Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Dossier spécial > Actualité de Serge Gainsbourg > Serge Gainsbourg, ses débordements : de Houston à Ringer
Dossier spécial
mercredi 02 mars 2011 11:58

Serge Gainsbourg, ses débordements : de Houston à Ringer

Serge Gainsbourg, devenu Gainsbarre, n'a cessé sous l'emprise de l'alcool, de réaliser des débordements à la télévision, à la radio, en interview : re-découvrez ses cinq plus célèbres scandales, tous devenus cultes, notamment aux côtés de Whitney Houston ou Catherine Ringer !



« Un groupe d'extrême droite a fait annuler ce concert, je suis un insoumis ! »


En 1980, l'artiste annule un concert à Strasbourg, suite à la pression des Bérets Rouges face à la nouvelle version de "La Marseillaise", ré-écrite par Serge Gainsbourg : "Aux armes et ceatera". Le groupe d'extrême droite paramilitaire en voulait en effet aux musiciens jamaïcains de reprendre "La Marseillaise" en reggae.

Visionnez Serge Gainsbourg face aux Bérets Rouges (1980) :


Visionnez le scopitone de Serge Gainsbourg, "Aux armes et ceatera" (1979) :



« C'est illégal ce que je vais faire, mais je vais le faire quand même... »


Serge Gainsbourg a brûlé un billet de 500 francs en direct sur le plateau de l'émission politique "7/7", en 1984. L'artiste souhaitait alors manifester son mécontentement face aux impôts trop lourds à son goût. La destruction de ce billet a évidemment provoqué de nombreuses réactions, Serge Gainsbourg s'était attaqué à un sujet tabou, l'argent.

Visionnez Serge Gainsbourg brûler un billet de 500 francs / "7/7" (1984) :



« Tu prends du pognon aux salauds de pauvres, comme moi »


Clash dans l'émission "Apostrophes" de Bernard Pivot, en 1986, entre Serge Gainsbourg et Guy Béart. Ce dernier, déclarant qu'une chanson n'a rien de mineur, se fait apostropher par Serge Gainsbourg lui rétorquant que la chanson est un art mineur car « tu n'as pas besoin d'initiation pour la chanson, tu as besoin d'initiation pour les arts majeurs, l'architecture, la peinture, la musique classique, la littérature et la poésie ».

Visionnez Serge Gainsbourg et Guy Béart, "Apostrophes" (1986) :



« I want to f*ck her ! »


L'un des nombreux débordements cultes de Gainsbourg, alcoolisé par Gainsbarre, se produit en 1986, sur le plateau de l'émission de Michel Drucker, "Champs-Elysées". Là, le présentateur reçoit pour l'une des premières fois en France, la chanteuse US Whitney Houston, en pleine gloire ascendante. Serge Gainsbourg intervient alors dans un anglais approximatif, parlant de la jeune femme : « I want to f*ck her ! ».

Visionnez Serge Gainsbourg et Whitney Houston / "Champs-Elysées" (1986) :



« Vous êtes une "pute" ! »


Toujours en 1986, Serge Gainsbourg invité par Michel Denisot sur le plateau de "Mon Zénith à moi" sur Canal+, réagi aux films pornos réalisés par Catherine Ringer de Rita Mitsouko, présente elle aussi, en la traitant de "pute". Celle-ci explique alors très calmement que son travail est bien différent de celui d’une prostituée. Mécontent, Gainsbarre recommence à l’insulter, cette fois-ci de "salope", et menace de lui mettre une baffe. Culte.

Visionnez Serge Gainsbourg et Catherine Ringer / "Mon Zénith à moi" (1984) :
Thierry CADET
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Serge Gainsbourg - Dieu Fumeur De Havanes
Serge Gainsbourg
Clip Serge Gainsbourg - Vu De L'extérieur
Serge Gainsbourg
Clip Serge Gainsbourg - Amour Sans Amour
Serge Gainsbourg
Clip Serge Gainsbourg - L'hippopodame
Serge Gainsbourg
Clip Serge Gainsbourg - Les Femmes C'est Du Chinois
Serge Gainsbourg

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Que devient... Ophélie Winter ? Que devient... Ophélie Winter ?
  • Elles ont chanté Serge Gainsbourg Elles ont chanté Serge Gainsbourg

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP