Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Chronique d'album > M. Pokora, Roméo Elvis, BTS : trois albums au banc d'essai
Chronique d'album
jeudi 18 avril 2019 19:00

M. Pokora, Roméo Elvis, BTS : trois albums au banc d'essai

Pure Charts passe en revue trois albums phares du moment : M. Pokora revient avec "Pyramide", Roméo Elvis dévoile son premier album solo "Chocolat" tandis que le phénomène BTS confirme son succès avec "Map of the Soul : Persona". Critiques, en quelques lignes !
Crédits photo : Montage Pure Charts

M. Pokora | "Pyramide"


Mise à jour. Quatre ans après son dernier album de chansons originales, M Pokora revient à des sonorités urbaines, alors que le genre est plébiscité en France. Forcément, il fallait à l'artiste une mise à jour et, de ce côté-là, l'album "Pyramide" réussit son pari. Les productions alternant R&B, dancehall ou funk sont globalement soignées même si elles restent classiques. Alors que MP vit désormais à Los Angeles (et les thèmes des titres s'en ressentent), on pouvait s'attendre à des surprises dans les sonorités et arrangements, s'inspirant de l'ouverture d'esprit qui règne aux Etats-Unis, surtout dans le hip-hop et le R&B actuellement. Un peu trop sage, sans véritablement apporter de valeur ajoutée, M Pokora revient donc dans la danse en jouant sur la sécurité. Si les atmosphères marchent bien malgré tout, les paroles - souvent légères et déjà ressassées - pêchent par un manque cruel de recherche ("California Sunset", "Seul", "Barrio"). Heureusement, l'album réserve quelques moments agréables et fédérateurs (le single potentiel "Pour nous", "Les planètes", "Tombé", "Sommet"), et globalement, les titres devraient prendre un vrai relief en live. JG

Ça ressemble à un album qui ne va pas au bout de sa démarche
A écouter : le touchant "Les planètes", le tube évident "Tombé", "Pour nous", "La regarder s'en aller", "L'amour vs l'amitié"
A zapper : "Effacé", "Seul", "Pyramide", "Barrio", "California Sunset"





Roméo Elvis | "Chocolat"


100% pur cacao. Enfin ! Après des albums avec Le Motel, Roméo Elvis sort son premier disque solo. Copieux, "Chocolat" se compose de 19 titres : le Belge serait-il trop gourmand ? Avec autant de morceaux au programme, l'écoute peut frôler l'indigestion. Pour (r)assurer, le rappeur multiplie les genres : la trap' puissante du malicieux "Chocolat", des titres plus pop comme le single "Malade" ou des ballades comme le sublime "Perdu" en duo avec Damon Albarn. En parlant des feats, celui avec -M- déçoit, même si l'on ressent les touches "Lamomali" propres au musicien. C'est dans les textes que Roméo Elvis frappe fort. Tour à tour malins, percutants et drôles, ils prouvent le talent inné du rappeur pour mêler humour et autobiographie. Au contraire, le racisme évoqué sur "Coeur des hommes" (où on entend un discours de Nadine Morano) et le colonialisme sur le polémique "La Belgique Afrique" sont des tentatives un peu vaines d'évoquer des sujets pourtant plus sérieux. On soulignera aussi l'étonnant et intimiste "En silence" dans lequel il évoque son ami Simon, mort à 17 ans. Si l'album alterne entre moments puissants et personnels, ce sont les excellents "3 étoiles" ou "Normal" qui marquent le plus et devraient cartonner sur scène. Ambitieux, complexe, percutant et réussi, ce "Chocolat" pêche cependant par sa longueur. Dommage que l'artiste se perde un peu trop en route au lieu de recentrer le tout sur un format 12-13 titres. TB

Ça ressemble à un premier essai puissant mais trop long
A écouter : "Chocolat", "Malade", "Solo", "Perdu" avec Damon Albarn, l'étonnant "En silence" avec Témé Tan, "Dis-moi"
A zapper : "Coeur des hommes", le décevant duo avec M "Parano", "Kuneditdoen", le répétitif "T'es bonne" qui ressemble à du Orelsan





BTS |"Map of the Soul : Persona"


Map of the success. 2,6 millions de précommandes, des services de streaming saturés, des records à la pelle... En quelques mois, BTS s'est imposé comme le gros phénomène du moment. Un succès mondial qui s'est encore prouvé vendredi dernier avec la sortie du nouvel album "Map of the Soul : Persona". Mais derrière l'incroyable engouement, que vaut le nouveau travail du boys-band sud-coréen ? La formation multiplie les genres sur ces sept titres, assurés d'être des tubes : le rock-rap de l'"Intro : Persona" est suivi du dansant et funky "Boy With Luv" (où Halsey fait plus de la figuration qu'un vrai duo) avant les fédérateurs "Mikrokosmos" ou "HOME", calibrés pour les radios et les records de vues sur YouTube. Derrière ces cartons prévisibles, le groupe évoque pourtant des thématiques mûres : la peur face au monde adulte, l'incertitude, la dépression face à laquelle ils sont confrontés... « Je me demande encore qui diable suis-je » chante RM sur "Persona" alors que Jungkook et Jin supplient « S'il te plait, donne-moi un remède » sur l'intimiste et réussi "Jamais vu". Ou comment faire passer des messages forts à la jeune génération, à travers des titres ravageurs et moins "simplistes" qu'ils n'y paraissent. Un résultat qui s'apparente plutôt à une bonne surprise. TB

Ça ressemble à un disque paré pour le succès
A écouter : le funky "Boy With Luv", le tube assuré "Mikrokosmos" et l'intimiste "Jamais vu"
A zapper : l'oubliable "Make It Right"


Théau Berthelot

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Elles ont chanté Serge Gainsbourg Elles ont chanté Serge Gainsbourg
  • Quand les actrices porno jouissent de la musique Quand les actrices porno jouissent de la musique

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP