Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de The Pussycat Dolls > Les Pussycat Dolls réagissent aux accusations de prostitution de Kaya Jones
C'est dit !
dimanche 22 octobre 2017 13:38

Les Pussycat Dolls réagissent aux accusations de prostitution de Kaya Jones

Les révélations de Kaya Jones, ancienne membre des Pussycat Dolls, font vivement réagir. Dans un communiqué, le groupe dément fermement les "fausses allégations" de leur camarade, qui affirme que le girls band cachait un "réseau de prostitution".
Crédits photo : Bestimage
Des révélations explosives. Dans le sillage de l'affaire Weinstein, où le récit de plus d'une cinquantaine de mannequins et actrices (dont Angelina Jolie, Asia Argento et Léa Seydoux) a fait tomber le magnat d'Hollywood, la parole des femmes se libère. L'appel à témoignages lancé à travers les hashtags #BalanceTonPorc et #MeToo a poussé Kaya Jones à raconter les propres actes qu'elle a subis lorsqu'elle faisait partie des Pussycat Dolls. Membre du girls band entre 2003 et 2005, la chanteuse américaine affirme avoir été harcelée par des membres haut-placés de l'industrie musicale. Pire : selon elle, la bande emmenée par Nicole Sherzinger aurait servi à cacher un « réseau de prostitution ». « Pour faire partie de l'équipe, tu dois jouer le jeu. C'est à dire coucher avec qui ils te disent (...) Après t'avoir prostituée et rendue accro à la drogue ils utilisent ça contre toi. Oui. On victimise la victime » a-t-elle divulgué dans une série de tweets, accusant directement Robin Antin, la créatrice du groupe, de l'avoir exploitée : « Robin et le label raflaient tout l'argent ».

"De fausses allégations"


Ces accusations très graves ont secoué le monde de la musique. Robin Antin n'a pas tardé à répliquer en dénonçant des « mensonges écoeurants et ridicules », affirmant que Kaya Jones ne recherchait que ses « 15 minutes de gloire » alors qu'elle n'était, selon elle, qu'en simple « période d'essai » au sein des Pussycat Dolls. Désormais, c'est le girls band qui réagit de manière officielle dans un communiqué relayé dans la presse américaine. « Nous sommes solidaires de toutes ces femmes qui ont eu le courage de parler publiquement de leurs expériences face aux abus, au harcèlement et à l'exploitation. Toutefois, nous ne pouvons pas soutenir de fausses allégations » déclare le groupe, assurant que les activités évoquées par Kaya Jones « n'ont tout simplement pas eu lieu ». « Comparer nos rôles dans les Pussycat Dolls à de la prostitution ne discrédite pas seulement tout le dur travail que nous avons réalisé durant ces années mais jette aussi de l'ombre sur les millions de victimes qui parlent et sont entendues à travers le monde » poursuivent les interprètes de "Hush Hush", en affirmant que Robin Antin a toujours « soutenu et encouragé les femmes de tous les horizons à s'épanouir dans leur carrière ».

Reste que le communiqué n'est signé par aucune membre des Pussycat Dolls en leur propre nom, et qu'on peut légitimement s'interroger sur l'implication réelle de Nicole Scherzinger, Ashley Roberts, Kimberly Wyatt, Jessica Sutta et Melody Thornton dans cette prise de position publique. Affaire à suivre.
Yohann RUELLE
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip The Pussycat Dolls - Flirt
The Pussycat Dolls
Clip The Pussycat Dolls - Bite The Dust
The Pussycat Dolls
Clip The Pussycat Dolls - How Many Times, How Many Lies
The Pussycat Dolls
Clip The Pussycat Dolls - Out Of This Club
The Pussycat Dolls
Clip The Pussycat Dolls - Santa Baby
The Pussycat Dolls

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ? "Star Academy" 1 : que sont-ils devenus ?
  • Clips : quand les stars se mettent à nu Clips : quand les stars se mettent à nu

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

  • Concours Mariah Carey

    Mariah Carey

    Des places de concert à gagner !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP