attendre la fin du concert pour que les singles phares s'enchaînent : le chef d’œuvre "Inertia Creeps", puis les inévitables "Angel" et "Teardrop" font vibrer un public aux anges devant ce défilé trip-hop totalement réjouissant.

Regardez un extrait du concert de Massive Attack :


En complément de ses mythiques hymnes, Massive Attack porte un soin particulier à ses projections, aussi stylisées que politiques. Ainsi, sur les multiples écrans géants se succèdent Donald Trump, Christine Lagarde, Britney Spears, Barack Obama, Lady Di... Le tout entrecoupé d'images de guerre ou du "Magicien d'Oz". Une façon détournée et sans mots d'évoquer une société gangrenée de toutes parts. Toujours aussi engagée, la formation fait part, via ces vidéos, de l'état du monde, d'une satire des conspirationnistes ou de la peur du bug de l'an 2000.

Le show finit comme il a commencé : par une déflagration tant sonore que visuelle sur le sublime "Group Four". A la sortie, le public est mitigé. Beaucoup critiquent la froideur et la durée du show. Mais, aussi clivant qu'il puisse être, ce "Mezzanine XXI" est une réussite esthétique et auditive sans pareille, aussi froide que bluffante. La preuve que "Mezzanine" est un chef-d'oeuvre intemporel. « Nous sommes pris dans un cercle vicieux. Il est temps de laisser les fantômes derrière nous et de commencer à construire l'avenir » : cet appel à aller de l'avant, thème principal de la soirée, est affiché en guise de conclusion sur les écrans. Le futur ou le temps d'un nouvel album ? On l'attend depuis désormais neuf ans !

Setlist du concert de Massive Attack au Zénith


I Found a Reason (reprise du Velvet Underground)
Risingson
10:15 Saturday Night (reprise des Cure)
Man Next Door
Black Milk
Mezzanine
Bela Lugosi's Dead (reprise de Bahaus)
Exchange
See a Man's Face (reprise de Horace Andy)
Dissolved Girl
Where Have All the Flowers Gone? (reprise de Pete Seeger)
Inertia Creeps
Rockwrok (reprise d'Ultravox)
Angel
Teardrop
Levels (reprise d'Avicii)
Group Four



Théau Berthelot
Retrouvez Massive Attack sur son site officiel et sa page Facebook.
Écoutez et/ou téléchargez la discographie de Massive Attack sur Pure Charts !

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque
  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP