Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Chronique d'album > ABBA, Nolwenn Leroy, Silk Sonic : 3 albums au banc d'essai
Chronique d'album
samedi 13 novembre 2021 12:54

ABBA, Nolwenn Leroy, Silk Sonic : 3 albums au banc d'essai

Pure Charts passe en revue trois albums phares du mois de novembre. ABBA revient tout en nostalgie avec "Voyage", Nolwenn Leroy nous emmène en pleine "Cavale", tandis que Bruno Mars et Anderson .Paak réactivent la machine funk avec "An Evening With Silk Sonic". Critiques en quelques lignes !
Crédits photo : Baillie Walsh / Pochette / Harper Smith

ABBA | "Voyage"


Back to the future. Des milliers de fans ont dû laisser échapper quelques larmes de joie en appuyant sur play. Après 40 ans de doutes et d'espoir, ABBA signe son grand retour avec son premier album depuis 1981. La fin d'une attente interminable ! Et c'est un véritable "Voyage" dans le temps que propose le mythique groupe suédois sur ce disque pensé comme une malle à souvenirs - et déjà classé numéro un des ventes en France. Très émus de ces retrouvailles, Benny, Bjorn, Agnetha et Frida n'ont pas cédé aux sirènes de la mode : pas de trap ni de drum'n'bass, comme on peut en trouver sur le dernier album d'Elton John, sur ces 10 chansons au doux parfum d'antan qui ne réinventent rien pour mieux laisser la nostalgie nous serrer le coeur, comme une vieille amie. Les voix d'Agnetha et Frida, à peine abîmées par les décennies, chantent encore l'amour, la loyauté ("I Still Have Faith In You", où les quatre icônes se font une émouvante déclaration d'amitié), la force de surmonter les défis, la magie de Noël ("Little Things"), le vent de la liberté... sur des mélodies familières, trop peut-être mais toujours très soignées. Un déluge de bons sentiments, mais a-t-on vraiment besoin d'autre chose ? ABBA fait du ABBA, et même si les hymnes fédérateurs qui ont fait la renommée du quatuor manquent dans cette collection de ballades baignée de mélancolie, il n'y a rien de plus réconfortant que ces repères-là. On s'efforcera de souligner les jolis arrangements de musique celtique qui confèrent à "Bumblebee" et "When You Danced With Me" - le meilleur de ces inédits - un supplément d'âme. Qu'on se le dise, ABBA est véritablement intemporel ! YR

Ça ressemble à une perfusion de nostalgie
A écouter : "I Still Have Faith In You" et tout ce qu'elle représente, "When You Danced With Me", "Keep An Eye On Dan" pour le revival disco
A zapper : "I Can Be That Woman", aux faux airs de "Listen to Your Heart"


Le player Dailymotion est en train de se charger...


Nolwenn Leroy | "La cavale"


Une femme cachée. Comme elle le confie dans notre interview, Nolwenn Leroy a voulu sortir de sa « zone de confort » avec son nouvel album "La cavale", principalement écrit et intégralement produit par Benjamin Biolay. Et ça s'entend tout de suite, tant le musicien lui a confectionné un disque profond, aux arrangements irréprochables, ajoutant ses propres influences à un peu d'ADN de la chanteuse. Dès le premier titre, "Loin", la meilleure chanson du projet, le grand écart avec les précédentes chansons de Nolwenn Leroy est flagrant. Pop, avec sa basse funky entêtante et son tourbillon à la flûte celte, qui promet de beaux moments lors des prochains concerts, il propulse l'artiste dans une autre dimension. L'entrée en matière est donc bluffante ! Cependant, si les chansons sont globalement superbes, bien que les ballades soient trop nombreuses, difficile pour Nolwenn Leroy de s'imposer véritablement derrière les mots et les mélodies si caractéristiques de Biolay et Adé (Thérapie Taxi). Ils sont partout, tout le temps, ne s'effacent pas, si bien qu'on entend presque leurs voix résonner, notamment sur "Changer l'eau des fleurs". Heureusement, celle de Nolwenn Leroy, que l'on redécouvre pleine de nuances et plus moderne dans son interprétation, fait toute la différence, s'adaptant avec aisance à tous les genres et aux mots plus directs qui ont été écrits sur-mesure pour elle. Son timbre se fait doux et tendre pour une belle déclaration à son fils sur "Mon beau corsaire", rebondit avec malice sur le groovy "La houle", nous enveloppe de douceur sur "La lune en plein jour" et s'envole sur les synthés solaires de "Brésil, Finistère" (petit bijou pop malgré un texte un peu bancal). Habitée, Nolwenn Leroy se fait plus grave sur le cinématographique "Occident", évoquant le mal logement qui lui tient à coeur, et l'intense "Cavale", dédiée à Christophe avec Brest comme décor somptueux. Un texte plein de poésie, le seul écrit par Nolwenn Leroy, qui nous conforte dans l'idée que la chanteuse aurait eu tout à gagner en prenant un peu plus de place sur le disque. JG

Ça ressemble à un album sur-mesure mais un peu sage
A écouter : l'imparable "Loin", "Occident", "La cavale", le léger "La houle", "La lune en plein jour"
A zapper : "Tu me plais", fade malgré son texte sexy, "Abysses", la ballade de trop


Bruno Mars, Anderson .Paak | "An Evening With Silk Sonic"


We want the funk... Il y a cinq ans, Bruno Mars rendait hommage à ses idoles Michael Jackson et Prince sur un "24K Magic" certes pompier mais extrêmement efficace. Aujourd'hui, c'est désormais vers les pairs de ses pairs qu'il se tourne, à savoir des groupes comme Sly and the Family Stone ou Parliament Funkadelic. Aux côtés d'Anderson .Paak, Bruno Mars ravive donc la flamme de la soul-funk des années 60 et 70 avec le projet Silk Sonic, promis à un joli succès évidemment empreint de nostalgie. Disponible depuis vendredi, l'album "An Evening With SIlk Sonic" a pourtant de quoi dérouter aux premiers abords : teasé depuis neuf mois, celui-ci arrive aujourd'hui avec seulement 9 titres au programme (dont une intro) et 31 minutes de musique. Démarrant sur les chapeaux de roue avec son intro qui nous ramène au bon vieux temps de l'émission "Soul Train" avec la voix du mythique bassiste Bootsy Collins, le rythme ralentit d'emblée avec "Leave The Door Open", alors qu'on pouvait s'attendre à un titre plus dansant pour ouvrir le bal. Ainsi, les 8 véritables pistes du disque alternent entre gros groove funk et ballades soul un peu plus sirupeuses. Dans le premier cas, cela donne les excellents "Skate" ou "Fly As Hell" (qui n'aurait pas démérité sur la BO de "Shaft"), de l'autre des "Smokin Out The Window" ou "Put On A Smile" qui, de part leurs fonctions de "slow", ont tendance à beaucoup trop casser le rythme, malgré une certaine classe et un véritable amour du genre qui se détache de l'ensemble. Au final, le projet Silk Sonic donne lieu à un album certes agréable à écouter mais qu'on sent inachevé. Avec seulement 8 titres au compteur, dont la moitié de ballades, on aurait aimé un peu plus de titres up-tempo pour pouvoir remuer le bassin tout l'hiver avec cet album qui, malgré tout, remplit parfaitement son contrat nostalgique pour nous ramener dans les années 70... et sans l'aide d'une DeLorean ! TB

Ça ressemble à un projet fait avec le coeur mais qui semble inachevé
A écouter : les tubes nostalgiques "Skate" et "Fly As Me", "After Last Night" avec le groove de Thundercat
A zapper : "Put On a Smile", "Smokin Out A Window", série de "slows" qui cassent le rythme


La Rédaction

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?
  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés