Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de MIKA > Mika, victime d'homophobie en Italie, dénonce : "Je n'ai pas peur"
C'est dit !
lundi 10 août 2015 12:14

Mika, victime d'homophobie en Italie, dénonce : "Je n'ai pas peur"

En pleine exploitation de son nouvel album, Mika, de passage en Italie, a été confronté à une affiche de lui placardée dans la rue, taguée par le mot "Pédé". Pour dénoncer cet acte homophobe, l'artiste a posté le cliché sur les réseaux sociaux : "Mon premier réflexe a été de me taire".
Crédits photo : Abaca
Mika parcourt l'Europe entière dans le cadre de la promotion de son nouvel album "No Place in Heaven". Défendu par "Talk About You", très 80's, le disque est désormais porté par "Tant que j'ai le soleil", version français de "Staring at the Sun", et "All She Wants". Coach de "The Voice" en France et de "X Factor" en Italie, l'artiste s'est beaucoup confié récemment sur sa vie personnelle, et notamment son homosexualité, qu'il aborde aussi dans la chanson "Good Guys". « Moi, je me suis dit que jamais jamais jamais, je ne le dirais. Je disais : "Quelle honte ! C'est horrible". Et ça, ça peut provoquer une attitude destructrice qui sera mauvaise pour tout le monde » avait-il raconté sur le plateau du "Divan", avec émotion, se souvenant d'avoir voulu « devenir quelqu'un d'autre ».

"Mon premier réflexe a été de me taire"


Dans le dernier numéro de "Têtu", Mika était même revenu sur l'annonce spontanée de son homosexualité dans la presse américaine : « Ce n'était pas du tout planifié. J'étais en promo aux États-Unis. Ça s'est passé naturellement. Mon orientation sexuelle, j'ai toujours vu ça un peu comme une évidence... La majeure partie de mes fans aussi, d'ailleurs ! Le dire dans une interview, c'était plutôt une formalité, mais une formalité importante ! ». Ce week-end, l'interprète de "Relax" a décidé de dénoncer un acte homophobe dont il a été victime en Italie. Sur son compte Instagram, Mika a posté deux affiches annonçant un de ses concerts à Florence, taguées par un énorme "FROCIO", qui signifie "Pédé", et son regard masqué par de la peinture noire. « J'avais vu cette photo et mon premier réflexe a été de me taire. Je pensais que c'était mieux d'ignorer ces mots odieux que je connais bien » a confié l'artiste sur Twitter.

"Je n'ai pas peur"


« Mais vous avez raison, il faut rompre le silence. Je n'ai pas peur de ceux qui me discriminent. Personne ne doit avoir peur d'eux. L'amour fait ce qu'il veut » a renchéri l'artiste, la tête haute, en clin d'oeil à l'une de ses nouvelles chansons. Pour que son message ne soit jamais oublié, Mika a même placardé les affiches en question en photo de couverture sur son compte Twitter officiel, suivi par 890.000 abonnés. Avec ses tweets, le chanteur de 31 ans a également lancé une chaîne de solidarité avec le hashtag « #RompiamoIlSilenzio », signifiant "Rompre le silence".

Avete ragione #RompiamoIlSilenzio

Une photo publiée par MIKA (@mikainstagram) le


Julien GONCALVES
Toute l'actualité de Mika est sur www.mikalife.fr et sur son Facebook officiel.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Mika sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de MIKA :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ? Danses de l'été : "Macarena" ou "Lambada" ?
  • Que devient... Ricky Martin ? Que devient... Ricky Martin ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP