Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Chronique d'album > Actualité de Zazie > "Encore heureux" : Zazie en petite forme sur un album sans étincelles (critique)
Chronique d'album
vendredi 30 octobre 2015 10:52

"Encore heureux" : Zazie en petite forme sur un album sans étincelles (critique)

De retour avec son neuvième album "Encore heureux", Zazie, redevenue très populaire grâce à "The Voice", avait promis un album lumineux. Le disque se révèle finalement tourmenté, articulé autour de sa récente rupture. Verdict ?
Crédits photo : pochette de l'album Encore heureux
En enchaînant "Za7ie" et "Cyclo", Zazie a déstabilisé son public. La faute à un projet trop ambitieux composé de 49 titres puis à un album sombre, évoquant l'amour, la mort et les doutes. « Peut-être que les gens aimaient s'embrasser sur du Zazie, danser sur du Zazie » déclarait-elle, tentant d'analyser l'échec commercial. En devenant coach dans "The Voice", la chanteuse a voulu se rapprocher de son public, promettant au passage un nouvel album « solaire ». Alléchant. Sauf que l'enregistrement du disque a été marqué par sa rupture avec son compositeur et musicien Philippe Paradis.

Zazie nous a-t-elle déjà tout dit ?


Il apparaît donc logique que Zazie se soit nourrie de cette épreuve pour donner naissance à "Encore heureux". Avec sa voix éraillée, tout de suite bouleversante, elle évoque les épreuves de la vie, contre lesquelles on est invincible quand on est deux. Une piste d'ouverture, sous forme de lueur d'espoir, qui donne son nom à l'album. « Que ce soit dur la vie qu'on nous propose / Mais qu'on soit deux pour rêver d'autre chose » chante-t-elle sur une mélodie où synthés religieux et guitares s'entrechoquent à merveille. Oui mais voilà, la Zazie qui nous donnait autrefois envie de nous embrasser ou de danser sur ses chansons s'enferme aujourd'hui dans un spleen systématique. D'autant que la nouvelle génération d'artistes n'a cessé de dynamiter les codes de la variété française, de Camille à Christine and the Queens. Les jeux de mots de Zazie ("Oui-filles", "Faut pas s'y fier"...) ont donc aujourd'hui plus de mal à faire leur petit effet.

Globalement, c'est une Zazie en sous régime, fragilisée, que l'on retrouve sur "Encore heureux". L'album n'en reste pas moins intéressant car l'artiste a voulu parfois innover sur des productions aux essences folk (avec l'ajout de mandoline et violons ici et là), globalement léchées, et les ambiances sont souvent réussies. Mais l'ensemble est trop homogène, aucun tube ne se profile à l'horizon et la légèreté ne s'invite jamais, laissant s'écraser le disque dans une atmosphère pesante, sans étincelles. Surprenant puisque Zazie avait longtemps su concilier ses deux facettes, notamment sur ses deux meilleurs albums "Made in Love" et "Rodéo".

Ecoutez "Petroleum" de Zazie :



Quelques beaux moments


D'ailleurs, une question se pose après l'écoute de "Encore Heureux" : Zazie nous aurait-elle déjà tout dit au fil de ses 20 ans de carrière ? Sur le féminisme, évoqué dans "Oui filles", Zazie a déjà fait mille fois mieux sur "Aux armes citoyennes" ou "Sous le voile". L'engagement écolo et la dénonciation de notre monde qui tourne à l'envers crié dans "Petroleum" ? Écoutons plutôt "Sauver le monde" ou le tube fédérateur "Je suis un homme", plus forts. Même l'hommage à Charlie Hebdo, "I Love You All", est ici manqué, avec son atmosphère inquiétante et le flow parlé de l'artiste. Le beat final, planant, est hypnotisant, mais en total décalage. La Zazie d'origine aurait transformé le sujet délicat en un hymne efficace. Rappelez-vous de "Tout le monde"...

Ecoutez "Pise" de Zazie :



Alors que s'est-il passé ? En eaux troubles sur "Encore heureux", Zazie a visiblement oublié qu'elle savait pétiller. Mais qu'on se rassure, "Encore heureux" réserve tout de même son lot de beaux moments. A l'instar de "Perchée", dépouillée, sur laquelle elle évoque avec justesse et pudeur l'adultère, le timbre blessé. « Si j'aimais m'allonger / Près de toi m'allonger / Sur une autre tu t'es penchée / De haut je suis tombée / Oh, je suis tombée / De tout je me suis détachée ». Sur "Pise", largement comparé aux "Mots bleus" de Christophe, un immense compliment, Zazie livre un texte malin, sur le fil, et parvient à toucher l'auditeur avec sa mélodie bouillonnante et ses mots simples mais percutants. La production, soudaine, fougueuse et libre, elle, a de quoi surprendre, dans le bon sens. Dommage que le reste de l'album ne soit pas aussi audacieux.

Mais bonne nouvelle : dans "Adieu tristesse", jolie piste finale sous forme de ritournelle à la guitare, la chanteuse exorcise sa peine, se libère de ses chaînes et va de l'avant. « Je vais m'en aller vivre ma vie de l'autre côté / Je vais semer le doute et reprendre ma route ». Reprendre la route des albums risqués mais populaires ? La lumière au bout du tunnel...

Zazie est une artiste populaire. L'a-t-elle oublié ? Dommage car "Encore heureux" avait tout pour être l'album de la réconciliation avec son public. Sauf qu'il se révèle trop homogène dans la tristesse ou la pesanteur, et ne bénéficie d'aucun sursaut assez fort pour redonner du souffle au tout. Joli mais éteint.
Julien GONCALVES
Suivez l'actualité de Zazie sur son site internet officiel.
Écoutez et/ou téléchargez l'album "Cyclo" de Zazie sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Zazie :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?
  • Madonna : une carrière en 12 chiffres Madonna : une carrière en 12 chiffres

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP