Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Bilal Hassani > Bilal Hassani en interview : "Avec "Roi", je veux délivrer un message positif"
Interview
samedi 12 janvier 2019 12:45

Bilal Hassani en interview : "Avec "Roi", je veux délivrer un message positif"

Bilal Hassani se lance dans "Destination Eurovision". En interview sur Pure Charts, le chanteur se confie sur sa chanson "Roi", le message qu'elle délivre, son statut de favori pour représenter la France à l'Eurovision ou encore les critiques.
Crédits photo : Fifou
Propos recueillis par Julien Gonçalves.

Comment es-tu arrivé sur "Destination Eurovision" ?
C'est quelque chose qui n'était pas vraiment planifié. Ça s'est fait de façon plutôt inattendue. La chanson qu'on avait écrite, on trouvait qu'elle matchait plutôt bien avec l'esprit Eurovision donc quand mon producteur m'a dit qu'on pouvait la proposer à "Destination Eurovision", j'ai dit "oui oui oui oui". Je suis super fan de l'Eurovision !

« L'Eurovision ça a toujours été un rêve »
Tu t'étais imaginé un jour représenter la France à l'Eurovision ?
Je ne m'étais pas imaginé là-bas directement, mais ça a toujours été un rêve. Mais c'est quelque chose que je voyais dans très longtemps. L'Eurovision, c'est un show que je regarde tous les ans, je suis même les sélections nationales des autres pays depuis deux ans, je suis vraiment fan. Ça a toujours été dans un coin de ma tête, je savais que si j'avais la chance de représenter la France à l'Eurovision, je sauterais dessus direct.

C'est quoi l'Eurovision pour toi ?
C'est un mélange de plusieurs choses. Déjà, j'aime beaucoup la communauté Eurovision, les fans. Ils suivent à fond le show, et le soir de la finale, je me régale sur les réseaux sociaux car tout le monde s'amuse, c'est fun. Au moment des votes, tout le monde stresse pour son pays, mais c'est toujours bon enfant. Et c'est l'union de tous les peuples, tout le monde chante ensemble. Après, il y a des chansons de langues différentes et tous les ans ça fait grandir ma culture musicale, car je découvre des artistes. Et je ne les aurais jamais écoutés sans l'Eurovision. Ce sont des chansons très sympa et c'est un moment épique, good life quoi !

Comment ton titre "Roi" est né ?
Initialement, Jean Karl jouait un air de piano comme ça, j'ai eu cette idée de commencer avec « I am me », et Emilie nous a rejoint, on a commencé à faire le morceau. Il est né assez rapidement.

Tu as senti immédiatement que la chanson avait un potentiel ?
Oui ! J'ai tout de suite senti quand on est arrivé au premier refrain que c'était une chanson qui pourrait être hyper sympa à présenter à "Destination Eurovision", et même à l'Eurovision. C'est ce qu'on s'est tous dit. Après, le potentiel au niveau du succès, on n'a pas du tout réfléchi à ça. Mais on s'est dit que les sonorités iraient bien pour l'Eurovision.

Ecoutez "Roi" de Bilal Hassani :



En quoi c'est une bonne chanson pour l'Eurovision selon toi ?
Ce que j'aime bien c'est qu'on a un refrain entêtant, et c'est quand même super important à l'Eurovision. Il y a beaucoup de chansons donc il faut s'en souvenir ! Il y a le coté un peu épique avec les envolées dans le refrain, ça fait assez Eurovision. Ce qui est cool aussi c'est qu'il y a un message sur l'acceptation de soi. Quand la chanson est née, on ne voulait pas forcément faire passer de message. J'ai juste parlé honnêtement de mon expérience en tant qu'humain et on s'est rendu compte que ça parlait à énormément de gens qui se sentent différents ou à part, à leur façon sans que ce soit mon cas personnel. C'est un message universel.

« C'est bien aussi de montrer autre chose »
C'était important qu'il y ait de l'anglais dans le titre pour l'Eurovision ?
A la base, l'intention n'était pas du tout de faire du franglais pour toucher un plus large public. Après oui l'anglais est la langue internationale, qui fait que les gens peuvent comprendre si tu chantes en anglais. J'ai toujours été assez à l'aise avec l'anglais, que j'ai appris depuis que j'ai six ans avec ma belle-mère. C'est une langue qui m'est familière. J'ai toujours chanté en français et en anglais. On a écrit le titre comme je parle, le français et l'anglais se mélangent. On a voulu que ça me ressemble.

Pourquoi ne pas avoir tenté "Destination Eurovision" avec un titre pop et coloré, qui colle un peu plus à l'image qu'on a de toi ?
On ne s'est pas dit qu'on faisait des titres pour l'Eurovision, on créait juste un morceau, et c'est "Roi" qui est né. Il se trouve qu'il n'était pas spécialement un tube dansant, dance. Mais ça aurait pu être ça. C'était une évidence quand on a écouté le titre. On s'est dit : "C'est cette chanson". C'est bien aussi de montrer autre chose que ce j'ai déjà montré. Tout est toujours très haut en couleurs, là je peux montrer quelque chose de plus vulnérable et sincère. Je suis content de pouvoir le faire aussi tôt dans ma carrière.

« Je resterai toujours positif malgré les critiques »
Tu es adulé mais aussi très critiqué. Tu sais que ta participation potentielle à l'Eurovision pourrait déchaîner les critiques à l'international. Est-ce que tu es prêt à affronter tout ça ?
Je suis quelqu'un de solaire, de positif. Et je resterai toujours comme ça malgré les critiques. J'en reçois une dizaine ou une vingtaine toutes les minutes, même la nuit. Je suis conditionné à ça, donc ça ne me fait plus grand-chose. C'est un peu triste à dire. Mais ça ne m'atteint plus trop. Forcément, ça va apporter de la haine. Mais ce qui m'importe c'est que les gens écoutent la chanson et se reconnaissent dedans. Et même les gens qui ne se reconnaissent pas mais qui vont pouvoir comprendre les autres qui se sentent différents. Je veux partager un message positif donc me concentrer sur une vague de haine ne serait pas important. Et je suis assez fort pour l'ignorer donc je n'ai pas trop de souci à me faire.

Tu es grand favori à "Destination Eurovision" d'après les sondages. C'est lourd à porter ?
Je ne comprends pas trop ce qui se passe honnêtement. (Rires) J'arrive avec un petit bagage mais je ne savais pas que ceux qui me suivent seraient emballés par "Destination Eurovision", par la chanson. Je pensais que ça ne leur plairait peut-être pas. Je ne pensais pas qu'il y aurait autant d'amour et de positif. Je remercie beaucoup les gens qui me suivent et ceux qui me découvrent. Ça reste impressionnant pour moi. J'y vais comme un enfant qui va vivre un grand rêve. Il y a Chimène Badi, Emmanuel Moire, c'est assez fou. J'écoute tous les morceaux comme un fan, comme l'an dernier quand j'étais spectateur. J'ai ma playlist 2019 mais sans ma chanson. C'est assez bizarre tous ces articles qui disent que je suis favori, et les sondages, mais après ça ne veut rien dire. J'y vais pour partager ma chanson, pas pour être le meilleur ou le favori.

Qui va gagner si ce n'est pas toi ?
Je ne pourrais pas le dire. Il n'y a pas un titre qui se ressemble, je trouve qu'il y a des beaux morceaux.

Alors quel est selon toi ton plus grand concurrent ?
Ah mais moi je n'y vais pas du tout avec un esprit de compétition. Je ne vois pas les autres comme des concurrents. On va chacun partager notre chanson, et celle qui touchera le plus le public représentera la France à l'Eurovision, et ça c'est cool. Je suis admiratif des autres artistes. J'y vais vraiment pour kiffer.
Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les Bee Gees en 5 tubes incontournables Les Bee Gees en 5 tubes incontournables
  • Les plus célèbres chansons de l'univers Disney Les plus célèbres chansons de l'univers Disney

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP