Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Ophélie Winter > Ophélie Winter : "Danse avec les stars, je ne le fais pas pour l'argent"
Interview
samedi 27 septembre 2014 21:00

Ophélie Winter : "Danse avec les stars, je ne le fais pas pour l'argent"

Ophélie Winter est l'une des candidates les plus populaires de cette cinquième saison de "Danse avec les stars". La chanteuse a accepté de répondre aux questions de Pure Charts sur sa carrière, son retour, le pari fou de danser sur TF1, son prochain album, son envie de collaborer avec Maître Gims ou encore les chanteuses R&B actuelles...
Crédits photo : TF1 / Benjamin Decoin
Propos recueillis par Julien Gonçalves.

Pourquoi avoir accepté de participer à "Danse avec les stars" ?
C'est marrant cette question. Tout le monde me la pose ! Et pourquoi pas, bordel ? (Rires) Non mais c'est dingue. Ça fait quatre ans qu'ils me proposent l'émission. A chaque fois, je ne suis pas dans une période de vie où j'ai le temps de le faire ou envie. Et là, j'ai pensé que ça allait être la dernière saison. Ne me demandez pas pourquoi. (Rires)

« Je voulais faire "DALS", sinon j'allais le regretter »
Intuition féminine ?
Non, même pas. C'est un truc à la con. Je me suis dit "Si jamais ça devait être la dernière édition, je vais regretter". Je le savais que j'allais regretter. Donc je me suis dit "Je vais le faire". Mais la peur au ventre, le stress, pas confiance en moi du tout... Je me suis mise en panique toute seule. Mais bon, je pense que ça vaut le coup. Et si la production me pourchasse depuis quatre ans, c'est qu'il y a forcément une raison.

C'est flatteur...
Flatteur ou alors calculé... Ils savent ce qu'ils font. Ou pas. On va le savoir le 27 ! (Rires)

« Le public c'est une deuxième famille »
Il y avait un engouement autour de votre participation quand Pure Charts a révélé votre nom. Le public était content de vous retrouver. Est-ce que vous le ressentez ?
C'est cool ! Je ne suis pas du tout réseaux sociaux. Heureusement qu'il y a des gens qui font ça très bien pour moi car je ne suis pas du tout calée là-dedans. Moi je suis dans la vraie vie. A l'ancienne. Je suis restée dans la matrice normale. (Rires) Mais je le vois avec les gens dans la rue quand ils me parlent, l'amour qu'ils me donnent, c'est comme une deuxième famille. Mais je n'ai jamais eu l'impression d'être partie ou revenue... Pour les gens, je suis comme la cousine ou la tantine de tout le monde. L'amour, j'en reçois tout le temps. Si ça peut me servir dans l'émission, on verra !

Et vous attendez quoi de votre participation, pour l'après ?
Je dois être la seule blonde qui ne doit pas avoir calculé un après.

Ce n'est pas possible...
Je vous jure !

Je ne vous crois pas...
(Elle éclate de rire) Merde ! Ça n'a pas marché ! (Rires) Je n'ai rien calculé de spécial. Je vais faire un peu de musique quoi.

Vous avez envie de revenir...
Revenir, ça ne veut rien dire. De faire de la musique. Tout le monde me dit : "les retours, le comeback". Oh la la...

« J'ai envie de refaire de la musique »
Ça fait quelques années, c'est compréhensible...
Oui, mais je suis partie parce que j'en avais un peu marre. J'avais envie de vivre ma vie de femme. Ça y est, j'ai bien vécu, je préfère revenir à la musique ! (Rires) Ça m'a gonflée.

Ce départ, notamment pour des problèmes personnels, c'était aussi de la pudeur ?
J'ai commencé à 6 ans. J'ai fait le Zénith à 6 ans. Et enchaîne ça derrière toute ta vie... Il y a un moment donné où c'est la vanne de trop, la critique de trop. Tu te dis "Je ne sais plus quoi faire, je me remets en question, ça va durer qu'un an". On pense ça et en fait au bout d'un an, on se dit "Oh j'ai pas envie d'y retourner". Parce que tu es bien. J'ai vécu comme un homme des cavernes ! J'ai kiffé, ça m'a fait du bien d'être normale, de ne pas avoir 100.000 personnes qui viennent chez moi... D'avoir une vie d'humain, quoi !

Souvenez-vous de "Dieu m'a donné la foi" :



On vous a vu un peu paniquée sur le tapis rouge...
Mais non, c'est dingue, tout le monde me dit ça ! Non mais on est un binôme. Je ne vois pas l'intérêt que je peux susciter toute seule. On bosse ensemble. Si on a un succès ou un insuccès, on est une équipe. Ça m'a surprise. Je n'étais pas paniquée.

Vous vous disiez que ça allait se passer aussi rapidement "Danse avec les stars" ? L'annonce, les photographes, la conférence de presse, les répétitions...
Non. En plus, je ne me rends pas vraiment compte de ce qu'il se passe parce que je suis téléguidée par 18 personnes qui me disent "Là, tu vas là", "Tu te coiffes comme ça"... On ne sait même plus ce qu'on fait ! Je n'avais calculé que ça allait être comme ça.

« Je ne fais pas "DALS" pour l'argent »
Est-ce qu'il y a des candidats que vous redoutez cette année ?
Avec Christophe Licata (son partenaire de danse, ndlr), on s'en fout ! Sérieux. On est conscient qu'il y a un niveau énorme. Moi je ne veux pas le décevoir, c'est ma seule angoisse. Je ne veux pas lui retirer son ticket pour la finale, je ne veux pas être un boulet. A un moment, il y a un vrai niveau, donc il ne faut pas se voiler la face, ça va être chaud !

Et financièrement, "Danse avec les stars", c'est rémunérateur ?
Comme si j'allais vous répondre ! (Rires) Je ne parle pas d'argent. Je ne suis pas là pour ça. Si j'étais venue pour l'argent...

Pourquoi participer à "Danse avec les stars" plutôt que "The Voice" ?
Je ne veux pas juger. J'ai fait "Popstars" il y a quelques années sur M6. Je suis nulle en juge. J'aime tout le monde, je n'y arrive pas...

Et en tant que candidate ?
Candidate ?!

Beaucoup d'artistes qui ont connu le succès tentent de revenir, de se faire remarquer en tentant les auditions...
J'ai commencé il y a quarante ans ! (Rires) Je n'ai pas envie de revenir, je suis cool ! J'ai quarante ans, ma vie elle va bien. Qu'est-ce que j'irais foutre dans "The Voice" ? Je ne veux pas devenir chanteuse, ça va pas, je suis chanteuse ! Je n'ai pas besoin de relancer ma carrière. Ça y est, je l'ai déjà vécu mon kiff ! Maintenant, j'en ai d'autres. Comme "Danse avec les stars"...

« J'adorerais bosser avec Maître Gims »
Pour revenir à la musique, il y avait des rumeurs de nouvel album avec Maître Gims, Grand Corps Malade et Matt Houston...
Alors Matt Houston, on a fait des titres ensemble, il n'y a pas longtemps. Mais en fait, je fais des morceaux tout le temps mais je ne les sors jamais. (Rires) Il va falloir faire un tri. Mais Maître Gims, c'est un truc irréel, on ne s'est jamais parlé, il habite au Maroc, on n'a rien fait ensemble mais les gens ont décidé que c'était mon producteur ! (Rires) J'adorerais bosser avec lui ! Il est très très doué. Maintenant, moi je prends des trucs aux Etats-Unis, qu'on adapte en français. Je suis plus habituée à des sons américains mais lui il a des mélodies qui cartonnent à chaque fois. Il marque son panier à chaque coup ! Après, il faut savoir si on veut faire des tubes ou du kiff.

Et vous ne voulez plus faire de tubes ?
On ne peut pas dire ça sinon on s'arrache les cordes vocales ! (Rires) Mais ma priorité c'est de faire de la musique de qualité.

Si jamais le public était à nouveau présent, avec un tube, des salles pleines... Vous vous sentiriez prête ?
Pas du tout ! (Rires) Mais ce serait une belle surprise. Mais je serais quand même prête en mode "on va déployer ce qu'il faut pour y arriver". J'aimerais juste déjà sortir un album complètement barjo ou complètement hip-hop. Pas commercial quoi. Pour voir ce que ça fait. De toute façon, on s'en fout, on ne vend plus de disques ! Donc c'est pas grave.

« Tal, c'est ma petite fille »
Pendant votre absence, de nombreuses chanteuses ont pris la place que vous occupiez sur le créneau pop-R&B...
Elles n'ont pas pris ma place. Ce sont mes petites filles, mes petites soeurs. Quand j'ai dit à mon avocat que j'allais faire "Danse avec les stars", il m'a dit "Tu ne vas pas refaire un album, c'est complètement dingue ! De toute façon, maintenant il y a toutes tes petites filles, les Tal etc, ce sont tes petites soeurs, tes petites filles". Oui, c'est vrai ! Mais je peux faire un truc complètement différent. Je ne vais pas refaire la même chose !

C'est une fierté d'avoir inspiré ces chanteuses ?
Oui, je suis super fière ! Je les regarde avec amour. Je ne suis pas là en train de les regarder et me dire "Ah, elles m'ont volé ma place !". Je suis très contente. J'ai ouvert une brèche qui n'était pas facile à ouvrir au début. Il y a longtemps ! (Sourire)
Julien GONCALVES
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos
Clip Ophélie Winter - Ce Que Je Suis
Ophélie Winter
Clip Ophélie Winter - Affection
Ophélie Winter
Clip Ophélie Winter - Living In Me
Ophélie Winter
Clip Ophélie Winter - Shame On U
Ophélie Winter
Clip Ophélie Winter - Dieu M'a Donné La Foi
Ophélie Winter

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France
  • Clips : quand les stars se mettent à nu Clips : quand les stars se mettent à nu

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • SACEM
  • SNEP