Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Marion Motin, chorégraphe de Stromae et Christine and the Queens, raconte son parcours
C'est dit !
samedi 17 octobre 2015 10:25

Marion Motin, chorégraphe de Stromae et Christine and the Queens, raconte son parcours

Marion Motin présentera le mois prochain "Dharani" dans la capitale. L'occasion pour la chorégraphe de se confronter au regard du public, sans filtre, elle qui s'est fait un nom en chorégraphiant les clips de Stromae et Christine and the Queens.
Crédits photo : ABACA / DR.
Son nom est sur toutes les lèvres depuis la rentrée. La danseuse et chorégraphe Marion Motin travaille d'arrache-pied avec France Gall sur son projet de comédie musicale "Résiste" qui sera dévoilée au Palais des Sports de Paris le 4 novembre. Le clip du single "Les accidents d'amour" révèle un avant-goût de ce qu'elle a réalisé pour l'interprète de "Si maman si", mettant en lumière tout son talent. « C'est un kif de faire de la chorégraphie sur ces tubes ! » a confié Marion Motin à Paris Match. Mais avant d'en arriver à collaborer sur ce projet, l'artiste a progressivement imposé son style très imprégné de hip hop et aujourd'hui reconnu.

"Madonna venait spontanément vers nous"


En effet, celle qui a grandi avec une volonté de « s'ouvrir », alors que sa mère la trouvait « trop renfermée », a trouvé dans la danse un moyen de se « connecter au monde ». « J'étais un peu paupiette à l'époque, un peu enrobée » a renchéri celle qui s'est vite lassée du classique parce qu'il n'y trouvait « pas assez d'indépendance ». C'est en 1997 que Marion Motin a choisi sa voix : le hip hop. « Mais à cette époque, il n'y avait pas tant de cours que cela. Le milieu était masculin à 80%. On était plus accepté que respecté en tant que fille. Il fallait afficher un mental de mec » a-t-elle expliqué au magazine, affirmant ainsi son moral d'acier et sa détermination.

Repérée par Blanca Li, avec qui elle a travaillé sur son premier film "Le défi" en 2002, Marion Motin a ensuite intégré les compagnies 7e Sens puis Quality Street et monté en parallèle un groupe de danseuses nommé Swaggers Crew. D'autres projets se sont succédé mais c'est indéniablement le "MDNA Tour" de Madonna qui lui a permis d'accroître sa notoriété il y a trois ans. « Elle venait spontanément vers nous, les danseurs. Elle a plus d'une fois organisé des fêtes » s'est-elle aussi souvenu, décrivant l'attitude chaleureuse de la popstar.

"J'ai aidé Stromae à prendre des libertés"


Puis l'année 2013 voit sa carrière exploser avec le clip "Papaoutai" de Stromae, dont elle signe la chorégraphie. Une vidéo regardée près de 300 millions de fois sur YouTube. « Je crois que je l'ai aidé à prendre des libertés. Les corps ne mentent pas, et il a compris très vite » a déclaré l'artiste, qui depuis a signé les pas de danse de ses clips "Tous les mêmes" et "Quand c'est ?". Marion Motin a également contribué au succès de Christine and the Queens, laquelle lui a demandé de mettre en perspective les singles "Christine" et "Saint Claude". Ses chorégraphies sont désormais cultes et ont participé à l'avènement du phénomène musical. « On apprend auprès de Stromae ou de Christine que l'on peut avoir plusieurs casquettes, s'autoriser à déborder de son cadre » a-t-elle conclu.
Jonathan HAMARD

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... David Charvet ? Que devient... David Charvet ?
  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP