Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de Julia > Julia en interview : "Je me suis toujours sentie en confiance avec Mylène Farmer"
Interview
samedi 20 juin 2020 13:11

Julia en interview : "Je me suis toujours sentie en confiance avec Mylène Farmer"

Pour la sortie de son premier album "Passe... comme tu sais", Julia a répondu aux questions de Pure Charts. La jeune chanteuse raconte sa relation avec Mylène Farmer et Laurent Boutonnat, aborde ses textes coquins, ses ambitions, le manque de promotion en télé et même son deuxième album. Interview !
Crédits photo : Laurent Boutonnat
Propos recueillis par Julien Gonçalves.

Comment tu te sens à la sortie de ton premier album "Passe... comme tu sais" ?
Je me sens très bien. Je suis excitée surtout. J'attends ça depuis trois ans maintenant. J'ai très très hâte. On verra comment ça se passe. C'est l'accomplissement de beaucoup de travail. On a mis beaucoup d'espoir dans cet album. Je suis ravie. J'en pouvais plus d'attendre ! (Rires)

« Mylène et Laurent, je les considère comme ma famille »
Le premier single "SEXTO" est sorti en 2018, l'album sort deux ans plus tard. C'était compliqué d'attendre ?
Non, ce n'était pas difficile parce qu'on a fait beaucoup de choses entre temps. Je n'ai pas vu le temps passer. On avait beaucoup de travail sur cet album. Après, on a dû le repousser à cause du confinement...

Comment tu as vécu le confinement personnellement ?
Un peu comme tout le monde, on s'est un peu ennuyé ! (Rires) Mais on n'avait pas le choix. J'ai fait beaucoup de musique. J'ai fait pas mal de piano, j'ai travaillé un peu. Laurent [Boutonnat, ndlr] a travaillé un peu sur le disque pendant le confinement pour apporter les dernières touches. L'album est prêt depuis la fin d'année mais Laurent aime bien retravailler dessus ! (Rires) C'est un perfectionniste.

Tu appréhendais l'attente des fans de Mylène Farmer par rapport à ton album ?
Je n'ai jamais été angoissée ou eu peur de quoi que ce soit. Je me suis toujours sentie en sécurité avec Laurent, Mylène et les gens qui m'entourent sur cet album. J'ai confiance en eux, quoi qu'il arrive. Ça fait un moment maintenant que je les considère comme ma famille. Même mes fans, c'est ma famille. Je les aime de tout mon coeur. L'attente des fans, je m'y attendais, on m'avait prévenue, mais je suis ravie que les fans de Mylène me soutiennent aussi.

Regardez le clip de Julia, "Et toi mon amour" :



Qu'est-ce que ça te fait d'avoir ton public désormais ?
Ça me touche beaucoup. Surtout les messages que je reçois sur les réseaux sociaux, je n'ai quasiment pas de messages négatifs, je lis des choses positives, ça me donne beaucoup de force. Et envie de leur donner encore plus de plaisir. Ce n'est que du bonheur.

« L'objectif de l'album, c'est de faire rêver les gens »
C'est ton objectif, de donner du plaisir aux gens avec tes chansons ?
L'objectif de mon album... Enfin, de notre album, c'est de faire rêver les gens. De créer un univers. C'est ce qu'on essaie de faire. Que les gens s'identifient aux textes, à ma musique.

Quand tu imaginais ton premier album, tu avais quoi en tête ?
Je ne savais pas comment ça fonctionnait la production d'un album. J'ai appris tout ça ces dernières années. C'est beaucoup de travail ! Je n'avais jamais trop pensé à, un jour, faire un album. Je ne me disais même pas que c'était possible. J'ai appris énormément de choses. Mylène et Laurent m'ont appris énormément pour l'image, comment partager le message.

Tu es assez proche d'Alizée, qui a signé la chorégraphie de ton premier clip. Elle a écouté ton album ?
Je ne pense pas qu'elle l'ait écouté. Mais je vais lui envoyer !

« L'album est né de toutes les discussions entre Mylène et moi »
La première fois que vous avez parlé de l'album avec Mylène Farmer et Laurent Boutonnat, comment ça s'est passé ?
Je pense que c'était une discussion sur ce que je voulais, ce qu'ils pensaient faire. C'est leur projet de base. J'ai surtout écouté, j'ai beaucoup appris. J'ai donné mon avis à certains moments mais je n'ai jamais eu grand-chose à dire car ça m'a toujours convenue. J'étais toujours satisfaite de ce me proposaient Mylène et Laurent. L'album est né de toutes les discussions entre Mylène et moi. Cet album, c'est moi.

Regardez le clip de "Passe... comme tu sais" de Julia :



Les chansons étaient prêtes avant ou elles ont été écrites pour toi ?
Quand j'ai rencontré Laurent, il m'a proposé deux chansons, "SEXTO" et "Passe... comme tu sais". Les autres ont été écrites au fil du temps, après de longues discussions. C'est du sur-mesure. Au départ, on parlait beaucoup en studio, et après on s'est vu plus régulièrement. Je n'ai jamais considéré ça comme du travail. J'adore parler avec Mylène. Pour moi, c'était que du bonheur.

« Je ne me voyais pas leur imposer un de mes textes »
J'ai lu que tu écrivais aussi tes propres textes. Pourquoi tu n'as pas écrit un peu sur cet album ?
Peut-être plus tard... Pour mon premier album, j'ai voulu laisser la main à Mylène et Laurent. Je ne me voyais pas leur imposer un de mes textes. Je leur ai montré des chansons à moi mais souvent je me dis "C'est nul". Pour le premier album, c'était un peu prématuré. Mais j'ai eu des bons retours de Mylène et Laurent sur mes textes ! (Rires)

A l'écoute de l'album, on entend vraiment l'univers du duo Boutonnat-Farmer. Comment tu as réussi à injecter de ta personnalité ?
J'ai vraiment beaucoup écouté ce que Mylène et Laurent ont fait avant moi. Je me suis imprégnée de ça. J'ai tout de suite adhéré, j'adore ce que fait Mylène, je suis admirative. Le fait qu'on ne voit qu'eux sur mon album, j'adore ça ! Après, j'apporte ma touche car c'est ma voix. C'est Mylène, Laurent et moi. Je pense qu'on a fait un bon album.

En studio, tu réalisais que tu travaillais avec un tandem culte de la chanson française ?
Quand j'ai commencé, j'avais 15 ans et demi, je ne me rendais pas du tout compte. Tant mieux quelque part ! Au bout de six mois, là je me suis rendu compte, j'ai eu comme un déclic.

Découvrez le clip "#MESUISTROMPÉE" de Julia :



Quelle chanson de l'album te représente le mieux ?
Je les aime toutes forcément, mais je dirais "Et toi mon amour". Elle me représente bien, elle est pêchue, les paroles sont musclées. C'est moi ! Mais tout le monde peut se sentir représenté dans les chansons que m'a écrites Mylène. Je me retrouve dans tous les titres.

Il y a 11 chansons sur l'album. Vous en avez fait plus ?
Ah non, il n'y a que celles-ci !

Les titres "SEXTO" et "Baptême en l'air" possèdent une double lecture. Ces sous-entendus coquins, ça ne t'a pas dérangé ?
Quand j'ai lu le texte de "SEXTO" au départ, j'avais 15 ans et demi, forcément je me suis demandée si c'était pour moi. Je comprenais qu'il y avait un double sens mais on m'a expliqué le sujet, et je me disais : "Est-ce que j'assumerais de chanter ça ?". Au final, je me suis dit que j'étais d'accord, j'aimais le texte et j'étais prête à la défendre. Et pareil pour "Baptême en l'air" !

« J'en ai eu marre de me poser des questions sur le regard des autres »
Les textes de Mylène Farmer sont souvent énigmatiques. Tu as compris le sens de toutes les chansons ?
Forcément, je ne peux pas chanter un titre que je ne comprends pas. (Rires) C'est comme quand je chantais en anglais quand j'étais plus jeune, j'avais besoin de traduire les paroles pour comprendre. C'est indispensable. Après, il y avait forcément des choses que je n'avais pas comprises et que j'ai comprises récemment. Mais après, c'est la magie des textes de Mylène, je peux parfois me faire une idée sur le sens d'une chanson, mais elle a peut-être voulu dire autre chose. Chacun peut se représenter ce qu'il veut.

Par exemple, je vois "Même pas mal" comme une chanson sur le harcèlement scolaire. C'est une histoire personnelle ?
Je pense que Mylène a forcément analysé mes récits quand je lui ai parlé pour écrire cette chanson. Après, je ne sais pas ce qu'elle a voulu dire au fond d'elle. "Même pas mal", je m'en fais une analyse personnelle. Je le vois comme : "Je suis forte et j'avance". Ça me fait plaisir que les gens puissent se créer leur propre histoire.

Regardez le clip "S.E.X.T.O" de Julia :



Comment ça s'est passé à l'école pour toi après "The Voice Kids" et à l'annonce de ta collaboration avec Mylène Farmer ?
En majorité, ça s'est bien passé. J'ai du avoir quelques commentaires... Peut-être de la jalousie. Forcément, quand on est jeune ça touche. Surtout quand j'ai fait "The Voice Kids". Quand j'ai commencé mon album, non. A ce moment-là, vraiment, je me suis dit que je faisais ce que je voulais. A un moment, j'en ai eu marre de me poser des questions sur le regard des autres. C'est comme pour les textes de "SEXTO" ou "Baptême en l'air", c'est là que je me suis dit que j'allais assumer. Je m'en fiche de ce qu'on peut penser de mal sur ça !

« Avec Mylène et Laurent, on est très proches »
Tu es toute jeune, tu as 18 ans. Comment t'es-tu préparée à la pression de ce métier ?
Je ne me suis pas préparée. Ça s'est passé tellement rapidement. Je me dis que ça fait trois ans, c'est passé à une vitesse folle. Je n'ai jamais eu d'appréhension. Forcément, il y a des angoisses quand on sait que l'album va sortir, c'est angoissant, je me demande comment il va être reçu. J'ai toujours fait au feeling. Mes parents sont d'un soutien énorme. Ils sont ravis. C'est important d'avoir le soutien de ses proches et je l'ai toujours eu. Sans ça, je ne serais pas là aujourd'hui. Grâce à eux, je m'assume entièrement, j'assume entièrement ce que je fais, et j'en suis fière.

Quels conseils Mylène Farmer et Laurent Boutonnat t'ont donnés ?
Travailler. Forcément ! Rester moi-même aussi. Après, on m'a donné des conseils pour les interviews. On peut me faire un petit brief mais je vais rester moi-même, je ne veux pas de réponse toute faite. Jamais. C'est bien je trouve. Ils m'ont donné des conseils d'interprétation aussi. Mylène me disait : "Non tu devrais plutôt le faire comme ça".

Ecoutez "Baptême en l'air" de Julia :



Comment tu décrirais en quelques mots ta relation avec Mylène Farmer et Laurent Boutonnat ?
Parfois amicale. Parfois familiale. On est très proches. Donc, je dirais proximité.

« Le deuxième album, j'y pense »
Il y a pas mal d'émissions de variétés en ce moment comme "La chanson de l'année", "The Voice" ou "La fête de la musique", mais on ne t'y voit pas pour défendre ton album. Comment ça se fait ?
Je me dis que je commence tout juste. En soi, je ne suis pas du tout déçue de ne pas faire ce genre d'émissions. Bien sûr, j'aimerais bien, j'adorerais. Mais ça va peut-être venir un jour... J'espère ! On fait quand même de la promo. Ça me va !

Tu penses déjà au deuxième album ?
Oui, forcément, j'y pense. Mais pour l'instant, on se concentre sur la sortie de celui-ci.

De quoi tu aurais envie pour la suite ?
Pourquoi pas mettre un de mes textes sur ce deuxième album, et peut-être de la scène plus tard aussi. Mais ce n'est pas prévu pour l'instant.

Tu aimerais retravailler avec Mylène Farmer et Laurent Boutonnat sur le prochain album ?
Oui oui, bien sûr ! Mais on n'a pas encore parlé de ça ensemble, ça viendra. On se concentre toujours sur le moment présent avec Laurent et Mylène.

« J'aimerais avoir une carrière complète »
Concernant ta carrière, est-ce que tu as des rêves en tête, des buts à atteindre ?
J'aimerais avoir une carrière, je ne sais pas comment dire, complète. Le Stade de France, ce serait un truc de ouf ! (Rires) C'est un rêve. Mais on verra, je suis vraiment en mode "carpe diem". Je réalise quand même que c'est énorme tout ce qui se passe. J'ai énormément de chance. C'est que du bonheur pour moi.

Et est-ce que tu aimerais représenter la France à Eurovision ?
Non, pas spécialement. Je connais un peu, j'avais suivi Bilal Hassani parce que j'avais fait "The Voice Kids" avec lui. Je l'avais soutenu. Mais ce n'est pas une de mes ambitions.

Crédits photo : Laurent Boutonnat .
Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ? Clips : qui a dit qu'ils étaient fidèles ?
  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés