Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Les 3 Mousquetaires > Les 3 Mousquetaires : 3 bonnes raisons d'aller voir la comédie musicale
Nous y étions
mardi 04 octobre 2016 16:10

Les 3 Mousquetaires : 3 bonnes raisons d'aller voir la comédie musicale

La troupe des "3 Mousquetaires", emmenée par Olivier Dion, vous donne rendez-vous au Palais des Sports. Pure Charts a assisté à la première du spectacle et vous donne 3 bonnes raisons d'y aller !
Crédits photo : Bestimage / Cyril Moreau

Des titres cohérents


Sur disque, les chansons des "3 Mousquetaires" pouvaient déstabiliser. Comment passer d'une ballade classique à un titre électro en anglais dans une comédie musicale en France sans dérouter le public ? Le pari, un peu fou, est pourtant réussi. Sur scène, les morceaux s'enchaînent, entre deux scènes de comédie, et si les styles sont très divers, l'ensemble est étonnement fluide. Le spectacle s'ouvre logiquement avec le tube pop-électro "De mes propres ailes", porté par un Olivier Dion taillé pour le rôle de D'Artagnan, suivi du duo romantique - et single potentiel - "Tout est écrit", interprété par Victoria et Golan. Le ton est donné ! Peu de titres se révèlent moins forts ("Seul contre tous", "Je suis cash"), et "Les 3 Mousquetaires" réserve son lot de bons moments : la nouvelle version soul de "Je t'aime c'est tout" pour un tableau choral et enjoué très réussi, le tube "On My Mind" qui offre une scène sexy et gay-friendly, ou encore "J'ai besoin d'amour comme tout le monde", très fédérateur.



Une scénographie bluffante


Dès les premières secondes, le spectateur comprend que la scénographie des "3 Mousquetaires" va encore plus loin que celle de "Robin des Bois". Merci Dominic Champagne, René Richard Cyr et Stéphane Roy ("Cirque du Soleil") ! Si le décor ne mise pas sur la surenchère, les lumières et les projections 3D sont, elles, impressionnantes. Par exemple : la qualité des images sur les quatre murs pivotants, très ingénieux, est irréprochable, et les lustres dont s'échappent de la fumée apportent un petit plus à chaque fois, ces derniers renforçant l'atmosphère inquiétante des tableaux plus sombres. Certaines scènes pourraient être plus étoffées, notamment le très joli passage de Damien Sargue sur "Un jour", et la scène de l'épopée en chevaux (au second degré assumé) surprend, mais quand les nombreux danseurs se joignent à la troupe sur scène, le spectacle envoie du lourd. Mention spéciale aux combats à l'épée, aux nombreuses acrobaties, à la scène mouvementée de la tempête avec Olivier Dion et au tableau de danse contemporaine, avec Brahim et une danseuse. Le moment le plus poétique de la soirée !


Une troupe investie


La production des "3 Mousquetaires" a eu du flair de miser sur Olivier Dion. Le beau gosse aurait pu se reposer sur son physique parfait, mais au fur et à mesure que son personnage gagne en assurance dans le spectacle, le chanteur prend tout son relief, se donne dans ses scènes de comédie en plus d'assurer vocalement. Le reste de la troupe ne déçoit pas ! Si le rôle de Milady ne rend pas toujours justice au talent d'Emji, Damien Sargue affiche un professionnalisme à toute épreuve, là où David Ban reste la bonne surprise avec son humour charmeur, tandis que Megan apporte de la fraîcheur et que Victoria impressionne à chaque tableau grâce à sa voix puissante. Notamment sur "Face à face". A ce cast de premier rang s'ajoute a troupe de danseurs, qui porte chaque tableau avec force et énergie grâce aux chorégraphies millimétrées de Yaman Okur. Un beau show !


Julien GONCALVES
Informations et billetterie sur le site officiel des "3 Mousquetaires".

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ? "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ?
  • Que devient... Sandy Valentino ? Que devient... Sandy Valentino ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP