Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Victoria Sio > Victoria Sio, voix de Céline Dion pour le film "Aline", raconte les coulisses
Interview
jeudi 11 novembre 2021 13:03

Victoria Sio, voix de Céline Dion pour le film "Aline", raconte les coulisses

Le film "Aline", librement inspiré de la vie de Céline Dion, vient de sortir au cinéma. Victoria Sio, qui interprète les chansons de la star, se confie à Pure Charts sur ce projet fou, la pression, comment elle s'est préparée et sa collaboration avec Valérie Lemercier. Plongée en coulisses !
Crédits photo : Aurélien Guy DR
Propos recueillis par Julien Gonçalves.

Comment tu es arrivée sur le film "Aline" ?
Le hasard. Début février 2020, je suis allée à un concert où je ne devais pas forcément aller. C'était celui d'Agustin Galiana. Là où je m'assois, à ma droite, il y a Bruno Berberes, qui est le directeur de casting sur ce projet. Il me dit : "C'est fou que je te vois, est-ce que tu peux demain m'envoyer une démo sur "Pour que tu m'aimes encore" et "My Heart Will Go On" ?".

« J'étais très touchée mais c'est beaucoup de pression »
Comment tu réagis sur le coup ?
Mais Céline Dion, c'est une tessiture dans laquelle je ne vais plus ! Il m'explique vaguement le truc, il me dit que ça va être un gros truc, qu'il va y avoir un film, et il faut absolument que je chante comme Céline. Ok d'accord... Je rentre chez moi, je fais le truc, j'envoie et je n'ai plus de news. Quelques jours après, la production m'appelle et veut me faire passer d'autres essais. Je les fais, et là j'en apprends plus sur le film, qu'il s'agit d'une fiction librement inspirée de la vie de Céline Dion par et avec Valérie Lemercier. Ça commence à me botter, car je me dis que c'est un gros challenge, que ce serait cool si ça marchait. Et là, avec le confinement, je n'ai plus eu de news jusqu'à mi-mai.

Le casting a été très long je crois pour l'équipe...
En fait, le superviseur Pascal Mayer m'annonce après qu'il y a eu plusieurs essais, qu'ils ont vu une cinquantaine de filles, puis 12 puis 4. Je ne savais pas qu'il y avait eu tout ça ! Je ne savais pas si ça allait vraiment se faire. Quand on m'a dit que c'était moi, j'étais super contente. J'étais très touchée, mais c'est quand même beaucoup de pression. Céline, c'est un monument pour moi. Elle a un public très large, j'espère qu'ils vont adhérer à notre jeu à toutes les deux, Valérie et moi, et va comprendre qu'on n'essaie pas de faire du copier-coller. C'est tendre, respectueux. C'est Céline Dion ! Il faut que je ne la trahisse pas dans mes interprétations, tout comme Valérie.

« Pour s'attaquer à Céline Dion, il faut avoir confiance en soi »
Et donc après, comment ça se passe pour toi ?
Là, on me dit : "On rentre en studio dans 15 jours, tu as 15 jours pour apprendre une quinzaine de chansons de Céline Dion". Ça va parce que j'en connaissais beaucoup, comme tout le monde. Mais il y avait aussi des chansons moins connues. Il fallait que je maitrise les chansons, les intonations, l'accent américain, et même l'accent québécois car il y a une chanson où il y a un petit accent québécois. J'ai dû bosser avec une coach. Pendant 15 jours, ça a été nuit et jour, j'écoutais les chansons, je bouffais les chansons, je dormais les chansons.

Ce doit être un boulot monstre et une discipline incroyable !
La première chose que j'ai faite, c'est que je suis allée voir un phoniatre, un médecin des cordes vocales, pour savoir si ça allait être faisable, si tout allait bien aussi, car Céline Dion vocalement, c'est Céline Dion, c'est musclé, il faut tenir. C'était quand même un mois et demi de studio non stop, à refaire les chansons, les choeurs, les voix... Techniquement, Céline Dion est Soprano, j'ai eu cette tessiture-là mais c'était à l'époque du "Roi Soleil" ou "The Voice". J'allais dans les notes hautes avant, mais ces derniers temps, je chantais différemment, j'étais plus mezzo. Il fallait que je réhabitue tout mon système ORL - gorge, larynx etc. - pour taper des notes que je n'ai jamais atteintes, et d'autres que je n'ai pas atteintes depuis très longtemps. Je lui ai demandé des combines : des tisanes au thym, ce que je devais manger, quand je devais me coucher. Je me suis auto-coachée !

Le player Dailymotion est en train de se charger...



Ça été difficile pour toi sur certains titres ?
Il a fallu s'organiser. "All By Myself", c'est la plus difficile avec la fameuse note qui doit être parfaite, donc on l'a mise le dernier jour, la dernière séance. C'est une version scène, donc je devais chanter sur la tonalité de Céline Dion quand elle l'a fait sur scène. Honnêtement, je ne peux pas dire en studio que je n'y arrive pas et qu'il faut baisser d'un ton ! La reprise de "River Deep Mountain High" aussi était hyper dure, elle est très vocale. Mais Valérie me motivait de fou, elle est passionnée, elle se levait, elle faisait des grands mouvements, donc ça m'a aidée grave !

Tu étais dans quel état d'esprit en studio face à ce challenge ?
Pour s'attaquer à Céline Dion, il faut avoir confiance en soi, beaucoup. Si tu doutes de tes capacités à balancer la note, tu es sûre que quand tu le fais, ça tremble et ce n'est pas en place. J'ai été super bien coachée, notamment par Valérie. Ça m'a vachement portée.

« Je redoute l'avis des fans »
Tu as été particulièrement coachée en amont ?
Par Valérie, déjà ! A toutes les séances pour l'interprétation, l'émotion, le jeu. J'avais une coach vocale Angie, elle m'a vraiment aidée. Il fallait que je m'étire la voix, que je fasse des vocalises. Les bonnes pour atteindre les fameuses notes ! Elle a été cheffe de choeurs sur une tournée de Céline, donc elle sait comment elle travaille. Et elle est Américaine, donc elle a un accent parfait ! J'ai été coachée pour une chanson par une Québécoise, Geneviève Boivin, elle m'a aidée à ce que ce ne soit pas ridicule, qu'il y ait cette racine québécoise. Même quand je n'étais pas en studio, j'avais mes coachings donc c'était très intense ! Mais j'ai été très bien entourée.

Et avec Valérie Lemercier, comment ça s'est passé ?
Aux tout premiers essais, elle n'était pas là. Je les ai vus d'abord deux fois sans elle, où on a refait "Pour que tu m'aimes encore", "My Heart Will Go On" et "Ordinaire", qui est la plus exigeante pour elle car elle a une place forte dans le film. A la fin du confinement, elle m'a invitée à une projection du film avec les équipes. Le film était alors avec les voix de Céline Dion. Elle a tourné le film sur les chansons de Céline. Après, quand je suis entrée en studio, elle a été là tout le temps.

« C'est super respectueux et pas prétentieux »
Qu'attendait-elle de toi ? Que tu te rapproches au mieux de Céline ?
Non. Je me suis rendue compte, au fur et à mesure, que ce qui plaisait à Valérie, c'est le petit supplément de jeu, d'âme. C'est un film. L'héroïne c'est pas Céline, c'est Aline Dieu, et si elle existait, elle aurait eu cette voix-là. C'est la vie de Céline dont Valérie s'inspire mais celle que j'imite c'est Aline. Il y a des petits trucs dans l'interprétation de Céline qu'on a gommés. A chaque chanson, Valérie me mettait en conditions, m'expliquait pourquoi à ce moment-là elle a choisi cette chanson, comment elle se sent Aline dans sa tête et dans son corps.




Quel était le dispositif pour toi, pour que tu t'adaptes à ce qui avait été tourné ?
Il y a eu un vrai travail d'apprentissage des chansons par coeur pour moi, car en studio, j'avais mon casque et mon micro, mais devant moi j'avais un écran avec les scènes du film. Il fallait que ça colle, que ma voix soit par-dessus ses mouvements de lèvres, que mon émotion soit la sienne, qu'on ne fasse qu'un. Même quand elle respirait, il fallait que je respire, même si Céline Dion ne respire pas à ce moment-là dans la chanson. C'est de la synchro. J'ai pris le pli à force mais au début, c'est difficile, il y a la performance vocale, les paroles et la synchro à réunir. On parlait beaucoup avant, j'écoutais l'intonation de sa voix.

« Céline Dion, c'est forcément un exemple »
Tu as peur des critiques ?
Bien sûr ! Après, c'est une fiction, c'est écrit sur l'affiche, donc à partir de ce moment-là, Valérie peut se permettre des libertés et notamment de faire appel à une autre chanteuse. Sinon, on écoute le best of de Céline Dion ! Je redoute l'avis des fans mais j'ai fait ce qu'on m'a demandé de faire, je suis très contente de ce qu'on a fait avec l'équipe, de comment ça a été fait. C'est difficile pour moi de m'entendre, c'est bizarre mais je pense que c'est bon, que Valérie ne s'est pas trompée et que le film est beau. Mon premier objectif, c'était de plaire à Valérie, qu'elle soit fière de son bébé et contente de ma participation. Je voulais la toucher elle et pour ce qu'elle m'a dit, c'est le cas. C'est super touchant. Maintenant, il y a le grand public, les puristes à toucher. Et j'espère que ça va le faire ! Ce que je trouve top dans l'approche de Valérie, c'est qu'on comprend avec le film qu'il n'y a qu'une Céline. Il n'y a que Céline Dion qui puisse chanter du Céline Dion. C'est là où je trouve que c'est super respectueux et pas prétentieux.

Tu dis que c'est bizarre de t'entendre, comment tu as réagi la première fois en voyant le film avec ta voix ?
Je ne peux pas te dire, c'est très étrange. Je ressens des choses mais, comme je te l'ai dit, j'ai vu le film avec les voix de Céline, et après elle m'a montré le film avec mes voix. Ça marche ! J'ai l'impression que c'est elle qui le chante. Mais j'ai plus fait attention aux réactions des gens autour de moi...

J'imagine que Céline Dion a eu un impact en tant qu'artiste, sur ta vocation même ?
Oui ! En tant que chanteuse, Céline Dion, c'est forcément un exemple. L'album "D'eux" c'est le plus bel album. J'ai un peu lâché par la suite, mais l'album "D'eux" c'est culte. Son histoire est belle, c'est un conte de fées sa vie, on le voit dans le film. En tant que chanteuse, on se reconnait aussi, parce que c'est un métier difficile, il faut rencontrer la bonne personne, au bon moment, les bonnes chansons au bon moment aussi. Son histoire m'a touchée.




Qu'est-ce que tu as appris de tout ça ?
C'était hyper enrichissant. Il y a des choses que j'avais oubliées... Quand je fais mes chansons, je ne m'échauffe pas par exemple. Cette rigueur, je l'avais un peu mise de côté. La voix c'est un muscle, et c'est mon métier. Donc si j'ai un oedème ou un nodule, c'est dramatique. Quand tu regardes "Aline", tu comprends pourquoi Céline Dion en est à ce niveau. René l'a encadrée, protégée et menée au sommet. Elle a une hygiène de vie irréprochable. Elle et son staff se sont consacrés à ce destin. Pour atteindre ses rêves, il faut être exigent avec soi.

« J'ai envie que Céline soit fière »
Tu as déjà vu Céline Dion en concert j'imagine ?
Oui, à Bercy, en juillet 2018 ! C'était assez incroyable. Il n'y a pas faille, elle n'est pas en playback, c'était parfait. C'est une machine de guerre, une performeuse ! Elle est complète. J'étais vraiment bluffée.

Tu l'as déjà rencontrée ?
Très rapidement à l'époque du "Roi Soleil". On faisait une promo en commun. Elle sortait du plateau, elle avait posé devant nous. Ce n'était pas vraiment une rencontre mais j'ai la photo ! (Rires)

Quand Céline va voir le film, tu aimerais que ça lui procure quoi ?
Oh la la mais j'ai l'impression que c'est inaccessible pour moi... C'est Céline Dion quoi ! Si elle m'écrivait, ce serait incroyable. Déjà, de savoir qu'elle va poser ses yeux et ses oreilles sur le film, c'est déjà énorme. Donc je suis déjà contente ! (Rires) J'ai envie qu'elle soit fière.

Tu as peur d'être enfermée dans l'image de "la voix de Céline Dion" pour la suite de ta carrière ?
Non car j'appréhende ça vraiment comme un rôle, comme un acteur qui joue un flic et puis un autre rôle. C'est fictif mais ça fait partie de moi ! C'était prévu, film ou pas film, j'ai mon EP "Tout est bon là", avec le single "Belle à moche", qui est sorti. Il faut que ce soit un joli fil rouge pour que ceux qui me connaissent ne soient pas perdus, et que ceux qui me découvriront avec le film ne soient pas perdus non plus.
Julien GONCALVES
Retrouvez l'actualité de Victoria Sio sur son compte Instagram !

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés