Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de MIKA > Explosions à Beyrouth : Mika écrit une lettre bouleversante pour ses "frères et soeurs" libanais
C'est dit !
lundi 10 août 2020 12:15

Explosions à Beyrouth : Mika écrit une lettre bouleversante pour ses "frères et soeurs" libanais

Les explosions survenues à Beyrouth le 4 août ont choqué le monde entier. Né dans la capitale du Liban, Mika fait part de son chagrin et de sa colère dans une lettre poignante adressée à ses "frères et soeurs libanais".
Crédits photo : Bestimage
158 morts et plus de 6.000 blessés. Le bilan humain de la double explosion survenue à Beyrouth au Liban le 4 août s'alourdit de jour en jour. Six jours après le drame, causé par un stockage de 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium dans un entrepôt du port, les secours continuent de rechercher les victimes portées disparues sous les décombres de la capitale. La puissante déflagration, dont les images impressionnantes ont fait le tour des réseaux sociaux, a mis des centaines de milliers de personnes à la rue alors que le pays est déjà traversé par une crise économique et politique qui fait rage depuis des mois. Réunie autour de l'ONU et du président Emmanuel Macron, la communauté internationale s'est mobilisée dimanche lors d'une visioconférence ayant permis de débloquer 252 millions d'euros pour aider financièrement le pays. « En ce moment même, c'est bien l'avenir du Liban qui se joue » a estimé le chef de l'Etat français en appelant à « une enquête impartiale, crédible, indépendante sur les causes de la catastrophe du 4 août ».

"Dévasté par l'apocalypse"


Né à Beyrouth en 1983, le chanteur britannique Mika s'était ému du sort des conséquences dramatiques de la tragédie sur les réseaux sociaux. Hier, il a livré plus longuement les sentiments de tristesse et de colère qui l'animent dans une lettre traduite en trois langues et relayée par le JDD, le quotidien libanais L'Orient-Le Jour, le Sunday Times britannique et le journal italien Corriere della Sera. « Mon Liban, Beyrouth, Il est tôt ce matin de l'autre côté de la mer Méditerranée, et je me sens à la fois si près et si loin de toi » écrit en préambule l'artiste de 36 ans, « dévasté par l'apocalypse » qui vient de se jouer : « Je ne cesse de regarder sidéré les visages martyrs de mes frères et soeurs. Dans leurs yeux, je devine l'effroi, les larmes. Des frissons surgissent quand je vois ce blessé évacué sur la lunette arrière d'une vieille voiture, cette jeune fille en sang dans les bras de son père, ces habitants sonnés qui courent dans les rues jonchées de gravats, de vitres brisées, de meubles pulvérisés (...) Je ne cesse d'imaginer le bruit assourdissant des deux déflagrations qui ne quittent plus les Beyrouthins. Les cris des familles endeuillées et des victimes hébétées se mélangent aux sirènes hurlantes des ambulances au coeur de la nuit ».


"Comment ne pas voir dans ces explosions le symbole d'un système qui éclate"


Sous le choc face à ce qu'il considère comme un « chaos », Mika fait part de sa rancoeur devant la situation extrêmement délicate qui touchait le Liban bien avant ces explosions. « Depuis des mois, tu t'enfonçais à nouveau sur le chemin de la nuit. Il y a les divisions, l'écho des conflits à tes frontières, la corruption, l'impuissance de tes dirigeants, la crise monétaire qui a plongé tes familles dans la misère et puis l'épidémie de coronavirus toujours plus virulente. L'insouciance libanaise, ce remède aux drames de l'histoire, laissait place à la colère et la peur. L'angoisse montait chaque jour un peu plus en moi, comme si tes blessures, mes racines que j'ai quittées à l'âge de 1 an et demi me rattrapaient » confie-t-il avec inquiétude. Jusqu'à ce mardi noir où « l'épaisse fumée orangée a noyé le ciel de Beyrouth ». « Comment ne pas voir dans ces deux explosions le symbole d'un système qui éclate. Comment ne pas entendre le fracas des bombes qui semaient la mort dans tes rues encore marquées par les stigmates de la guerre » souligne Mika, avant de s'en prendre au gouvernement : « Le Premier ministre libanais, Hassan Diab, promet que les responsables devront "rendre des comptes". Mais les responsables de qui? de quoi? Les responsables de trente ans d'agonie qui ont fait du pays du Cèdre le pays des cendres ».

"Je connais ta résilience, ta force, ta solidarité"


Un cri du coeur qui s'achève par un message d'espoir envers le peuple libanais. « Après l'obscurité viendra l'aube. Je connais ta résilience, ta force, ta solidarité, qui se nourrissent du mélange des cultures, de cette place si particulière à mi-chemin entre le monde arabe et l'Europe. Demain, tu te relèveras comme tu l'as toujours fait. La musique résonnera à nouveau depuis tes fenêtres, les corps danseront sur tes terrasses, les parfums s'échapperont de tes cuisines » est convaincu Mika, prêt à se tenir à ses côtés : « Je serai là ».

Yohann RUELLE
Toute l'actualité de Mika est sur www.mikalife.fr et sur son Facebook officiel.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Mika sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de MIKA :

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France Ces stars US qui ne vendent pas si bien en France
  • Ces artistes qui ont déjà tourné dans une pub TV Ces artistes qui ont déjà tourné dans une pub TV

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés