Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Charlotte Gainsbourg > Charlotte Gainsbourg se confie : son nouvel album, son père, la mort de sa soeur...
C'est dit !
vendredi 17 novembre 2017 17:15

Charlotte Gainsbourg se confie : son nouvel album, son père, la mort de sa soeur...

Aujourd'hui, Charlotte Gainsbourg sort son nouvel album "Rest". Entre pudeur et émotion, la chanteuse s'est confiée hier soir dans "Quotidien" sur le processus créatif, ainsi que ses textes très intimes évoquant la mort de sa soeur Kate Barry ou son père Serge Gainsbourg.
Crédits photo : Capture TMC
Charlotte Gainsbourg publie aujourd'hui son nouvel album "Rest", réalisé par SebastiAn et en partie chanté en français. Une première pour la chanteuse qui se libère ici de ses démons. Car c'est un disque intime qu'elle livre, puisqu'elle met son coeur à nu comme jamais, évoquant le souvenir de son père Serge Gainsbourg ou le décès de sa soeur Kate Barry. Dans les clips de "Rest", produit par Guy-Manuel de Homem-Christo de Daft Punk, "Deadly Valentine" ou "Ring-A-Ring O' Roses", qu'elle réalise, Charlotte Gainsbourg a même mis en scène ses enfants. Tout a commencé par un rendez-vous avec le producteur français SebastiAn, comme elle l'a confié dans "Quotidien" hier soir. « Il est arrivé, il était très arrogant, oui ok il était bourré mais il ne l'est plus du tout, en me disant : "Tu dois faire un album en français tu dois chanter comme tu as chanté avec ton père" ».

"L'air était très irrespirable et moi je sombrais"


Sauf que Charlotte Gainsbourg n'était pas préparée à ça. « Je me suis dit : "Mais qu'est-ce qu'il raconte ?" (...) Je lui ai donné une liste de musique de films qui m'inspiraient, "Les dents de la mer", "Psycho". Il m'a envoyé des démos qui étaient géniales. Après on a mis du temps à engager le travail ensemble » a-t-elle raconté, avec sa pudeur légendaire. A l'origine, la chanteuse ne pensait pas écrire tous les textes de l'album "Rest" : « Je lui ai filé mes textes au début, il trouvait pas ça si génial que ça, donc on pensait à d'autres auteurs. Mais secrètement j'avais envie, comme si c'était quelque chose d'incontournable ». Car elle avait des choses à dire, notamment pour se libérer un peu plus de sa timidité, un défaut « encombrant et maladif ».

Regardez le clip "Ring-A-Ring O' Roses" de Charlotte Gainsbourg :



Sur "Kate", dédié à sa soeur, Charlotte Gainsbourg chante « Une âme trop tendre que rien ne berçait, dressée à l'alcool sans qu'il te console, perdue à jamais ». « C'est un dialogue que j'ai eu avec moi-même » a-t-elle confié, émue, avant d'évoquer que c'est ce tragique événement qui l'a poussée à partir vivre à New York. « C'est pour ça que je suis partie, c'était impossible de vivre sans elle. Même si je vivais sans elle... L'air était très irrespirable et moi je sombrais. C'était une manière de me redresser, de choisir de vivre aussi ». Elle en a conscience, cet album est hanté par tous ses traumatismes : « Il y a une obsession de la mort, de sa mort, du manque et de tous les souvenirs que j'ai, de mon enfance, mais c'est aussi un désir de vie ». Mais Charlotte Gainsbourg voulait à tout prix ne pas faire un album larmoyant : « J'avais besoin de parler de ça, autant j'étais très impudique dans les textes autant dans la musique ça me donnait de la pudeur le fait d'être parfois en contradiction totale avec ce que je racontais ».

"J'étais jeune, j'avais 19 ans, tout s'effondrait"


Après avoir qualifié son nouvel album comme « très égoïste », Charlotte Gainsbourg a évoqué son père, Serge Gainsbourg : « J'avais besoin de parler de sa mort, du manque que ça a provoqué, que j'ai eu à le partager avec tout le monde, ce n'est pas évident. Moi je souffrais plus... Tout le monde me parlait de la douleur qu'ils avaient, eux. Moi il fallait que je sois polie (...) Alors je me suis fermée, il était plus question de parler de lui, de le regarder... Pendant 26 ans, je ne l'ai pas regardé, sauf si je voulais souffrir dans un esprit masochiste ». Avant de renchérir avec admiration et émotion : « J'ai une telle passion pour lui, un tel amour inconditionnel. C'est dingue quand même... J'allais dire qu'au bout de 26 ans, j'aurais dû m'en remettre... C'est quelqu'un d'incomparable. Donc je voulais faire une espèce de déclaration d'amour à ma sauce à moi, et ça passait par le fait d'être très crue, de parler de lui mort... J'étais jeune, j'avais 19 ans, tout s'effondrait ». Elle est aujourd'hui propriétaire de la maison de son père rue de Verneuil à Paris, là où elle a tourné son nouveau clip "Lying with You" : « Elle ne m'appartiendra jamais, c'est chez lui ». Un magnifique témoignage pour un superbe album.

Regardez l'interview de Charlotte Gainsbourg dans "Quotidien" :
Julien GONCALVES
Pour en savoir plus, visitez charlottegainsbourg.fr.
Écoutez et/ou téléchargez le dernier album de Charlotte Gainsbourg, "Rest".
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Charlotte Gainsbourg - Trick Pony
Charlotte Gainsbourg
Clip Charlotte Gainsbourg - Just Like A Woman
Charlotte Gainsbourg
Clip Charlotte Gainsbourg - Anna
Charlotte Gainsbourg
Clip Charlotte Gainsbourg - IRM
Charlotte Gainsbourg
Clip Charlotte Gainsbourg - Memoir
Charlotte Gainsbourg

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces tubes que les stars ont refusés ! Ces tubes que les stars ont refusés !
  • Quels sont les pires titres français des 80's ? Quels sont les pires titres français des 80's ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Sam Smith

    Sam Smith

    Des albums à gagner

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP