Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Joyce Jonathan > Joyce Jonathan en interview : "Je n'avais pas de deadline ni aucune pression"
Interview
samedi 05 mai 2018 13:45

Joyce Jonathan en interview : "Je n'avais pas de deadline ni aucune pression"

Alors qu'elle revient avec le single estival "On", Joyce Jonathan se confie en interview sur Pure Charts. Pourquoi elle a changé d'équipe, son titre surprenant, sa nouvelle image, les critiques et son prochain album... Entretien !
Crédits photo : Mélanie Bordas Aubiès
Propos recueillis par Julien Gonçalves.

Comment tu te sens alors que tu fais ton retour avec le single "On" ?
Je suis hyper excitée. Depuis septembre, j'ai changé d'équipe autour de moi. J'ai décidé de faire un peu le vide et de me concentrer vraiment sur ce que j'aime profondément : la musique. Sans forcément chercher à séduire un manager et une maison de disques. C'est un peu toute seule que je me suis lancée à écrire de nouvelles chansons. J'ai fait des super rencontres avec des nouvelles personnes avec qui je n'avais jamais travaillé avant. J'étais dans une démarche où j'avais envie de kiffer. Comme quand tu pars en voyage et que tu ne sais pas ce qui t'attend tous les jours. Au final, j'ai fait tout l'album comme ça.

« La vie n'est faite que d'imprévus »
Pourquoi tu as eu envie de faire le vide autour de toi ?
Je ne sais pas, ça s'est fait assez progressivement et naturellement. Comme quand tu sens que tu as fait ton temps quelque part. Tu es à une soirée et tu te dis : "Allez je rentre chez moi, ça y est j'ai bien profité, c'était super mais j'ai envie d'un autre espace". (Rires) C'est ce qu'il s'est passé. J'ai adoré tout ce que j'ai vécu jusqu'à présent mais voilà... Je pense aussi que le fait d'être partie en Asie, notamment en Chine, en juin dernier, m'a donné cette liberté, et m'a fait prendre conscience que tous les jours on apprend de nouvelles choses. C'est tous les jours que ça se passe, et pas hier.

Elle raconte quoi cette chanson "On" pour toi ?
"On" c'est une chanson sur le fait de se brancher, d'être acteur de sa vie sans forcément vouloir réaliser ce qui est sur le papier mais avec ce qui vient devant toi. La vie n'est faite que d'imprévus. Il y a tout ce qu'on prévoit mais aussi tout ce à quoi on doit s'adapter au quotidien. Se brancher sur "on", c'est être en éveil sur ces choses-là. Cette chanson, je l'ai écrite comme un déchirement, elle venait du coeur. J'avais une sorte de poigne, de hargne. En fait, je cours depuis trois ans et quand je fais une activité, la plus grande force que j'ai elle est mentale. Et mon mental, je l'ai grâce c'est la musique. C'est ça qui me guide.

Concrètement, c'est ça qui t'a inspiré ce titre ?
Oui. Quand je ne suis trop fatiguée ou malade, ce qui va me réveiller, c'est une chanson que je kiffe. Je peux avoir une extinction de voix, si je monte sur scène, j'en ai plus. La force mentale est vraiment la plus importante. Chacun la puise là où il veut. Quand je cours, j'écoute beaucoup de Michael Jackson car ce sont des rythmes qui font avancer. C'est ce que je voulais dire dans "On". J'ai envie d'avancer et qu'on soit plusieurs à avancer. Et on verra ça dans le clip, qui finit par une zumba. J'adore la zumba ! (Rires)

« Je veux transmettre des bonnes énergies »
La chanson est très différente de ce que tu as pu proposer. Tu avais envie de surprendre ?
En fait, ça s'est fait naturellement. Effectivement, "On" est assez différente de mes chansons d'avant. Mais c'est aussi parce que j'ai travaillé avec de nouvelles personnes qui ont des influences différentes. Mon défi sur cet album, c'est de transmettre des bonnes énergies. J'y suis très sensible. C'est impossible pour moi d'être entourée de personnes qui t'envoient des mauvaises vibes. Il y a une chanson sur l'album qui s'appelle "Donner". Dessus, je dis "Se donner du mal à se donner du bien". C'est vraiment ça que j'avais envie de faire sur cet album. Je voulais donner quelque chose de positif.

Tu avais aussi envie de secouer ton image de chanteuse romantique ?
Pour moi, ce n'est pas une nouvelle image parce que ça fait totalement partie de moi. Après, il y a une partie de ce que je fais, de ce que je suis, qui est assez méconnue. Il y a plein de gens qui me rencontrent et qui me disent : "Mais je ne pensais pas que tu étais hyper marrante, je te pensais très calme". Oui je suis zen, je vis parfois comme une grand-mère avec ma tisane le samedi soir, et j'assume ! (Rires) Mais à côté de ça, il y a une partie de moi qu'on ne connait pas. Mon côté autoritaire, vagabonde... C'est comme quand quelqu'un a l'impression de ne pas totalement être cerné, tu as envie de te montrer tel que tu es vraiment. On a tous envie d'être jugé sur ce qu'on est vraiment.

« Parfois, je poste une photo et je reçois plein de critiques »
C'est un titre très estival, tu me parles de zumba. Tu cherches le tube de l'été ?
J'ai juste fait une chanson qui me faisait kiffer. J'espère que les gens qui me suivent et ceux qui vont me découvrir seront réceptifs. L'idée c'est de faire passer un courant positif ! Cette chanson, elle me donne envie de courir, de me bouger. J'espère qu'elle donnera plein d'envies à ceux qui l'écouteront. Mais je n'ai pas de velléité particulière. Mais c'est super quand une chanson passe à la radio.

Tu as quand même senti qu'elle avait un pouvoir radiophonique particulier...
En la faisant, je ne me disais pas : "Je veux faire une chanson qui passera à la radio". Mais j'ai senti qu'elle était particulière. Quand je fais une chanson et qu'elle me parle vraiment... Il y a des chansons que je compose en pleurant car elles sont liées à des histoires d'amour, comme "Une place pour moi" qui a donné le nom de mon précédent album. Je ne faisais que pleurer en la faisant. Il y a plein de chansons sur le nouvel album dont c'est le cas. "On", je l'ai écrite tellement vite. Elle me venait comme si c'était une évidence et qu'elle devait être là à ce moment-là.

Tu t'es dit que "On" allait peut-être déstabiliser tes fans de la première heure ?
Je pense qu'il faut faire les choses qu'on ressent. Bien sûr, j'ai conscience de faire un métier public, qu'il y a des critiques. Cette chanson me tient vraiment à coeur. Mon kiff dans la vie c'est de chanter, de faire des chansons, donc j'ai surtout pensé à ça. Mon but avant tout c'est que les gens prennent du plaisir en l'écoutant. Après, la critique elle existe partout. Parfois, je poste une photo et je reçois plein de critiques... Je me dis que quand on fait les choses avec du sens, il y a forcément quelqu'un d'autre qui y trouvera du sens aussi. J'espère qu'elle plaira. Et puis dans les arrangements, elle est différente, mais dans le reste pas vraiment. J'ai l'impression de proposer quelque chose d'actuel.

« Je n'avais pas de deadline ni aucune pression »
Concernant l'album, il sera globalement dans cette veine-là ?
Oui... J'ai fait toutes les chansons, je suis en train de finir l'enregistrement. Il sortira cet automne. Je pense qu'il y a aura une quinzaine de chansons. C'est un album positif. Après il y a des chansons d'amour, qui sont des expériences. Il y a une chanson "Tu es si grand et je suis toute petite". Je l'ai écrite parce que j'étais hyper impressionnée par un mec. Et en plus je suis petite en taille ! (Rires) Donc je me sentais petite dans tous les sens du terme.

Avec qui tu travailles sur cet album ?
J'ai travaillé avec Matthieu Mendès et aussi avec David Marouani, qui a bossé avec Céline Dion ou Amel Bent. On s'est super bien entendu la première fois qu'on s'est vu. Très vite, on a été connecté sur plein de chansons. J'écris toutes les paroles, et il y a pas mal de chansons dont on a fait les prods ensemble, c'est à dire la musique et les arrangements. Ça a été une super rencontre. En fait, j'avais envie de penser au contenu en premier lieu. Je ne me disais pas que je faisais un album. Ça m'a rappelé la naïveté que j'avais sur mon premier album. Je n'avais pas de deadline ni aucune pression. Il n'y a rien de mieux dans la vie. La pression fait que tu fais les choses à la va-vite et pas pour soi. Une fois que j'ai senti que j'avais le contenu que j'aimais, j'étais prête à partager mes chansons.

Il y aura des duos sur l'album ?
On verra ça en octobre ! (Rires)
Julien GONCALVES
Pour en savoir plus sur Joyce Jonathan, visitez sa page Facebook officielle.
Ecoutez et/ou téléchargez le nouvel album de Joyce Jonathan sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Joyce Jonathan - Prend Ton Temps
Joyce Jonathan
Clip Joyce Jonathan - Le Piège
Joyce Jonathan
Clip Joyce Jonathan - Les Souvenirs
Joyce Jonathan
Clip Joyce Jonathan - Au Bar
Joyce Jonathan
Clip Joyce Jonathan - Un Peu D'Espoir
Joyce Jonathan

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les Bee Gees en 5 tubes incontournables Les Bee Gees en 5 tubes incontournables
  • Que devient... Faudel ? Que devient... Faudel ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP