Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de David Hallyday > David Hallyday réclame un droit de regard sur l'album de Johnny : "Je trouve ça normal"
C'est dit !
mardi 20 mars 2018 11:05

David Hallyday réclame un droit de regard sur l'album de Johnny : "Je trouve ça normal"

La guerre est déclarée entre Laeticia Hallyday et les deux enfants de Johnny, David Hallyday et Laura Smet. Autour de l'héritage mais aussi de l'album posthume du rockeur, qui doit sortir au mois de juin. David vient de s'expliquer pour la première fois : "C'est la logique même".
Crédits photo : Bestimage
Depuis la mort de Johnny Hallyday le 5 décembre dernier, les Français ont eu à coeur de (re)découvrir le répertoire du chanteur à travers trois albums : les compilations de ses "50 plus belles chansons", écoulée à plus de 300.000 ventes, et de ses "100 plus belles chansons" avec plus de 160.000 exemplaires vendus, ainsi que "On a tous quelque chose de Johnny", sur lequel Kendji, Nolwenn Leroy ou Louane ont repris ses tubes comme "Ma gueule" ou "Quelque chose de Tennessee" (330.000 ventes). Jusqu'à son dernier souffle, le rockeur travaillait sur un 51ème album, qui devrait sortir à titre posthume au mois de juin. Sauf qu'après avoir contesté le testament de Johnny Hallyday qui a tout légué à sa femme Laeticia, ses enfants David Hallyday et Laura Smet réclament un droit de regard sur l'album posthume.

"Il m'a toujours fait écouter ses albums avant qu'ils sortent"


Un disque sombre et rock, forcément très attendu, qui sera produit, supervisé et arrangé par Maxim Nucci. Au programme ? Neuf pistes dont trois ballades aux titres évocateurs comme "J'en parlerai au diable", "Back in L.A", écrit par Miossec, ou encore "Pardonne-moi", dédié à Laeticia. « Elle s'est pleinement investie dans le projet, dans le choix des chansons, la couleur du disque, même si Johnny avait bien évidemment le dernier mot » confiait d'ailleurs Sébastien Farran, le manager de Johnny Hallyday, à propos de cette dernière. Sauf que David Hallyday a préféré se désolidariser de cet album posthume. « Il estimerait inconvenant de livrer au public sous le nom de Johnny Hallyday une oeuvre qui ne serait pas intégralement de lui » a-t-il d'abord fait savoir dans un communiqué.


Dans une interview pour le Parisien, la première depuis la mort de Johnny Hallyday, David Hallyday s'est confié sur son père, avant d'en dire plus sur le droit de regard qu'il réclame sur l'album posthume. « C'est mon père, je trouve ça normal. Avec une telle carrière, c'est normal que son fils, sa fille comme ses deux autres petites filles aient un droit de regard dessus. C'est la logique même, je ne vois pas dans quel pays ce ne serait pas logique » a expliqué David Hallyday, justifiant au passage son regard d'artiste : « Et aussi parce que je suis musicien. Il m'a toujours fait écouter ses albums avant qu'ils sortent, au moins en partie ». Johnny Hallyday lui avait d'ailleurs fait écouter « deux titres » dans sa voiture : « C'était au stade de maquette. C'était bien ce qu'il avait fait. Sa voix était incroyable, mais ce n'est pas une découverte. C'était une force de la nature, l'amour de chanter et de faire de la musique a été salvateur pour lui jusqu'au bout ». Une nouvelle audience autour de cet album posthume doit avoir lieu le 30 mars.
Julien GONCALVES
Pour en savoir plus, visitez johnnyhallyday.com ou sa page Facebook officielle.
Écoutez et/ou téléchargez l'album "De l'amour" de Johnny Hallyday.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Quand les actrices porno jouissent de la musique Quand les actrices porno jouissent de la musique
  • Que devient... François Feldman ? Que devient... François Feldman ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP