Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Céline Dion > Céline Dion : le réalisateur Erick Benzi raconte l'histoire de l'album "D'eux"
C'est dit !
samedi 18 avril 2020 10:35

Céline Dion : le réalisateur Erick Benzi raconte l'histoire de l'album "D'eux"

L'album culte "D'eux" de Céline Dion fête ses 25 ans. A cette occasion, le réalisateur du disque Erick Benzi se confie sur sa rencontre avec Jean-Jacques Goldman, la naissance des chansons de l'album et l'enregistrement avec la star. Et même sur "une horreur" qui a rendu Goldman "malheureux". Découvrez l'histoire de "D'eux" !
Crédits photo : Bestimage
Le 30 mars dernier, Céline Dion célébrait ses 52 ans mais aussi le 25ème anniversaire de son album "D'eux". Sorti en 1995, le disque est devenu culte grâce à l'alchimie entre la chanteuse et Jean-Jacques Goldman d'où sont nés les tubes "Pour que tu m'aimes encore", "Je sais pas", "Vole" ou "J'irai où tu iras". Écoulé à plus de 4 millions d'exemplaires en France, "D'eux" voit ses ventes exploser à l'international : avec plus de 10 millions de copies, il reste encore aujourd'hui l'album en langue française le plus vendu dans le monde. Pour Le Parisien, Erick Benzi, le co-arrangeur et réalisateur de l'album, dévoile les dessous de cet album culte.

"Moi, je ne la connaissais pas"


Tout commence lorsqu'il rencontre Jean-Jacques Goldman à la fin des années 80 dans les studios de RTL. L'artiste lui propose de devenir arrangeur sur l'album "Fredericks, Goldman, Jones", puis ingénieur du son sur "Rouge", avant de devenir musicien sur sa prochaine tournée. « Et on ne se quittera plus » raconte Erick Benzi, avant de se souvenir de ce mois de février 1994 lorsque Jean-Jacques Goldman lui passe un coup de fil en lui révélant qu'il a envie de décrire pour Céline Dion : « D'habitude, ce sont les autres qui le sollicitent, mais il est tombé amoureux de la voix de Céline. Moi, je ne la connaissais pas, je ne l'avais jamais écouté, pas plus que Brassens, Ferrat… A l'époque, j'ai de grosses lacunes en chanson française ».


Jean-Jacques Goldman travaille alors de son côté sur des textes et des compositions spécialement taillées pour Céline Dion, dont le précédent album français "Dion chante Plamondon" (1993) a connu un succès tardif grâce à "Un garçon pas comme les autres (Ziggy)". « On fait comme on fait toujours avec Jean-Jacques. Il m'envoie une maquette de chansons, avec la mélodie et le texte quasi fini. A moi de proposer des arrangements. La première, c'est "Pour que tu m'aimes encore", assez binaire. Je la rends un peu plus swing » se rappelle Erick Benzi. Quand les 12 chansons sont prêtes, l'enregistrement commence « dans un petit studio » en novembre 1994 : « On a peu de moyens et c'est très intime. Quelques musiciens passent jouer mais pendant dix jours, nous ne sommes que cinq, Céline, son mari et manager René Angelil, son ingénieur du son, Jean-Jacques et moi ».

"Le mix est une horreur, Jean-Jacques est malheureux"


Grâce à la force des chansons de Jean-Jacques Goldman et de l'interprétation de Céline Dion, la magie opère : « Jean-Jacques veut la faire "déchanter" car elle est habituée à être dans la performance, à l'américaine. Il lui donne des astuces, comme chanter pour un bébé dans ses bras. Céline n'a même pas besoin de répéter, elle comprend tout de suite et trouve l'émotion juste ». L'enregistrement de l'album est « rapide et parfait » : « C'est un grand moment de communion et d'émotion. Céline et René, son mari, se prennent dans les bras, pleurent en écoutant les prises. C'est fusionnel. Un soir, elle est tellement émue après avoir chanté "Vole", dédiée à sa nièce décédée, qu'elle part et ne revient pas ». Cette expérience est une « grosse claque » pour Erick Benzi qui découvre sous ses yeux « une des cinq plus grandes chanteuses du monde ».

Seul bémol : le mixage de l'album est confié à Humberto Gatica, l'ingénieur du son de Michael Jackson. « Quand je découvre le mix, c'est une horreur. Tout est écrasé, la voix est tellement forte que toutes nos subtilités, nos effets, ont disparu… Je suis atterré, Jean-Jacques malheureux. Vous savez quoi ? Quand on a atteint les six millions d'albums vendus, je l'ai trouvé très bien, ce mix ! » s'amuse aujourd'hui Erick Benzi, qui retravaillera avec Céline Dion sur les albums "S'il suffisait d'aimer" (1998), "1 fille et 4 types" (2003) et "D'elles" (2007).
Julien GONCALVES
Pour en savoir plus, visitez celinedion.com et sa page Facebook.
Eécoutez et/ou téléchargez le dernier album de Céline Dion sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Madonna : une carrière en 12 chiffres Madonna : une carrière en 12 chiffres
  • Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque Ces artistes qui se mettent à nu pour leur disque

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés