Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > News musique > Actualité de Koba LaD > Koba LaD accusé d'homophobie : le rappeur réagit et crée la polémique (VIDÉO)
News musique
lundi 17 février 2020 17:11

Koba LaD accusé d'homophobie : le rappeur réagit et crée la polémique (VIDÉO)

Le rappeur français Koba LaD est accusé d'homophobie avec une publication sur son compte Snapchat. Face à la polémique, il a réagi en vidéo sur le réseau social, réfutant les accusations à son encontre. Plusieurs festivals ont contacté son équipe et envisagent de prendre des sanctions. Regardez !
Crédits photo : Bestimage
Koba LaD est dans la tourmente. Âgé de 19 ans, l'artiste est l'un des rappeurs français les plus populaires de sa génération. Originaire d'Évry, il fait sensation avec ses freestyles en 2017 et cartonne immédiatement avec son premier album "VII" emmené par les titres "Train de vie" ou "La C". Koba LaD confirme ensuite son statut avec le disque "L'Affranchi", sorti en avril 2019, emmené par le tube "RR 9.1" en duo avec Niska, aux 46 millions d'écoute sur Spotify et dont le clip cumule plus de 77 millions de vues sur YouTube. Devenu le chouchou du jeune public, il collabore avec Hamza, Maes, Dadju ("TPB"), Black M ou encore Heuss l'Enfoiré. Sauf que tout s'est enrayé ce week-end. L'interprète de "Marie" a choqué les internautes avec une publication sur Snapchat : une capture d'écran d'un article de fait divers titré "Ce père tue son propre fils de 14 ans parce qu'il était gay", sur laquelle le rappeur aurait ajouté la mention "Bien joué" et quatre émojis qui représentent des poignées de mains.



"Je ne cautionne pas du tout le meurtre, ni l'enfant gay"


Les voix se sont rapidement élevées contre ce soutien public à un acte homophobe, qui a ému la planète il y a deux ans. Face à l'ampleur des réactions suscitées, les internautes accusant clairement Koba LaD d'homophobie, le rappeur actuellement en vacances est sorti du silence sur Snapchat. « Bon je vois que ça commence à faire polémique, j'suis pas homophobe, essayez pas de me coller cette étiquette. Dieu pour tous. Je cautionne pas le screen qui tourne » écrit-il pour se justifier, avant de confirmer qu'il était bien l'auteur de la capture d'écran à l'origine du scandale. Dans une vidéo sur Snapchat, Koba LaD a réagi en personne. « Ça sert à rien de polémiquer. Je ne suis pas homophobe, chacun pour soi, Dieu pour tous » a-t-il d'abord expliqué, avant de poursuivre : « Je ne cautionne pas du tout le meurtre, ni l'enfant gay. Hors sujet, c'est une incompréhension ». Il a également révélé qu'il était sous l'emprise de stupéfiants lorsqu'il a publié la capture d'écran sur le réseau social.





Choqués par les propos de Koba LaD, les internautes ont alerté les festivals dans lesquels le rappeur est programmé durant tout l'été. « Nous sommes depuis hier soir en contact avec l'équipe de l'artiste pour comprendre. We Love Green, depuis sa création, a toujours prôné le respect mutuel, l'échange et condamne les messages de haine et de rejet d'autrui » peut-on lire sur le compte officiel du festival parisien We Love Green, envisageant de déprogrammer Koba LaD : « En accord avec ces principes, nous prendrons les mesures que nous jugerons appropriées avec les valeurs du festival ». Le Dour Festival a également « demandé des explications » à l'équipe du rappeur face à la polémique, tout comme le Vyv Festival, le Main Square Festival ou le Festival ArtRock. Les cinq festivals disent condamner ces propos et « tout type de discours haineux ».









Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Quand les actrices porno jouissent de la musique Quand les actrices porno jouissent de la musique
  • Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs Les morts qui gagnent le plus sont chanteurs

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés