Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Business et économie de la musique > Actualité de Khaled > Khaled condamné pour plagiat pour son tube "Didi"
Business et économie de la musique
mercredi 08 avril 2015 10:08

Khaled condamné pour plagiat pour son tube "Didi"

Le couperet est tombé. Vendredi, le tribunal de grande instance de Paris devait trancher dans une affaire de plagiat au sujet du titre "Didi" de Khaled. L'Algérien de 55 ans a été condamné mais fait déjà savoir qu'il à l'intention de faire appel de cette décision de justice.
Crédits photo : ABACA
Au début des années 90, Cheb Khaled est déjà une star à Oran. Mais il rêve d'exporter le raï dans le monde entier. L'artiste algérien part donc pour Los Angeles afin de confectionner un album avec Don Was (Bob Dylan, Rolling Stones), puis à Bruxelles, où il rencontre Michael Brook (Youssou N'Dour). La crème des producteurs ! Publié en 1992, l'album "Khaled" remporte un très grand succès et dépasse les espérances de son interprète. Porté par le single "Didi", le premier vrai tube de Khaled, il se serait écoulé à plus de trois millions d'exemplaires dans le monde. Pari réussi ! Seulement, le chanteur de 55 ans, discret depuis la sortie de son dernier disque "C'est la vie" en 2012, aurait omis de mentionner le nom de Rabah Zeradine, un compositeur algérien plus connu sous le nom de Cheb Rabah, aux crédits de sa chanson "Didi".

Deux amendes pour préjudice moral et atteinte aux droits d'auteur


C'est la conclusion qu'a rendue le tribunal de grande instance de Paris vendredi 3 avril, suite à une plainte pour plagiat déposée par Cheb Rabah à l'encontre de Khaled. Reconnu coupable, l'interprète de "Aïcha" doit restituer à son compatriote « les droits d'auteur perçus pour la composition musicale de l'œuvre », « commercialisée à partir de 1991, au titre de son exploitation dans le monde, mais aussi pour une période postérieure à juin 2003 en raison d'une prescription partielle », rapportent nos confrères du Monde. Par ailleurs, le tribunal a condamné le chanteur Khaled à verser deux fois la somme de 100.000 euros à Cheb Rabah en réparation de son préjudice moral et en réparation des atteintes à son droit moral d'auteur. Le titre "Didi" avait été utilisé au cinéma et jouée lors de la cérémonie d'ouverture du Mondial de football en Afrique du Sud, en 2010.

La Sacem doit aussi « modifier toute sa documentation » pour que Cheb Rabah soit crédité en tant que « seul compositeur » du titre "Didi". D'après l'avocat du plaignant, Jean-Marie Guilloux, le succès de cette chanson « reposait sur un mensonge ». Mais qu'il ne se réjouisse pas trop vite. Laurence Goldgrab, avocate de Khaled, fait savoir que l'artiste avait l'intention de faire appel de ce jugement.

Souvenez-vous du clip "Didi" de Khaled (1991) :
Jonathan HAMARD
Toute l'actualité de Khaled son site internet et sa page Facebook.
Ecoutez et/ou téléchargez la discographie de Khaled sur Pure Charts.
Dans l'actu musicale
Clips & vidéos de Khaled :

Charts in France

Copyright © 2002-2022 Webedia - Tous droits réservés