Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Spécial Eurovision > Actualité de Eurovision > Eurovision 2019 : Maruv, la candidate ukrainienne, se retire pour des raisons politiques
Spécial Eurovision
mardi 26 février 2019 16:15

Eurovision 2019 : Maruv, la candidate ukrainienne, se retire pour des raisons politiques

Maruv, candidate ukrainienne à l'Eurovision, a décidé de se retirer de la compétition. La chanteuse de 27 ans n'aurait pas accepté de se plier aux multiples conditions d'une chaîne publique de son pays et d'être vue comme un "ambassadeur culturel". De plus, sa prochaine tournée en Russie a été vue d'un mauvais oeil par le gouvernement ukrainien.
Crédits photo : Capture d'écran Instagram
Plus que jamais, l'édition 2019 de l'Eurovision multiplie les controverses : la victoire de Netta avec "Toy" l'année dernière place donc le concours en Israël cette année, et plus précisément à Tel-Aviv. Un choix qui, pour des raisons politiques, ne plaît pas : la Turquie a décidé de boycotter l'édition et une tribune signée par 140 artistes (dont Ken Loach et Eli Meideiros) espère faire ouvrir les yeux du monde sur le sort de la Palestine. Et même si Madonna est pressentie pour jouer les invités d'honneur, chaque semaine apporte son lot de polémiques, plus ou moins liées à un niveau géopolitique. Après le scandale autour du candidat italien (qui a plu au jury mais pas au public), c'est au tour de l'Ukraine de faire débat puisqu'Anna Korsun, alias Maruv, a décidé de se retirer de la compétition. Grâce à sa chanson "Siren Song (Bang!)", la chanteuse de 27 ans avait pourtant été choisie pour faire briller les couleurs de son pays.

"Je suis une musicienne, pas un objet dans l'arène politique"


Mais c'est un gros différend entre elle et la chaîne UA:PBC, qui diffuse l'équivalent ukrainien de "Destination Eurovision", qui a mis fin aux négociations. En effet, les deux parties se rejettent mutuellement la faute, accusant l'autre de vouloir « politiser » la performance. L'AFP nous apprend que la chaîne publique voulait faire de Maruv un « ambassadeur culturel de l'Ukraine », la porte-parole de « l'opinion publique ukrainienne dans le monde ». Une étiquette qui n'a pas plu à la candidate qui a clairement exprimé son refus : « Je ne suis pas prête à me produire avec des slogans et en utilisant ce concours comme un outil promotionnel de nos politiciens. Je suis une musicienne, pas un objet dans l'arène politique ». UA:PBC aurait aussi imposé de nombreuses contraintes à la chanteuse (aucune improvisation, accepter toutes les demandes de la chaîne, aucune interview sans leur accord...) et remettrait en cause les séries de concerts qu'elle donne régulièrement en Russie, pouvant créer une nouvelle tension politique entre les deux pays ennemis. Le Ministre de la culture ukrainienne estime d'ailleurs que « seuls les patriotes conscients de leur responsabilité » peuvent représenter le pays lors du concours.

UA:PBC explique être en négociations pour trouver le remplaçant de Maruv. Tout porte à croire qu'elle pourrait jeter son dévolu sur Freedom Jazz, trio arrivé à la deuxième place (avec un point d'écart !) lors du "Destination Eurovision" ukrainien.

Regardez Maruv chanter "Siren Song (Bang!)" :
Théau Berthelot
Eurovision en interview
12/01/2019 - Lors de la conférence de presse de "Destination Eurovision", la rédaction de Pure Charts et d'autres journalistes ont pu s'entretenir avec les experts musicaux de "Destination Eurovision", composé de Christophe Willem, Vitaa et André Manoukian. Rencontre avec le jury ...
Dans l'actu musicale

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ? "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ?
  • Les papys du rap font de la résistance ! Les papys du rap font de la résistance !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP