Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'carlson classics'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Les Charts
    • Les Tops en France
    • Le Top Monde
    • Les Chiffres de ventes
    • Les Tops Persos
  • Only the Best
    • Chanson / Variété / Pop Française
    • Pop / Variété Internationale
    • Rock / Folk / Indé
    • Rap / R'n'B / Soul
    • Electro / Dance / House
    • Critiques
  • Universtars
    • L'actu des stars
    • Concerts
    • TV, Cinéma & Séries
    • Les Clips
  • Le Site
    • Pure Charts by Charts in France

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Title


Pays


Ma(es) radio(s) préférée(s)


Ma citation préférée

Found 19 results

  1. NOBODY KNOWS THAT I'M NEW WAVE Avant-propos: ce message d'introduction ne prétend pas retracer le mouvement New Wave des origines jusqu'à nos jours avec la précision la plus scientifique. Ce message d'introduction n'est même pas très important! Qu'en est-il alors? Je donnerai quelques informations nécessaires pour situer le mouvement New Wave dans son contexte et ciblerai quelques artistes/groupes qui ont joué un rôle crucial dans son rayonnement. La seule utilité de ce message est de baliser. .. Psycho Killer, qu'est-ce que c'est? .. Le mouvement New Wave est tout d'abord difficilement définissable, tant les artistes/groupes que l'on a classé sous cette étiquette sont différents. Pour tout ce qui est difficilement définissable, la définition la plus simple, la plus générale, sera la plus adaptée. La new wave est apparue à la fin des années 1970 principalement en Europe de l'Ouest, mais aussi aux Etats-Unis. Le punk, primitif et concis, qui alors déferle sur le rock, s'épaissit, et dépasse l'éternel trio: guitare, basse, batterie en incorporant et digérant de multiples influences (électro, pop, world, etc.) Ainsi, la new wave est parfois confondue avec le post-punk. .. Le mouvement connaîtra ses heures les plus glorieuses dans les années 1980 avant de s'essouffler au détour des 1990s. Depuis lors, il ne cesse de connaître des revivals en série et d'être une source d'inventivité inépuisable. .. Pour l'anecdote, le terme "new wave" est une référence au cinéma français dit "nouvelle vague" des années 1950-60 (Godard, Truffaut, etc.) .. .. The stars we are .. Le nombre d'artistes/groupes (mainstream ou underground) à avoir marqué le mouvement New Wave est évidemment impressionnant. Je cible ici brièvement une poignée de noms (que je juge) extrêmement important. .. Talking Heads .. Qu'on se le dise directement, comme ça, d'entrée de jeu, les Talking Heads, même si le nom fait peu d'écho dans l'esprit de certains, est un des groupes les plus influents de tous les temps. Le groupe post-punk/new wave, mené par le génial David Byrne, incorpore dans sa musique très arty des influences aussi diverses que le rock, l'électro, la pop, la world music, le funk ou l'ambiant. Les quatre premiers albums du groupe (Talking Heads: 77, More Songs About Buildings and Food, Fear of Music et Remain in Light), dont trois d'entre eux sont produits par le non moins influent Brian Eno, se classent à des places de choix parmi les 500 greatest albums of all time du Rolling Stone Magazine. Ces mêmes albums se retrouvent également sur les listes Top Albums de NME, Pitchfork, The Guardian, Melody Maker, Vibe, Sounds, VH1, etc. Le quatrième album de groupe et ultime chef-d'oeuvre, Remain in Light, paru en 1980, résume presque à lui seul et en huit morceaux toutes les années 1980 alors à venir. Visionnaire et culte! .. Take Me to the River (reprise d'Al Green) .. Blondie .. On ne présente plus Blondie et sa divine blonde Debbie Harry. Groupe initialement issu du mouvement punk underground, il étincellera de ses plus beaux feux et aux yeux du grand public à la sortie du troisième album, Parallel Lines (1978): chef-d'oeuvre new wave. "Heart of Glass", "Call Me", "Tide Is High", "One Way Or Another", "Denis", "Rapture", "Atomic", etc. autant de tubes qui ont marqué l'inconscient collectif aussi bien dans le mainstream que dans l'underground. .. Rapture .. Depeche Mode Groupe phare de la new wave british tendance synthpop, le groupe mené par Martin Gore n'a cessé d'être une source d'influence dans le monde de électronique, depuis le poppy "Just Can't Get Enough" en passant par Violator et les opus plus cold wave. .. People Are People .. Joy Division Emmené par la mythique figure Ian Curtis, ce groupe anglais a, malgré une durée de vie ultra-courte, marqué à jamais la new wave/cold wave et joui encore aujourd'hui de l'étiquette "groupe culte". Sombre, abyssale et pourtant, paradoxalement lumineuse de synthés, le musique de Joy Division n'a pu se développer que sur deux albums, Unknown Pleasures et Closer. En 1980, le groupe se sépare au suicide du leader Ian Curtis à 23 ans. Pour l'anecdote, le groupe avant initialement choisi de s'appeler Warszawa en référence à la chanson du même nom de David Bowie sur l'album Low (1977), lui aussi déterminant dans l'évolution de la cold wave. .. Love Will Tear Us Apart .. New Order Né sur les cendres de Joy Division, New Order distille une new wave/électro depuis le début des années 1980. On doit au groupe d'excellents albums comme Movement (1981) ou Power, Corruption & Lies (1983) .. The Cure .. .. Figure emblématique du rock anglais depuis la fin des années 1970, le groupe du délirant Robert Smith est parvenu à créer un son reconnaissable entre mille: entre new wave, cold wave, rock et pop. Alors que le premier opus du groupe (Three Imaginary Boys) est une galette clé de la new wave britannique de la fin des 1970s, la trilogie qui suit, composée de Seventeen Seconds, Faith et Pornography, se révèle être déterminante dans l'évolution de la cold wave. Aujourd'hui, le groupe est cependant connu par le grand public pour ses tubes aux accents très pop: "Just Like Heaven", "Friday I'm in Love", "Close to Me", "Why Can't I Be You" ou encore "Boys Don't Cry", l'un des premiers singles de l'équipe du Sussex en 1979. .. Boys Don't Cry .. Siouxsie & the Banshees This is the happy house/we're happy here in the happy house/oh it's such fun/ We've come to play in the happy house Siouxsie & the Banshees ou le côté gothique de la new wave/cold wave. .. The Police Célèbre groupe britannique emmené par le non moins célèbre Sting, The Police n'a paru que cinq albums (dont quatre se retrouvent parmi les 500 greatest albums of all time de Rolling Stone) et pourtant l'impact critique et commercial fût tel que depuis les années 1980, il ne cesse de fasciner. .. Every Breath You Take ... .. I love to listen to Beethoven… Pour terminer ce tour d'horizon new-wave, attardons-nous sur quelques albums phares du mouvement. Liste évidemment non-exhaustive: *on retrouve dans cette liste les différents sous-genres de la new wave: du New Romanticism, à la tendance cold wave en passant par les tendances plus post-punk ou encore synthpop* A-ha - Hunting High and Low (1985) (morceaux phares: "Take on Me", "The Sun Always Shines on T.V.") Blondie - Parallel Lines (1978) (m.p.: "Heart of Glass", "One Way or Another") ... Cyndi Lauper - She's So Unusual (1983) (m.p.: "Girls Just Want to Have Fun", "Time After Time") ... David Bowie - Scary Monsters (And Super Creeps) (1980) (m.p.: "Fashion", "Ashes to Ashes") Depeche Mode - Black Celebration (1986) (m.p.: "A Question of Lust", "A Question of Time") Devo - Freedom of Choice (1980) (m.p.: "Whip It", "Girl U Want") Donna Summer - The Wanderer (1980) (m.p.: "The Wanderer", "Who Do You Think You're Foolin'?") Duran Duran - Seven and the Ragged Tiger (1983) (m.p.: "The Reflex", "The Wild Boys") Elvis Costello - This Year's Model (1978) (m.p.: "Pump It Up", "Radio Radio") Etienne Daho - Pop Satori (1986) (m.p.: "Duel au Soleil", "Tombé Pour la France") Eurythmics - Sweet Dreams (Are Made of This) (1983) (m.p.: "Sweet Dreams (Are Made of This)", "Love Is a Stranger") ... Gang of Four - Entertainment! (1979) (m.p.: "Damaged Goods", "At Home He's a Tourist") ... Gary Numan - The Pleasure Principle (1979) (m.p.: "Cars", "Complex") Human League - Dare (1981) (m.p.: "Don't You Want Me", "Open Your Heart") ... Indochine - 3 (1985) (m.p.: "Trois Nuits Par Semaine", "3e Sexe") ... Joe Jackson - Look Sharp! (1979) (m.p.: "Is She Really Going Out With Him?", "Sunday Papers") Joy Division - Closer (1980) (m.p.: "Atrocity Exhibition", "Isolation") Kate Bush - Hounds of Love (1985) (m.p.: "Running Up That Hill (A Deal With God)", "Cloudbusting") ... Klaus Nomi - Klaus Nomi (1981) (m.p.: "You Don't Own Me", "Lightnin' Strikes") ... Les Rita Mitsouko - The No Comprendo (1986) (m.p.: "Les Histoires d'A.", "C'est Comme Ça") ... Magazine - Real Life (1978) (m.p.: "Shot by Both Sides", "The Light Pours Out of Me") ...... Missing Persons - Spring Session M (1982) (m.p.: "Destination Unknown", "Windows") New Order - Power, Corruption & Lies (1983) (m.p.: "Age of Consent", "Leave Me Alone") Nina Hagen - Fearless/Angstlos (1983) (m.p.: "New York / N.Y.", "Zarah") Orchestral Manoeuvres in the Dark - Organisation (1980) (m.p.: "Enola Gay", "VLC XI") Prince - Dirty Mind (1980) (m.p.: "Uptown", "Dirty Mind") Robert Palmer - Clues (1980) (m.p.: "Johnny and Mary", "Looking for Clues") Roxy Music - Avalon (1982) (m.p.: "Avalon", "More Than This") Simple Minds - New Gold Dream (1982) (m.p.: "Promised You a Miracle", "Someone, Somewhere in Summertime") Siouxsie & the Banshees - Kaleidoscope (1980) (m.p.: "Happy House", "Christine") Soft Cell - Non-Stop Erotic Cabaret (1981) (m.p.: "Tainted Love", "Say Hello, Wave Goodbye") ... Suicide - Suicide (1977) (m.p.: "Johnny", "Ghost Rider") Talk Talk - It's My Life (1984) (m.p.: "Such a Shame", "It's My Life") Talking Heads - Remain in Light (1980) (m.p.: "Once in a Lifetime", "The Great Curve") Taxi Girl - Cherchez le Garçon (1980) (m.p.: "Cherchez le Garçon", "Jardin Chinois") Tears for Fears - Songs From the Big Chair (1985) (m.p.: "Everybody Wants to Rule the World", "Shout") The B-52's - The B-52's (1979) (m.p.: "Planet Claire", "Rock Lobster") The Buggles - The Age of Plastic (1980) (m.p.: "Video Killed the Radio Star", "Living in the Plastic Age") The Cure - Three Imaginary Boys (1979) (m.p.: "10:15 Saturday Night", "Fire in Cairo") The Go-Go's - Beauty and the Beat (1981) (m.p.: "Our Lips Are Sealed", "We Got the Beat") The Jam - Sound Affects (1980) (m.p.: "Start!", "That's Entertainment") The Police - Reggatta de Blanc (1979) (m.p.: "Message in a Bottle", "Walking on the Moon") The Pretenders - Pretenders (1980) (m.p.: "Brass in Pocket", "Private Life") The Smiths - The Queen Is Dead (1986) (m.p.: "Bigmouth Strikes Again", "The Boy With the Thorn in His Side") The Soft Boys - Underwater Moonlight (1980) (m.p.: "I Wanna Destroy You", "Kingdom of Love") ... The Stranglers - La Folie (1981) (m.p.: "Golden Brown", "Tramp") ... The Tubes - Remote Control (1979) (m.p.: "Turn Me On", "Prime Time") ... Visage - Visage (1980) (m.p.: "Fade to Grey", "Tar") ... XTC - Drums and Wires (1979) (m.p.: "Making Plan for Nigel", "Ten Feet Tall") Yazoo - Upstairs at Eric's (1982) (m.p.: "Don't Go", "Only You") Young Marble Giants - Colossal Youth (1980) (m.p.: "Credit in the Straight World", "Brand-New-Life") ... New Wave Revival (2000s) ... Question: quels sont tes artistes new-wave favoris? tes morceaux fav'? ton appréciation de ce mouvement? etc. Commente, chéri!
  2. Meshell Ndegeocello (alias Me'Shell NdegéOcello) La soulwoman américaine Michelle Johnson est née à Berlin, en 68, d'un père lieutenant et saxophoniste. Black, lesbienne, et convertie à l'Islam, Michelle a dû apprendre à imposer son identité, ses choix - à s'imposer tout simplement. Son premier skeud, elle le balance en 1993: Plantation Lullabies, sorti chez Maverick (le label créé par Madonna). Certains diront qu'elle est à l'origine du mouvement neo-soul, ou - plus timidement - qu'elle a su donner à la soul une nouvelle dimension, "annonçant" les Joi, les Badu, les Hill et autres Scott. En 1994: elle remplace 2Pac sur "I'd Rather Be Your Lover" de Madonna (Bedtimes Stories? la partie rappée par Shakur remplacée à la dernière minute probablement à cause de ses démêlés avec la justice (#choixrisqué). If That's Your Boyfriend (He Wasn't Last Night) (clip réalisé par Jean-Baptiste Mondino - 1994) 1996: Peace Beyond Passion (quelques singles, quelques music videos). 1997: elle joue de la basse sur un morceau du Bridges to Babylon des Rolling Stones. 1999: Bitter (magnifique album gorgé d'amertume; peut-être son album le plus personnel). Leviticus: Faggot (1996) Who Is He And What Is He to You? (1996) Faithful (1999 sur Bitter; live en 2002) Bitter (1999) 2002: Cookie: The Anthropological Mixtape et retour aux bases avec un son plus pêchu (Missy Elliott fout son grain de sel sur un titre). La même année, Meshell joue de la basse sur Under Rug Swept d'Alanis Morissette. GOD.FEAR.MONEY (2002) 2003: Comfort Woman (les comfort women étaient durant la WW2 les esclaves femelles sexuelles des militaires japonais): retour à un son plus soft, chaud et sexy. 2005: The Spirit Music Jamia: Dance of the Infidel: album aux accents jazz. Love Song #1 (2003) 2006: The Article 3 (EP) 2007: The World Has Made Me the Man of My Dreams: album très expérimental, difficile d'accès (mélange de soul, jazz, trip-hop, electronica, metal, rock, world), peut-être son meilleur skeud, un chef-d'oeuvre dans tous les cas, un de plus (aemulatio de la new-soul?: genre trop castrateur pour celle qui ne recherche pas le père). The Sloganeer: Paradise (2007) 2009: Devil's Halo: nouveau succès critique. Novembre 2011: Weather. Tie One On (2009) Love You Down (2009 sur Devil's Halo; live en 2010) Dirty World (teaser) (2011) Chance (teaser) (2011) Octobre 2012: Pour une âme souveraine: A Dedication to Nina Simone (premier album de reprises pour Meshell). Juin 2014: Comet, Come to Me Please Don't Let Me Be Misunderstood (live en 2013) La carrière de Ndegeocello - bien que le succès commercial n'ait jamais vraiment été au rendez-vous - est couronné par un succès critique très important. Citée régulièrement dans les "incontournables", et source d'inspiration majeure pour toute une génération, Meshell a su créer un son perso, une 'marque', a su se diversifier. Loin d'être une artiste qui contemple la société de sa tour d'ivoire, elle participe fréquemment à des projets de sensibilisation au SIDA, à l'homophobie, etc. - que ces projets soient musicaux ou littéraires. Ce qui passera à la postérité: la vibe des morceaux, ces lignes de basse dévastatrices, ce groove, cette poésie subtile, cet engagement: cette identité.
  3. ROCK ALTERNATIF • This Is What You Get . . 1. ERICA REBECCA’S WORD Il n’en existe aucun. Non. Du moins d’après ce que je sais. Il n’existe aucun putain de topic sur ce forum qui est intégralement consacré au rock alternatif, à son histoire et à l’ensemble de ses artistes. Ok, il y a bien eu Les Années Grunge…, topic étiqueté Carlson classics, que j’avais bricolé en 2005, mais aucun ne semble embrasser avec précision l’ensemble de ce mouvement – car il s’agit bien d’un mouvement ! – si fondamental dans l’histoire du rock et de la musique en général et qui de son underground natal est parvenu à se hisser durant plus de dix ans au sommet, devenant LA référence en matière de rock. Enfin, le voilà, ce topic ! Ce topic dans lequel se retrouveront les critiques, commentaires divers, partages de vidéos, suggestions, conseils de découverte, etc. en matière de alt rock. . . 2. HISTORY LESSON, PART. II Bon, disons-le franco : je ne vais pas vous gaver avec une histoire ultra-détaillée et par conséquent – comme tout ce qui est ultra-détaillé sur le net – ultra-saoulante, en d’autres termes pas comme le topic Jim Morrison & The Doors, en gros, pour être clair. Nous irons à l’essentiel. Premièrement, c’est quoi le rock alternatif ? Comme beaucoup de genres musicaux qui ont une durée de vie d’au moins vingt-trente ans, il est difficile de définir avec une précision millimétrique l’alt rock. Là aussi, nous nous tournerons donc vers l’essentiel : le rock alternatif est né à la fin des années 70, début années 80 dans les milieux indépendants anglo-saxons et découle du punk, du post-punk et de la new wave. Dans une acception plus actuelle, et que l’on lie directement aux années 90 et la mainstreamisation du rock alternatif, on entend un style conduit par des guitares plutôt lourdes, parfois distordues, et un grand sens mélodique, parfois teinté d’une vague forme de mélancolie. Le terme englobe en réalité un ensemble très vaste de sous-genres qui ont germé tout au long des années 80 et 90 : le college rock (R.E.M., The dB’s, The Feelies, etc.), le shoegazing (My Bloody Valentine, Ride), le grunge (Nirvana, Hole, Pearl Jam), le style madchester (The Stone Roses, Happy Mondays), la britpop (Oasis, Blur, Suede), le hardcore punk (Hüsker Dü, The Replacements) mais aussi le rock industriel (Nine Inch Nails) ou le rock gothique new-wavesque (The Cure, Siouxsie & The Banshees). Dans un souci de clarté, nous n’aborderons pas ici l’alt rock d’inspiration new wave pour ne pas empiéter sur le topic Nobody Knows That I’m New Wave. . . 3. YEAR ZERO C'est vrai, il est plutôt compliqué de trouver LE disque qui ouvre la voie du rock alternatif, vu précisément la variété de styles qui se retrouvent sous cette bannière. Cependant, l’album Crazy Rhythms des Feelies (1980) peut certainement servir de point zéro : le son annonce clairement le rock alternatif et s’insère déjà dans une esthétique sonore « college rock/jangle pop ». R.E.M., par exemple, mais aussi les très indés Yo La Tengo, ou Luna, etc. Passons maintenant, après ces brèves informations de chronologie et la tentative d’une définition très simple et forcément imparfaite, aux artistes qui ont marqué l’alternatif. . . 4. L.E.S. ARTISTES . R.E.M. Sous ses airs de ne pas y toucher, on a souvent tendance à oublier que R.E.M. est, au-delà du groupe qui a conquis le public avec les pop « Losing My Religion », « Everybody Hurts », « Shiny Happy People », un groupe fondamental dans le rock alternatif. La bande à Michael Stipe représente la facette college-rock/jangle pop du rock alternatif, et dans son genre, elle a balancé à la musique des albums magistraux : du premier essai Murmur (1983) à Document (1987), et jusqu’à, dans leur période plus mainstream, Automatic for the People (1992) et New Adventures in Hi-Fi (1996). Le groupe s’est séparé en 2011 après près de 30 ans de carrière discographique. . It’s the End of the World as We Know It (And I Feel Fine) (1987) . Sonic Youth Sonic Youth, c’est à la fois l'un des plus grands et plus influents groupes du rock alternatif et et indé. Dignes héritiers du Velvet Underground, les New Yorkais ont en trente ans de carrière distillé un rock noise absolument brillant, et sans être délaissés une seule fois par les critiques. Même si Sonic Youth ne connaîtra jamais de réel succès mainstream sur le long terme – et c’est probablement une excellente chose ! – le groupe a été cité comme influence majeure de Nirvana, Blonde Redhead, The Breeders, Pavement, Pixies, Placebo, Bloc Party, Electrelane, etc. Considéré comme l’un des plus grands albums de tous les temps et comme le meilleur album des 1980s notamment selon Pitchfork, leur chef-d’œuvre s’intitule Daydream Nation (1988) et s’ouvre sur le légendaire « Teen Age Riot », hymne de toute la génération alternative. Suite à la séparation du plus alternatif des couples people Thurston Moore-Kim Gordon, le groupe est depuis 2011 plongé dans une pause dont on ne connaît pas l’issue. 100% (1992) (voir le topic Sonic Youth pour de plus amples informations sur leur actualité) . The Replacements À l’origine groupe de hardcore punk, The Replacements ont évolué dés leur troisième album, le parfait Let It Be (1984) vers un son qui annonce le rock alternatif des années 1990. Let It Be et Tim (1985), deux des plus grands albums de tous les temps selon Rolling Stone, sont incontournables pour comprendre l’évolution du rock alternatif. Leur chanson « Left Of the Dial » est l'un des grands hymnes de l’identité alternative. . Hüsker Dü Le premier groupe d’un des pères spirituels de l’alt rock, Bob Mould, a également évolué dans le hardcore avant de basculer vers un son qui annonce le rock alternatif des 1990s. Hüsker Dü a signé dans les années 80 deux albums cruciaux – et doubles qui plus est ! – Zen Arcade (1984) et Warehouse : Songs & Stories (1987). Le groupe se sépare en 1988, Bob Mould se lance en solo et, cité par Kurt Cobain comme l’une de ses plus grandes influences, il connaît un succès plus mainstream avec son superbe second groupe : Sugar. . The Jesus & Mary Chain Tout comme Sonic Youth, les frères Reid font partie de la frange noisy du rock alternatif. Leur premier album, Psychocandy, paraît en 1985 et rencontre un succès critique considérable. Cité comme l’un de plus grands albums rock des 1980s, Psychocandy lance carrément une nouvelle mouvance au sein du rock alternatif. Le groupe, en plus du succès critique, vendra très bien chacun de ses albums, surtout en UK. En 1999, le groupe se sépare… Il se reformera huit ans plus tard. . Pixies Plus encore que n’importe quel autre, Pixies est LE groupe culte par excellence du mouvement alternatif. Après quatre albums studios (Surfer Rosa, Doolittle, Bossanova, Trompe le Monde) et un EP (Come On Pilgrim), étalés de 1987 à 1991, le groupe se sépare et, à peine mort, est déjà ressuscité par Kurt Cobain qui le cite comme son influence majeure, au point même qu’il préfèrera toujours la musique des Pixies à la sienne et qu’il déclarera avoir voulu avec « Smells Like Teen Spirit » plagié les Pixies. Empreint d’un surréalisme lynchien et d’un son si particulier, les Pixies ont marqué au fer rouge le rock alternatif. Leurs chansons (dont le « Where Is My Mind ? » qui, bien que n’ayant jamais rencontré une sortie single, connaîtra une seconde vie grâce au film Fight Club, devenant un incontournable des soirées guitare au coin du feu) et leurs albums (presque tous étiquetés ‘one of the greatest albums of all time’) font partie de toute bonne cédéthèque ou de tout iTunes ‘rock’ qui se respectent. Le rock alternatif ne serait pas le rock alternatif si les Pixies n’avaient pas existé. Where Is My Mind ? (Live) . Soundgarden On va dire qu’il est le plus alternatif des groupes de métal. Teinté de grunge, le groupe du vétéran du grunge et de l'alt rock Chris Cornell a marqué le début des années 1990 avec au moins deux excellents albums : Badmotorfinger (1991) et, surtout, Superunknown (1994) porté par les singles « Black Hole Sun » et « Fell On Black Days ». . Red Hot Chili Peppers On ne présente plus ce groupe très connu du mainstream. Si les Californiens ont débuté leur carrière avec un funk-rock anecdotique avec ni plus ni moins que le mythique George Clinton comme parrain, c’est bien avec un rock alternatif, sous l’impulsion du nouveau et très jeune guitariste John Frusciante, qu’en 1989 le groupe va commencer à se faire connaître… avant de sortir une perle, en 1991, un des gros albums-clefs du rock 90s : Blood Sugar Sex Magik… et huit ans plus tard, de remettre le couvert avec un son alt plus pop : Californication. Under the Bridge (1991) . My Bloody Valentine Une durée de vie très courte aura suffi à My Bloody Valentine (du nom d’un sombre slasher adulé par Tarantino datant de 1981) a marqué les enfants du rock. Emmené par Kevin Shields, le groupe distille un son shoegazing dont lui seul à le secret : leur deuxième et dernier opus, Loveless (1991), est vingt ans après sa sortie encore et toujours l’indétrônable Album du courant shoegazing et l’un des plus grands disques de tous les temps selon d’innombrables magazines de référence. L’album s’achève sur une pièce de six minutes, « Soon », acclamé par le très influent Brian Eno (artiste électronique, avant-gardiste, théoricien de la musique, et producteur de David Bowie, U2, ou plus récemment Coldplay) qui a vu en ce morceau l’avenir de la pop. . Nirvana On ne présente plus Nirvana. Souvent adulé, mais aussi parfois décrié par les fans de rock alternatif de souche comme étant le groupe qui eût bradé le vrai son ‘grunge’ et comme étant le groupe qui s’est inspiré, jusqu’à frôler le plagiat de nombreux groupes alternatifs qui, eux, sont restés dans l’ombre, Nirvana est et reste un groupe mythique. D'ailleurs si on situe l’Âge d’Or du rock alternatif au début des années 1990, c’est aussi et peut-être même surtout grâce à Nirvana. Le groupe a permis d’offrir une audience plus large à la scène alternative, au point de devenir le genre référence du rock dans les années 1990. Au delà de cet aspect, Nevermind (1991) et In Utero (1993), portés par le son et la personnalité à fleur de peau de Kurt Cobain, sont et resteront des classiques indémodables et indispensables du rock. About a Girl (MTV Unplugged) (1994) . The Smashing Pumpkins Porté par le génial Billy Corgan, les Smashing Pumpkins ont dans les années 1990 marqué le rock alternatif grâce à au moins trois coups de maître : Siamese Dream (1993) – un des meilleurs disques alt rock des 90s ; Mellon Collie and the Infinite Sadness (1995) – magistral double-album qui s'apparente presque à une synthèse de l’ensemble des sous-genres de l’alt rock et qui annonce son futur ; et Adore (1998) – sublime album d’une profonde mélancolie et teinté d’électronique qui, comme l’avait déjà fait le Ok Computer de Radiohead (1997), affirme bel et bien que l’avenir de la musique, qu’elle soit pop ou rock passera par l’électro. Doté d’un son alternatif qui puise ses racines aussi bien dans le psychédélisme, le gothique, le shoegazing que dans la dream pop, les Smashing Pumpkins ont offert une musique puissante et à fleur de peau, reconnaissable entre mille. Le groupe s’est séparé en 2000, avant de revenir avec deux nouveaux opus, l’un en juillet 2007, l’autre en juin 2012, et de nombreux EPs. (voir le topic The Smashing Pumpkins, dans la partie actualité des stars, pour de plus amples informations) . Pearl Jam Rescapé du mouvement grunge, le groupe originaire de Seattle Pearl Jam a débuté sa carrière d’une exceptionnelle manière avec trois très bons albums : Ten (1991), Vs. (1993) et Vitalogy (1994). Après avoir enchaîné les albums de bonne facture, le groupe a néanmoins montré quelques signes de fatigue ces dernières années, notamment sur Backspacer (2009), en offrant un son certes plus mature, mais moins convaincant. Pearl Jam reste cependant un des grands groupes du rock contemporain encore en activité et chacun de leurs albums et chaque tournée sont entendus avec un très large intérêt et une grande impatience par les critiques et les millions de fans. . PJ Harvey Si l’on associe souvent au rock l’image de la masculinité, de nombreuses femmes ont réussi à imposer leur marque au sein du rock, et dans ce qui nous occupe ici le rock alternatif : c’est le cas de Kim Gordon (Sonic Youth), Kim Deal (Pixies, The Breeders), Liz Phair, Courtney Love, Alanis Morissette, Fiona Apple, Tori Amos, Shirley Manson (Garbage), des groupes riot grrrl (Babes in Toyland, L7, Bikini Kill) ou encore de PJ Harvey. L’Anglaise a d’ailleurs toujours été quelque peu à la marge d’un mouvement bien défini, préférant rouler sa bosse comme elle l’entend. C’est cependant sous la houlette du grand producteur de rock alternatif Steve Albini (ex membre de Big Black) qu’elle sortira son superbe Rid of Me en 1993. Depuis le début des années 1990, PJ Harvey propose un rock teinté d’inspirations diverses (blues, punk, électronique, folk). En 2011, elle sort Let England Shake, son huitième album, et reçoit un accueil critique absolument exceptionnel, faisant d’elle définitivement l’une des artistes féminines les plus talentueuses de sa génération. (voir le topic PJ Harvey pour de plus amples informations) . Nine Inch Nails Roi du rock industriel, Trent Reznor est aujourd’hui l’un des artistes rock les plus respectés et est considéré comme l’un des artistes les plus importants et les plus influents de tous les temps. Admiré par David Bowie, Bob Ezrin, Marilyn Manson, Steven Wilson ou encore Timbaland, Trent Reznor et son groupe ont écrit quelques-unes des plus belles et des plus violentes pages du rock alternatif. Le chef-d’œuvre incontesté s’intitule The Downward Spiral (1994), d’une noirceur et d’une agressivité absolument magistrales. Wish (1992) . Hole On se souvient probablement plus facilement de Courtney Love, artiste délurée et veuve de Kurt Cobain, que de son groupe Hole. Pourtant, Hole a marqué le rock alternatif avec des albums de bonne facture et en particulier, Live Through This (1994) à l’inspiration power pop et grunge que Rolling Stone et le TIME Magazine classent parmi les plus grands albums de tous les temps. Au-delà des frasques, Courtney Love a offert au monde une musique d’une grande authenticité, porté par des textes, tantôt mélancoliques, et dotés d’une poésie et d’une force tout à fait poignantes, tantôt un peu plus légers, et reflétant à merveille l’éternel révolte adolescente. Celebrity Skin (1998) . Blur L’une des grandes figures du rock anglais de ses vingt dernières années, Blur a balancé un son britpop frais tout au long des 1990s. On se souvent aisément des sautillants « Girls & Boys », « Song 2 » et autres « Charmless Man ». Le groupe se sépare en 2003 après un très bon Think Tank, avant de se reformer en 2009 pour une série de prestations live et peut-être un nouvel album en préparation. . Oasis Éternels rivaux de la bande de Damon Albarn, Oasis a au moins écrit deux albums-clés des 1990s : Definitely Maybe (1994) et (What’s the Story) Morning Glory ? (1995). Si les plus optimistes voyaient en la joyeuse équipe des frères Gallagher les héritiers des Beatles, il a été ennuyeux de constater que tout au long de leur carrière, les membres d’Oasis n’ont pas réussi à réitérer l’excellence des deux premiers efforts studio. Ainsi de 1997 à 2008, les Gallagher nous ont offert tout au mieux des albums de bonne facture, et même parfois des albums franchement très moyens (Heathen Chemistry, 2002). Wonderwall (1995) . Radiohead En 2012, Radiohead est l’un des rescapés du mouvement alternatif, même si le son de Thom Yorke et de sa bande a tellement évolué depuis Pablo Honey (1993) et The Bends (1995) qu’il n’a peut-être plus grand-chose à voir avec le rock alternatif d'hier. Néanmoins, même sur l’électronique The King of Limbs (2011) ont entend encore de bons vieux accents de cette bonne vieille époque alternative. (voir le topic Radiohead, créé par Jig of Life dans la partie critiques, pour de plus amples informations) . Beck Le cowboy solitaire du rock alternatif est aussi, au même titre qu’un Bowie, un véritable caméléon du rock. Qu’il pioche dans les tiroirs variés du folk rock hippie, du grunge sludge, du hip-hop oldschool, de l’electro-funk sexy, de la bossanova ensoleillée ou de la pop française des années 70, Beck arrive à ravir ses fans depuis le début des années 1990 avec une musique à chaque fois inédite. Fils de Bibbe Hansen, l’une des sombres égéries d’Andy Warhol, Beck s’est principalement illustré ces dernières années dans la production pour Thurston Moore, Stephen Malkmus & The Jicks, ou Charlotte Gainsbourg. Loser (1993) . Garbage Fondé par Butch Vig, le producteur du Gish des Smashing Pumpkins (1991), du Nevermind de Nirvana (1991), ou encore du Dirty de Sonic Youth (1992), Garbage a balancé de 1995 à 2005 un rock alternatif, fait d’influences diverses et de bidouillages électro. En 2012, le groupe nous sert un nouvel effort studio intitulé Not Your Kind of People. (voir le topic créé par Shiva* dans la partie Rock, Folk, Indé pour de plus amples informations sur l'actualité du groupe) . . Autres artistes : The Feelies, Big Black, The dB's, Violent Femmes, Let's Active, The Cure, The Smiths, Throwing Muses, Meat Puppets, Mission of Burma, Dinosaur Jr., Green River, Jane’s Addiction, Screaming Trees, The Vaselines, Mudhoney, Mother Love Bone, Primal Scream, The Wedding Present, The Stone Roses, The La’s, The Afghan Whigs, Suede, Alice In Chains, Mad Season, Slint, Sugar, The Breeders, Belly, Guided by Voices, Blind Melon, Frank Black, Jeff Buckley, Pavement, Liz Phair, Alanis Morissette, Foo Fighters, etc. . The La’s – There She Goes (1988) . The Stone Roses – Waterfall (1989) . Alanis Morissette – You Oughta Know (1995) . . . . . . . .
  4. Nick Cave and the Bad Seeds | Wild God Le très attendu nouvel album de Nick Cave et ses Bad Seeds s'intitule Wild God et sort le 30 août. Il s'agit du premier album du groupe depuis 2019 et Ghosteen. Le premier single, "Wild God", est déjà dispo et montre un Nick Cave peut-être plus apaisé, et plus rock, après deux albums (Skeleton Tree et Ghosteen) superbes, mais glacés, mélancoliques et ambient.
  5. Róisín Murphy Hit Parade Après l'excellent accueil reçu par Róisín Machine, son cinquième opus, en 2020, Róisín Murphy est sur le point d'entamer une nouvelle ère avec un nouvel album intitulé vraisemblablement Hit Machine. Ce disque a été composé en collaboration avec DJ Koze. L'ex-Moloko avait déjà posé sa voix sur deux titres de Koze en 2018 – deux morceaux présents sur Knock Knock, troisième album très acclamé du DJ allemand. Le 8 mars, le titre "CooCool" sera révélé. Ci-dessous la pochette: Voici d'ores et déjà un extrait. Fin février, Róisín Murphy a sorti un premier single avec DJ Koze, paru uniquement en vinyle blanc ultra-limité. Intitulé "Can't Replicate", le titre n'a pas été publié pour l'heure sur les plateformes ou ailleurs. Néanmoins, on peut le découvrir sur ce DJ set d'Anja Schneider à partir de 51'32.
  6. Peter Gabriel | I/O Le nouvel album de Peter Gabriel, intitulé I/O, devrait sortir prochainement. Il s'agit du premier album depuis New Blood en 2012 et le premier album de nouvelles compositions depuis Up en 2002. Une tournée mondiale vient d'être annoncée avec notamment: 23 mai 2023: Paris, AccorHotels Arena 24 mai 2023: Lille, Stade Pierre Mauroy 6 juin 2023: Anvers, Palais des Sports 8 juin 2023: Zürich, Hallenstadion 15 juin 2023: Bordeaux, Arkéa Arena
  7. Ibibio Sound Machine Concocté par Eno Williams et sa clique londonienne, Ibibio Sound Machine est un projet musical mélangeant électronique, funk, disco et musique nigériane. Un premier album éponyme est sorti il y a quelques mois. 01. Voice of the Bird 02. I'm Running (Nya Fehe) 03. The Talking Fish (Asem Usem Iyak) 04. Let's Dance (Yak Unek Inek) 05. Uwa the Peacock (Eki Ko Inuen Uwa) 06. The Tortoise (Nsaha Edem Ikit) 07. Woman of Substance (Awuwan Itiaba) 08. Prodigal Son (Ayen Ake Feheke) 09. Got to Move, Got to Get Out! (Ana Nkpong Ana Nwuoro) 10. Ibibio Spiritual Le premier single est "Let's Dance". https://www.youtube.com/watch?v=2x6L7E_A4BI
  8. Kelela | Topic officiel Kelela s'est faite remarquée avec une excellente mixtape en 2013: Cut 4 Me. Elle confirme deux ans plus tard son statut d'artiste importante en devenir avec l'EP Hallucinogen. En 2017 arrive le tant attendu premier album: Take Me Apart. Le disque, porté par le smash single "LMK", rencontre un grand succès critique. En 2022, après plusieurs années de silence, elle annonce la sortie d'un deuxième opus studio, Raven, pour 2023. Klipographie: ከለላ
  9. The Rolling Stones ◇ Hackney Diamonds Le plus légendaire des groupes encore en activité s'apprête à annoncer la sortie d'un nouvel album, Hackney Diamonds. Il s'agit du premier album du groupe depuis Blue & Lonesome (2016), et le premier de compositions originales depuis A Bigger Bang (2005). Un premier single devrait sortir très bientôt.
  10. Parmi tous les concerts auxquels vous avez assistés, quel est celui qui vous a le plus marqué? Ou ceux qui vous ont le plus marqués ? Partageons nos meilleurs souvenirs live de nos artistes !
  11. Karen Harding ⋆ Take Me Somewhere Depuis 2014, Karen Harding livre à intervalle régulier des singles et des collaborations souvent intéressants. "Say Something", "You Already Know", "Undo My Heart", "Back to You", "Need Your Love" sont autant de singles qui ont enflammé les dancefloors. Armand van Helden, Paul Woolford, Röyksopp, Digital Farm Animals, Felix Cartal, Zac Samuel, Oliver Heldens sont autant de noms qui ont travaillé avec elle. Elle sortira un premier album solo le 29 septembre. Intitulé Take Me Somewhere, en voici la tracklist : Undo My Heart (ft. Digital Farm Animals) Take Me Somewhere Morning (ft. Shift K3Y) Back To You Other Side Of Love Lightweight For Your Love Wrong Places For Your Love Wings (I Won’t Let You Down) x Armand Van Helden Wild Wild Water Say Something Sweet Vibrations Wide Awake Retour sur quelques singles :
  12. Yeah Yeah Yeahs | Cool It Down Le groupe indie composé de Karen O, Nick Zinner et Brian Chase revient avec un cinquième album, intitulé Cool It Down, neuf ans après Mosquito (2013). Des morceaux cultes ont jalonné leur carrière à présent longue de vingt ans ("Maps", "Gold Lion", "Heads Will Roll"). Les différents membres du groupe ont allègrement diversifié leurs activités, travaillant avec entre autres Iggy Pop, David Lynch, Scarlett Johansson, Peaches, Santigold ou encore TV on the Radio. Cool It Down sort le 30 septembre 2022. Spitting Off the Edge of the World (feat. Perfume Genius) Lovebomb Wolf Fleez Burning Blacktop Different Today Mars
  13. Everything but the Girl Vingt-trois ans après leur dernier opus, Temperamental (1999), Everything but the Girl a annoncé récemment la sortie d'un nouvel opus en 2023. Un premier single devrait paraître en janvier; l'album suivrait au printemps.
  14. blur Huit ans après The Magic Whip, Blur revient avec un nouvel album intitulé The Ballad of Darren. ⁂ Rappelons que le groupe est en tournée cet été : il passera notamment par Les Vieilles Charrues, Primavera Sound Festival (Barcelone), Lokerse Feesten (Lokeren, Belgique), mais aussi au stade de Wembley (Londres) les 8 et 9 juillet. 2023 continue de nous ravir. Sortie de The Ballad of Darren le 21 juillet. Tracklist: The Ballad St Charles Square Barbaric Russian Strings The Everglades (For Leonard) The Narcissist Goodbye Albert Far Away Island Avalon The Heights ⁂ Le premier extrait se nomme "The Narcissist". Il est à écouter ci-dessous. ⁂
  15. The Orb | Prism The Orb || Prism The Orb ||| Prism Nouvel album de THE ORB le 28 avril 2023. ||| Premier single: "Living in Recycled Times" Le titre entier dépasse les dix minutes, une version "edit" assortie d'un clip est disponible. 1. ‘H.O.M.E' 2. ‘Why Can You Be In Two Places At Once When You're Not Anywhere At All' 3. ‘A Ghetto Love Story' 4. ‘Picking Tea Leaves & Chasing Butterflies' 5. ‘Tiger' 6. ‘Dragon Of The Oceans' 7. ‘The Beginning Of The End' 8. ‘Living In Recycled Times' 9. ‘Prism'
  16. The Girl Is Crying in Her Latte Le groupe américain Sparks revient avec le titre "The Girl Is Crying in Her Latte", en prévision d'un vingt-cinquième album portant le même nom. Cate Blanchett apparaît dans le clip vidéo.
  17. Midnight Magic L'excellent groupe nu-disco Midnight Magic est de retour avec un très bon nouveau single. "I Found Love" Remixes de Dimitri from Paris, Perel, Sophie Lloyd, DJ Rocca à venir très bientôt Discographie
×
×
  • Create New...