Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Nous y étions > Actualité de Sia > Sia en concert au Sziget Festival : une artiste en retrait au service de ses tubes
Nous y étions
mardi 16 août 2016 13:05

Sia en concert au Sziget Festival : une artiste en retrait au service de ses tubes

Hier soir, Sia a donné un concert événement au Sziget Festival de Budapest devant 65.000 spectateurs. L'occasion pour la chanteuse de se maintenir dans l'ombre, tout en proposant un concept aussi fort que perturbant pour mettre en avant ses nombreux tubes. Verdict !
Crédits photo : Fabien Chareix
Voir Sia en concert reste un événement. Pourquoi ? Car la chanteuse australienne a décidé de cacher son visage afin de préserver au mieux sa vie privée. Pas d'interview, pas de promotion et pas de tournée avait-elle juré, avant de changer d'avis. De passage dans une poignée de festivals, avant sa première tournée depuis 2010, le "Nostalgic for the Present Tour", la chanteuse australienne a choisi la Main Stage du Sziget Festival de Budapest en Hongrie, pour l'une de ses rares dates en Europe. Hier soir, devant 65.000 festivaliers et après 20 minutes de retard, Sia a proposé un concert aussi intéressant et vibrant que... déroutant.

Un concept déroutant


Le ton est donné dès les premières notes de "Alive". Statique au milieu de la scène, devant un écran blanc, Sia apparaît coiffée de sa fameuse perruque noire et blanche, lui recouvrant le visage. Son impressionnante robe frétille alors que sa voix puissante résonne. C'est Maddie Ziegler, la très jeune danseuse de ses clips, qui en sort... Du moins sur les écrans géants. Car ce sont des vidéos pré-enregistrées qui sont diffusées au public, sous forme d'un long-métrage à séquences incluant des performances incroyables de l'acteur Paul Dano (totalement flippant) ou Kristen Wiig. Tandis que le titre explose sur scène, l'illusion est presque totale mais déroutante pour le spectateur... Pourquoi ne jamais mettre en avant les danseurs qui se donnent du mal à assurer un mimétisme parfait sur scène et qui portent véritablement le show puisque Sia est en retrait, immobile ?

Une machine à tubes


Alors qu'elle ne salue pas le public, Sia enchaîne ses tubes. "Diamonds" d'abord, écrit pour Rihanna, pour le plus grand plaisir des fans sans oublier le tube "Cheap Thrills" - sans Sean Paul - qui fait danser la foule et reçoit les cris du public grâce à ses trois danseurs qui reproduisent le clip à la perfection. Deux moments forts du show ! Suivent ensuite la ballade déchirante "Big Girls Cry", et les moins emballants "Bird Set Free", "Reaper" et "One Million Bullets". Heureusement, "Elastic Heart", qui reproduit le face à face de la vidéo originale avec Shia LaBeouf, et "Unstoppable", interprétée dans une version musclée, font sensation. D'ailleurs, tous les titres sont emmenés par des tableaux propres où les cinq danseurs alternent et se confrontent. Toujours au second plan et la voix parfois noyée sous une bande son envahissante, Sia respecte sa volonté de discrétion et s'efface pour laisser ses tubes prendre toute la place. La star du show, ce sont ses chansons !

Shining bright like a diamond 💎🌌 #sziget #sia #diamonds #rihanna

Une vidéo publiée par JulienBobbyG (@julienbobbyg) le




1h de concert


Et le temps se suspend alors quand "Breathe Me", le seul titre de son ancien répertoire interprété ce soir-là, s'infiltre sur scène. Vocalement irréprochable, Sia fait des merveilles avec une interprétation sur le fil et une mise en scène particulièrement bouleversante, où un homme, deux mains géantes sur les épaules, tente de se libérer du poids de la société. Un message fort et des larmes dans l'assemblée... Dommage que l'indigeste "Move Your Body", repensé dans une version eurodance qui a fait danser les festivaliers, vienne casser toute l'émotion. Ensuite, c'est "Titanium", son hit avec David Guetta, que Sia propose dans une version piano-voix. Là encore, son talent d'interprète rayonne une fois de plus, avant un final forcément explosif au son de "Chandelier". Quel plaisir ! Après un "au revoir" expéditif, la chanteuse s'en va et laisse ses 65.000 fans sur leur faim après seulement 1h de concert.

Malgré une setlist maladroite et trop courte - où sont passés "Clap Your Hands", "Fire Meet Gasoline", "Eye of the Needle" et "Broken Glass" ?, Sia, vocalement bluffante, a eu le mérite de proposer un concert avec un concept intriguant, mais déstabilisant à cause des vidéos déjà enregistrées, et quelque peu inabouti. La faute sans doute à un timing express. On en redemande encore !




Setlist du concert de Sia au Sziget Festival


Alive
Diamonds (Rihanna cover)
Cheap Thrills
Big Girls Cry
Bird Set Free
Reaper
One Million Bullets
Elastic Heart
Unstoppable
Breathe Me
Move Your Body
Titanium (David Guetta cover)
Chandelier



Julien GONCALVES
Pour en savoir plus, visitez siamusic.net et la page Facebook de Sia.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Sia sur Pure Charts.
Galerie photo :
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Sia :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ? Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ?
  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP