• PureCine
  • PureMedias

Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Nâdiya en interview
Interview
mardi 29 juillet 2008 00:00
21

Nâdiya en interview

Avec onze semaines passées en tête des ventes de singles grâce à son duo avec Enrique Iglesias, "Tired Of Being Sorry (Laisse le destin l'emporter)", c’est un retour en force pour Nâdiya qui travaille actuellement sur son prochain album. Nous l’avons rencontrée.
Bonjour Nâdiya, quel sentiment te procure le fait de passer plus de deux mois en tête des ventes de singles avec "Tired Of Being Sorry (Laisse le destin l'emporter)", ton plus grand succès depuis le début de ta carrière, alors que tes détracteurs te voyaient sur la pente descendante (Nikolas Lenoir, rédacteur) ?
Nâdiya : C’est juste formidable et fantastique. C’est un retour très fort du public et c’est vrai que cela me touche beaucoup.

Quelles sont selon toi les raisons de ce succès ?
Il y a l’envie de chansons plus simples, plus légères, mais également de fédérer les gens. Il y a une forme de synchronisation entre les sons, Enrique et moi. C’est en fait une alchimie de beaucoup de choses, et c'est ce qui fait que les gens adhèrent. Il y a également une part d’inexplicable car la musique, ce n’est pas des mathématiques. Je crois que c’était aussi simplement le bon moment...

Est-ce que tu t’attendais à ce que la chanson rencontre à ce point le public ?
C’est vrai que c’est devenu plus que ce que nous imaginions. Cependant, il est vrai que quand j’ai écouté la chanson, j’ai senti le potentiel. J’ai senti qu’il y avait une histoire à raconter et qu’avec Enrique, ça pouvait vraiment le faire.

Il me semble que tu prépares déjà un nouvel album pour la fin de l’année, "Electron libre". Peux-tu nous donner quelques infos sur ce disque ?
Je peux déjà te dire qu’il sortira le 1er décembre prochain. Il y aura ensuite une tournée à partir du mois de mars 2009. Dans cet album, je me sens plus libérée de pas mal de choses. J’ai fait l’expérience de travailler avec beaucoup de personnes différentes, tout en gardant une unité de sons et de force. J’ai voulu par contre des mélodies plus féminines, j’y accepte mieux mon féminin à vrai dire (sourire).

Doit-on s’attendre à retrouver un album dans la lignée des précédents, ou à quelque chose de différent ?
Il y a l’univers épique dont j’ai besoin pour transmettre les chansons, mais il y aura aussi des titres qui sont plus balades, “road-movie”. Il y aura par contre toujours une forme d’imagerie. Quand je crée de la musique, j’ai également le besoin de créer des images. Je pense que l’on ne peut pas voler mes rêves et j’ai besoin de rêver. Je le transmets aussi dans la musique.

J’ai appris que tu allais faire un duo avec Kelly Rowland (ndlr : membre de Destiny's Child), comment s’est passée la rencontre ?
Cela s’est très bien passé. Elle a rapidement adhéré à la chanson. Il s’agit d’un titre inédit qui sera sur mon nouvel album. J’ai conceptualisé cette chanson en pensant à elle, car elle est beaucoup dans le flashback. Quand tu écoutes certaines de ses chansons, elle parle en effet beaucoup du passé, et pour avoir vécu des choses pas très positives, je lui dis dans la chanson qu’il faut avancer, qu’il faut éviter de se retourner sur le passé et qu’il est préférable d'aller de l’avant. Le titre s’appelle "No Future In The Past" et on s’éclate vraiment pendant 3 minutes 40 (sourire) !

On murmure qu'un autre duo avec Enrique Iglesias serait également sur l'album ?
Tout à fait mais c'est un single qui sortira plus tard car nous sommes encore en pleine promotion de "Tired Of Being Sorry (Laisse le destin l’emporter)". Il faut aussi que je fasse ma route avec mes nouvelles chansons, donc le deuxième duo avec Enrique arrivera en radio l’année prochaine seulement.

En parlant de ton nouvel opus, tu évoques la scène à partir de mars 2009. C’est donc un projet qui te tient très à cœur après l'annulation à plusieurs reprises de tes concerts, que prépares-tu ?
J’ai en effet hâte d’être sur scène à partir de mars 2009. Cette fois, c’est sûr. Les gens ont envie de me voir sur scène, donc je serai avec mes musiciens en live. Ce ne sera pas forcément un grand show, mais déjà, je serai là pour le public. Ensuite, on verra. Comme je l’ai dit, je vis dans le présent donc pour l’instant, “Step By Step” ! Ce que je vis actuellement est magnifique. Je suis en studio, je travaille avec des musiciens de Londres, de Suède, de Los Angeles, et tout se passe bien. Nous sommes vraiment dans une très bonne phase de création. Je suis tout simplement heureuse.

Tu annonçais pourtant de grands shows, très mis en scène, avec des danseurs etc...
Oui, mais c'est une logistique très lourde à mettre en place. On verra... Et puis j'ai envie de revenir au plus proche du public.

Penses-tu que le succès de ton duo avec Enrique Iglesias a contribué au fait que les gens aient envie de venir te voir sur scène ?
Evidemment...

Parlons de ton album précédent "La source". Comment expliques-tu le succès relatif de ce disque par rapport au précédent (ndlr : l'opus n'a été classé que 35ème en 2007, alors que le précédent avait atteint la 1ère place des ventes en France) ?
L’album "La source" est un album que j’ai fait en introspection. J’étais dans une énergie qui n’était pas vraiment dans la transmission. J’étais plus dans un retour à mon moi profond. Je crois que le public n’attendait pas ça, mais au contraire quelque chose de fédérateur. C’était un escalier dans ma vie et ça m’a permis de travailler sur le nouvel album "Electron libre". Je m’y sens plus légère et même en apesanteur.

Tu évoquais tout à l’heure ton travail musical dans lequel tu associes des images aux sons. On retrouve d'ailleurs souvent dans tes clips ce côté épique et très visuel. Serais-tu intéressée pour participer à des longs-métrages, telle une grosse production par exemple ?
Pour l’instant, le cinéma n’est pas ma priorité dans le sens où ma place est avant tout sur scène. Être avec mes musiciens et avec le public est essentiel pour moi. Pour la suite je ne sais pas, mais en tout cas, ce n’est pas d’actualité.

Comment se passe l’écriture de tes clips et de quelle façon interviens-tu ?
Cela se passe vraiment en osmose avec le réalisateur avec lequel j’ai l’habitude de travailler depuis le début. Je lui apporte mon univers et nous commençons ensuite à imager. Le clip avec Kelly Rowland reviendra à un concept très futuriste. Nous serons dans les années 3050 (rires) !

Dans ton rapport au temps et avant d’être en 3050, comment t’imagines-tu dans dix ans, dans vingt ans ?
Super bien. Je vis surtout le moment présent. Le pouvoir du moment présent est ce qu’il y a de plus fort, donc il faut savoir le vivre pleinement.

Comme beaucoup d’autres artistes, tu as été victime de certains paparazzis... Comment gères-tu cet aspect de la notoriété ?
En ce qui concerne les paparazzis, même s’ils sont là, je ne les vois pas. Il en faut des “journaleux”. Il y a les “journaleux” et les journalistes. Chacun fait son travail ensuite... En ce qui concerne la notoriété d’un point de vue plus large, tout se passe bien. J’adore les gens et c’est d’ailleurs aussi pour ça que je fais ce métier. Quand je suis dans un endroit public, je me donne à 200% car c’est la moindre des choses envers ceux qui m’écoutent et me soutiennent.

Une autre de tes passions est le sport. Tu as d’ailleurs été Championne de France du 800 mètres ! Est-ce que le sport t’aide dans ta vie d’artiste ?
Il est vrai que le sport m’a aidé, m’aide et m’aidera toujours. C’est une hygiène de vie, de l’esprit, du corps. Cela enseigne également la pugnacité, l’envie d’aller au delà de ses propres limites.

Pour finir cette interview, quel message aimerais-tu transmettre à ton public et aux internautes de Charts in France ?
Je leur dirais cette phrase que j’ai écrite dans une de mes chansons : “Peut-on prétendre voler vos rêves ? Non”. Alors continuez de rêver, visualisez tout ce dont vous avez envie. L’impossible est possible.

Merci Nâdiya pour ta disponibilité et ta sérénité.
Merci à toi.

Découvrez le clip de Nâdiya et Enrique Iglesias, "Tired Of Being Sorry (Laisse le destin l'emporter)" :
la Redaction
Ajoutez un commentaire
Invité
le 02/08/2008, 14:00
Citer
Commentaire supprimé par l'équipe de modération de Charts in France.
Invité
le 02/08/2008, 17:39
Citer
Ses chansons sont super positives. Ca donne la pêche et elle donne beaucoup de peps et d'énergie. Dommage que certains s'amusent à la caricaturer, ça donne bien envie d'écouter ce que ces mêmes personnes sont capables de faire en musique. La réussite dérange toujours les aigris. Concernant cette chanteuse, ses meilleurs titres ne sont pas forcément ceux sortis en singles, qui ont du moins l'avantage d'être des tubes prévisibles, parfois même un peu trop mais ça n'enlève rien en son talent.
Invité
le 02/08/2008, 21:36
Citer
Nâdiya, une artiste de conviction, de caractère et solide... comme un roc. :-)
Invité
le 09/08/2008, 23:10
Citer
moi j'adore cette chanson elle cartonne.et nadiya pour moi est une grande artiste elle a son univers a elle meme.je taime nadiya continue bye
Invité
le 15/08/2008, 10:15
Citer
disons que cela fonctionne grâce au beau gosse Enriqué Iglésias que toute les filles craquent pour lui mdr
Invité
le 15/08/2008, 10:43
Citer
Amusant quand même, avant Tired of being sorry, Nadiya a eu au moins deux n°1 si je ne m'abuse, Enrique aucun, et on trouve le moyen de dénigrer Nadiya en disant que c'est grâce à Enrique si cette chanson a eu du succès... bisque bisque rage x)
Invité
le 15/08/2008, 11:17
Citer
en arrière plan c'est le meme sample (rythmique) que les tings tings non?

http://www.youtube.com/watch?v=myJnsqGgxxM
SophieEB
le 15/08/2008, 12:08
Citer
Je la soutiens à fond et je lui souhaite le meilleur pour son opus à venir.
dams73
le 15/08/2008, 12:11
Citer
Nadiya, une chanteuse qui ne sert strictement a rien & qui est la reine du playback ... non mais srx mm a la Star Ac ellle était la seule a faire du playback avec les éleves ...
Si vous voulez obtenir la mm voix que Nadiya, pincez vous le nez, mettez la tete ds les chiottes & commencez a chanter !
A priori ca marche
Je ne sais pas comment une chanson sans interet comme Tired of being machin truc a pu marcher
Ce qui l'ont acheté sont vraiment honteux ^^



j'ai toute les video de nâdiya a la star ac je voix pas ou elle fait du play back ou alors c'est toi qui ne sait pas ecouter donc elle chante tellement bien que tu croit que c'est du play back mdr !!!!!
aller va te recoucher avant de juger essaye de savoir de quoi tu parle !!!!

nâdiya moi je croix en toi continue ton chemin t super big kiss a toi !!!
heartbreak
le 15/08/2008, 12:14
Citer
une chanteuse sympa qui ne se prend pas la tête. Un titre sympa avec enrique iglesias. Bonne chance avec elle.
heartbreak
le 15/08/2008, 12:16
Citer
bonne chance à elle pardon.
heartbreak
le 15/08/2008, 12:21
Citer
Nadiya, une chanteuse qui ne sert strictement a rien & qui est la reine du playback ... non mais srx mm a la Star Ac ellle était la seule a faire du playback avec les éleves ...
Si vous voulez obtenir la mm voix que Nadiya, pincez vous le nez, mettez la tete ds les chiottes & commencez a chanter !
A priori ca marche
Je ne sais pas comment une chanson sans interet comme Tired of being machin truc a pu marcher
Ce qui l'ont acheté sont vraiment honteux ^^


Mettre la tête ds les toilettes?, être honteux parce qu'on a acheté le single?. N'importe quoi. Ou en êtes-vous pour dire des choses pareilles?. Pendant que vous y êtes, dites-nous ce que nous devons acheter comme cd et profitez-en pour apprendre le respect. Cela ne vous fera pas de mal.....
Laura Genesis
le 15/08/2008, 12:29
Citer
nadiya ne sert a riien pour toi peut etre ... mais toi parcontre tu devrais carrément disparaitre...

Vivement le duo avec Kelly Rowland , le clip , le covers de l'album "electron libre" , la tracklisting de cet album etc............ vive Nâdiya quoi ^^
Invité
le 15/08/2008, 19:51
Citer
Amusant quand même, avant Tired of being sorry, Nadiya a eu au moins deux n°1 si je ne m'abuse, Enrique aucun, et on trouve le moyen de dénigrer Nadiya en disant que c'est grâce à Enrique si cette chanson a eu du succès... bisque bisque rage x)
ben oui , meme s il avait sorti la chanson en solo il aurait ete numero 1 et c est quand meme lui qui la faite cette chanson et elle ne rajoute que sa petite voix ! elle voulait faire de grands concerts et maintenant elle parle de petites salles ! pffffffffffff
heartbreak
le 15/08/2008, 21:41
Citer
ben oui , meme s il avait sorti la chanson en solo il aurait ete numero 1 et c est quand meme lui qui la faite cette chanson et elle ne rajoute que sa petite voix ! elle voulait faire de grands concerts et maintenant elle parle de petites salles ! pffffffffffff


Encore faux. Jamais il n'aurait été numéro un tout seul. Enrique iglesias ne marche plus ces derniers temps au niveau mondial. Son cd insomniac est un bide mondial même s'il n'est pas mal. La version solo de tired of being sorry a été un succès très mitigé en europe. Enfin, il n'a rien fait sur cette chanson qui par ailleurs est une reprise. En rajoutant sa petite voix comme vous dites, nadiya lui permet d'obtenir un vrai tube en france. Le titre a marché car il est simple, commercial, accrocheur. Les deux interprètes ont un physique. Ils sont jeunes. Le clip est stéréotypé mais efficace.

Ajoutez un commentaire