Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Dossier spécial > Quels sont les flops musicaux de 2015 ? Tous les chiffres !
Dossier spécial
mercredi 23 décembre 2015 10:43

Quels sont les flops musicaux de 2015 ? Tous les chiffres !

Cette année encore, seuls quelques artistes se sont véritablement distingués dans le paysage musical français. Pour beaucoup, le bilan est décevant... Retour en chiffres sur les flops musicaux de 2015.
Crédits photo : Montage Pure Charts
Avant propos... En 2015, la notion de flop est plus que jamais à relativiser. Seule une poignée d'artistes parvient à afficher des chiffres de ventes satisfaisants. La faute à un marché en crise depuis de nombreuses années ? Pas seulement. Les auditeurs se tournent toujours plus vers le streaming, non pris en compte dans les chiffres de ventes. A terme, l'industrie du disque espère convertir ce nouveau mode de consommation de la musique, aujourd'hui très peu rémunérateur pour les artistes, en modèle économique pérenne de substitution. Malgré ce contexte compliqué qui permet d'expliquer le faible volume des ventes, certains projets très attendus ou ayant fait l'objet d'une couverture médiatique importante ont déçu. D'autres, moins accessibles sont aussi victimes de leur audace, mais trouvent leur public ailleurs, sur les plateformes de streaming évidemment, mais aussi dans les salles de concert. Enfin, nul besoin de rappeler que cette année encore, la qualité d'un album de rime pas forcément avec ses volumes de ventes.


Les Français et la pop : la grande histoire de désamour continue...


2015 n'aura pas été l'année des retrouvailles tant attendues entre Madonna et le public français. Avec son treizième album "Rebel Heart" sorti en mars 2015, la reine de la pop écoule un peu moins de 50.000 exemplaires et fait encore moins bien que "MDNA" sorti en 2012, au score déjà très décevant (85.000 ventes), et que "Hard Candy", publié en 2008 et affichant 240.000 achats. Pourtant, la star a joué le jeu de la promo dans l'Hexagone avec un passage remarqué au "Grand Journal" de Canal +. Peu de soutien des radios, une sortie chahutée par un leak sur internet et, surtout, des retours critiques globalement très mitigés, sont les facteurs explicatifs de cette débâcle. Les Français ne se sont pas non plus rués sur les derniers essais de Demi Lovato (4.000 ex.), Ellie Goulding (7.000 ex.), Meghan Trainor (8.000 ex.) Charli XCX (moins de 10.000 ex.) ou Selena Gomez (moins de 12.000 ex.). Et Janet Jackson ne fait pas mieux. Son comeback, passé totalement inaperçu à cause d'une promotion très discrète, ne lui a pas permis d'écouler plus de 5.000 exemplaires de "Unbreakable", qui a pourtant fait l'objet de critiques élogieuses.

Au niveau de la pop moins grand public, le bilan n'est pas plus réjouissant. Loin de là. Marina and The Diamonds vend moins de 2.000 "Froot" tandis que Jamie XX, très acclamé par la critique, les festivaliers et les médias, a séduit seulement 8.000 personnes avec "In Colour". Malgré des volumes toujours faibles, la Rémoise Jeanne Added fait deux fois mieux avec 15.000 exemplaires vendus de son premier album "Be Sensational". Les vétérans Bjork et Blur ne font pas de vague avec "Vulnicura" et "The Magic Whip" : 25.000 copies vendues chacun. Et la vénéneuse Lana Del Rey n'aura pas emmené grand monde en lune de miel : "Honeymoon" a touché 35.000 auditeurs, soit deux fois moins que "Ultraviolence" (2014), son deuxième album. La chanteuse américaine fait le choix de la liberté plutôt que de l'opportunisme et ne reproduit donc pas le succès de "Born to Die", que 500.000 Français s'étaient procuré il y a 3 ans.

Une tendance étonnante se dégage également. Alors qu'il sont derrière les plus gros tubes de l'année, les albums de Mark Ronson ("Uptown Special", 21.000 ex.), Major Lazer ("Peace is the Mission", 17.000 ex) et The Weeknd ("Beauty Behind the Madness", 32.000 ex.) sont loin d'avoir soulevés les foules.

Télévision : l'audimat ne fait pas vendre de disques


Les deux candidats de "Nouvelle Star" 2014 ne parviennent pas à s'imposer avec leur album respectif : moins de 5.000 exemplaires du premier album d'Yseult ont trouvé preneur tandis que le gagnant, Mathieu Saikaly, peine à en vendre 1.500. Alors qu'elle a bénéficié d'une visibilité moins importante, Luce, la gagnante de "Nouvelle Star" 2010, parvient, elle, à écouler 8.000 exemplaires de son deuxième album, "Chaud".

Même constat du côté de la locomotive "The Voice". Le premier album de Battista Acquaviva a passionné un peu moins de 7.000 fans de chants corse... Mais la déception se situe aussi au niveau des coachs cette année. Zazie, dont le public attendait le nouvel album avec impatience, n'aura séduit que 32.000 acheteurs avec "Encore heureux". Malgré son omniprésence dans les médias cette année, la chanteuse fait deux fois moins bien que le déjà très confidentiel "Cyclo" (62.000 ex.), sorti en 2013. Pour son collègue MIKA, il faut plus parler d'une déception que d'un échec. L'interprète de "Boum Boum Boum" réussit à intéresser 75.000 fans avec "No Place in Heaven". Un score correct mais très en dessous de son précédent disque, "The Origin of Love", 120.000 exemplaires vendus en 2012. La participation de Cali à "Rising Star", le télé-crochet de M6, n'aura pas non plus boosté ses ventes : moins de 20.000 unités pour "L'âge d'or".

Et le concours de l'Eurovision n'aura pas fait d'étincelles dans les classements en 2015. La déconvenue de la France dans la compétition a empêché Lisa Angell, la candidate qui portait nos couleurs, de s'imposer auprès du public. Son album éponyme s'est vendu à 4.000 exemplaires seulement. Maigre consolation : elle fait un peu mieux que les 3.000 ventes de Conchita Wurst, gagnante incontournable du concours en 2014, avec son premier album.

2015, année noire pour les stars de la variété française


L'année 2015 aura également été marquée par le retour de nombreux chanteurs de variété française très populaires. Pourtant, de nombreux échecs sont à déplorer : Julie Zenati avec "Blanc", Chimène Badi avec "Au delà des maux", Grégoire et ses "Poésies de notre enfance", Charles Aznavour et "Encores", Raphaël et "Somnambules" se vendent, pour chacun d'entre eux, entre 20 et 25.000 exemplaires. Et Emmanuel Moire, qui avait écoulé 250.000 unités du "Chemin", numéro 1 en 2013, prend lui aussi une claque avec "La rencontre" : 43.000 exemplaires vendus. Dans un autre registre, on regrettera que "Pink Lady" de Rose (10.000 ex.) et "Nos histoires" de La Grande Sophie (17.000 ex.) n'aient pas trouvé leur public. Enfin, Christophe Willem avec son album live "Les nuits parait-il" et Vitaa avec "Rester la même" ne dépassent pas la barre des 7.000 ventes.

Les frenchies qui misent sur la langue de Shakespeare ont eux aussi rencontré des revers cette année. Lou Doillon n'aura pas réitéré le plébiscite de son premier disque "Places" et ses 210.000 ventes. Son successeur, "Lay Low", n'a convaincu que 33.000 Français. "We Cut the Night", le troisième album du groupe AaRON a trouvé une place dans 20.000 foyers. Charlie Winston, lui, aura vendu 30.000 exemplaire de son nouveau disque "Curio City" alors que le précédent, "Running Still" avait passé la barre des 100.000 ventes. Malgré le succès de son tube de l'été 2014 "Prayer in C", Lilly Wood and The Prick ne sera pas parvenu à susciter l'intérêt autour de son nouveau disque "Shadow", sorti il y a un mois. 8.000 petites ventes ont été recensées.

Les albums de reprises au plus mal


Le temps où les albums de reprises se vendaient comme des petits pains semble révolu. La tentative d'Amaury Vassili de faire revivre des "Chansons populaires" se solde là encore par un revers : 20.000 exemplaires à peine ont été vendus. Pas mieux du tout pour Natasha St Pier et "Mon acadie" (14.000 ex.) ou Benjamin Biolay et ses reprises de Charles Trenet qui peine à dépasser la barre des 10.000 ventes. Et "Love & Loss" de Tina Arena fait, lui, moins de 6.000 copies vendues ! L'album hommage à Pierre Bachelet intitulé "Nous l'avons tant aimé" enregistre lui aussi moins de 20.000 ventes alors que "Ça c'est vraiment nous", l'album tribute à Téléphone, et "Joyeux anniversaire M'sieur Dutronc" sont passés complètement inaperçus, avec moins de 10.000 fans chacun.

A lire : Les tops musicaux de l'année 2015 !



Classements et chiffres recueillis par Charles Decant pour Pure Charts, comprenant les ventes physiques et digitales, arrêtées au 17 décembre inclus. Source : SNEP / GFK

Réutilisation des infos interdite sans citer clairement Pure Charts.fr (exemple : Source : PureCharts.fr).
Matthieu RENARD
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... le "bébé" de Nirvana ? Que devient... le "bébé" de Nirvana ?
  • Combien gagnent réellement les artistes ? Combien gagnent réellement les artistes ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Tokio Hotel

    Tokio Hotel

    Assiste à la pré-écoute de l'album !
  • Concours Ménélik

    Ménélik

    Des places pour "L'âge d'or du rap français"

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP