Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Clip > Actualité de Lous and The Yakuza > Lous and the Yakuza dévoile le clip "Dans la hess" avant les Victoires de la Musique
Clip
mardi 09 février 2021 09:30

Lous and the Yakuza dévoile le clip "Dans la hess" avant les Victoires de la Musique

Nommée aux Victoires de la Musique 2021, Lous and the Yakuza entend bien faire parler d'elle. Après "Dilemme" ou "Amigo", l'artiste belge continue de présenter sa pop urbaine mutante à travers "Dans la hess". Découvrez le clip sur Pure Charts !
Crédits photo : Capture d'écran YouTube
Indéniablement, Lous and the Yakuza est promise à un bel avenir. Derrière le nom de scène de cette artiste belge de 24 ans se cache Marie-Pierra Kakoma, qui a opté pour Lous en référence au mot soul, le genre qui lui a fait aimer la musique. Mais on aurait tort de résumer la musicienne à cette simple référence américaine. « La soul m'inspirait mais mes morceaux ne l'étaient pas à 100%. Je puisais autant dans le trap que dans le metal ou le r'n'b. J'ai travaillé cet album avec le producteur espagnol El Guincho et les producteurs belges Ponko et Mems. Ces derniers sont issus de la scène urbaine bruxelloise. Je partage avec eux un même amour du groove. Du coup, cet album a été enregistré à Barcelone, Paris et Bruxelles » explique-t-elle à Marie Claire, heureuse que son premier album "Gore" soit une carte de visite aussi riche que coloré. De "Dilemme" à "Laisse moi" en duo avec Hamza, de "Bon acteur" à l'excellent "Amigo", récemment remixé avec le rappeur Joey Badass, la protégée de Damso a récolté tous les louanges avec sa pop urbaine incarnée, qui lui a valu un prix aux Music Moves Europe Talent Awards et une nomination aux Victoires de la Musique 2021, où elle affrontera vendredi Clou et Yseult dans la catégorie Révélation féminine.

"La joie, je préfère la vivre que l'écrire"


Un ciel lumineux lui tend donc les bras après une vie mouvementée où elle a connu des années de galère. Ce qui l'a sauvée ? « L'amour que je me porte et celui que les autres me portent. L'amour sauve de tous les maux. Mais c'est beaucoup de travail sur soi. J'ai compris que rien n'est fatal. Le temps fait bien les choses. Mais on ne guérit jamais complètement de ça. Quand je vivais dans la rue, je me persuadais que ce n'était pas ma finalité. Je voulais être heureuse » atteste-t-elle pour expliquer la mélancolie qui traverse ses textes et sa musique : « Dans la vie, je suis super joyeuse, maintenant. Mais la joie, je préfère la vivre que l'écrire ».

Regardez le clip "Dans la hess" de Lous and the Yakuza :





De jours difficiles, il en est justement question sur son nouveau single "Dans la hess" dont la légèreté de la mélodie contraste avec des paroles plus sombres. « J'ai crié, j'ai pleuré, j'ai appelé à l'aide (à l'aide) / J'ai cherché mais il y a pas de remède (remède) / Une vie de merde c'est juste une vie de merde (de merde) » lance Lous and the Yakuza sur une production langoureuse, avec l'envie de laisser les stigmates du passé derrière elle pour aller de l'avant : « En ces temps rien n'est parfait / J'suis la clé, la solution et l'effet ». Pur concentré de bonne humeur, le clip accompagnant "Dans la hess" croque les instants de vie de la chanteuse avec son équipe artistique, la "famille" qu'elle s'est choisie et qui la rend heureuse. Une plongée intimiste dans la réalité d'une jeune artiste déterminée à laisser sa trace !
Yohann RUELLE

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Madonna : une carrière en 12 chiffres Madonna : une carrière en 12 chiffres
  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés