Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Hoshi > Hoshi victime d'un "coming out forcé" : la chanteuse pousse un coup de gueule
C'est dit !
mardi 18 décembre 2018 15:00

Hoshi victime d'un "coming out forcé" : la chanteuse pousse un coup de gueule

Hoshi se dit victime d'un "coming out forcé". Dans un long message publié sur Facebook, la chanteuse exprime sa colère après la parution d'un portrait dans lequel il est ouvertement question de son homosexualité : "Je vomis en lisant cet article aujourd'hui".
Crédits photo : Bestimage
Hoshi est la nouvelle coqueluche de la chanson française. Avec ses textes bruts et sa voix profonde, la chanteuse de 22 ans a fait fondre la France avec son tube "Ta marinière", qui a fait de son premier album "Il suffit d'y croire" l'un des beaux succès de l'année. Il s'en est écoulé plus de 100.000 exemplaires depuis sa sortie au mois de mars. Et ça ne fait que commencer car Hoshi poursuivra sa tournée aux quatre coins de la France jusqu'au printemps. Elle donnera notamment son premier concert à l'Olympia le 14 mai ! Mais l'interprète de "Je vous trouve un charme fou" doit désormais faire face aux mauvais côtés de la célébrité. Après la parution d'un portrait dans Paris-Match où il est question de sa vie privée, la jeune artiste, triste et en colère, a pris la plume pour confier son désarroi. « Ce matin je me suis réveillée en larmes. En larmes oui, parce que derrière cette armure il y a cette jeune fille de 22 ans qui aime profondément sa famille et son public » débute Hoshi dans un long message diffusé sur Facebook.

"Certains journalistes sont juste là pour faire scandale"


La chanteuse y dévoile les conditions dans lesquelles cette entrevue pour le magazine s'est déroulée : « L'interview s'est bien passée, on a parlé de mon album, de ma jeunesse, de la découverte de ce vinyle de Brel chez grands parents qui m'a donné envie de faire de la musique, de mes années à jouer dans la rue par plaisir, de mon rapport au public, de ce si beau moment passé avec vous à Lyon. Mais non. Ce n'était pas suffisant. Peut-être pas assez privé ? ». « Il a fallu que dans cet article l'on parle d'une orientation sexuelle, car c'est important aujourd'hui de mettre des étiquettes » déplore Hoshi. L'article en question se termine par la citation suivante : « Je fais en sorte que tout le monde puisse se reconnaître, je ne cite aucun pronom. Je suis lesbienne, je l'affiche sans problème même si je ne suis pas du genre à aller à la Gay Pride. Ma famille l'a toujours accepté et je ne vois pas pourquoi ce serait un problème pour les autres ». Des propos abordant son homosexualité que Hoshi nie avoir tenus.


« J'avais évité la question en répondant qu'aujourd'hui c'était inadmissible de se faire frapper pour ce que l'on est, que ça me révolte. Je n'avais pas répondu "je suis lesbienne" tout simplement parce que ce n'était pas le sujet. Parce qu'un coming-out forcé est inutile et que je n'ai pas à me justifier, je n'ai aucun compte à rendre sans pour autant m'empêcher d'assumer pleinement ma personne » affirme-t-elle. Et de lancer, exaspérée : « Je vomis en lisant cet article aujourd'hui, je vomis en voyant à quel point certains journalistes ne respectent rien, sont juste là pour faire scandale, pour faire du fric. Ils prennent des raccourcis ».




La journaliste répond à ces accusations


Face à la polémique, la journaliste Clémence Duranton s'est défendue dans une série de tweets, étonnée de la réaction indignée de Hoshi. « Il m'est apparu que tu t'assumais pleinement. Toi-même tu m'as dit "Je n'ai jamais eu à faire de coming out auprès de ma famille parce que c'était naturel" et j'ai trouvé chouette que tu affiches totalement ton orientation sexuelle. Ta réponse sur le sujet était naturelle, honnête et sans détour » écrit la rédactrice de Paris-Match, rappelant que l'artiste ne s'est jamais cachée et affiche ouvertement sa relation avec une femme sur ses réseaux sociaux. La chanteuse était, en effet, apparue main dans la main avec sa petite amie sur le tapis rouge des NRJ Music Awards, début novembre. « Donc non, mon but n'était pas de "faire scandale pour faire du fric". Il est trop facile, parce que tu regrettes tes propos, de me prendre pour cible » estime Clémence Duranton, pour qui « l'occasion était belle » de conclure son article « avec un pied de nez envers les homophobes » : « Si tu avais émis le moindre doute ou voulu faire marche arrière - même après coup - je n'aurai pas gardé ce passage du papier, et ce, même si l'information était connue de tes fans ». « Je continuerai à défendre néanmoins tes chansons avec plaisir. Car la musique adoucit les moeurs, n'est ce pas ? » conclut-elle. Hoshi n'a, pour l'heure, pas répondu à ces déclarations.





Yohann RUELLE
Retrouvez l'actualité de Hoshi sur sa page Facebook officielle.
Ecoutez et/ou téléchargez l'album "Il suffit d'y croire" sur Pure Charts !

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les Bee Gees en 5 tubes incontournables Les Bee Gees en 5 tubes incontournables
  • Les plus célèbres chansons de l'univers Disney Les plus célèbres chansons de l'univers Disney

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP