Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Interview > Actualité de HATIK > Hatik en interview : "Je suis populaire instinctivement, pas par calcul"
Interview
samedi 20 mars 2021 11:23

Hatik en interview : "Je suis populaire instinctivement, pas par calcul"

A l'occasion de la sortie de son premier album "Vague à l'âme", le rappeur Hatik se confie à Pure Charts. Dans notre interview vidéo, il revient sur son succès, la notoriété parfois "pesante" et "oppressante", ses tubes, les critiques sur l'autotune ou encore son hommage à Diam's. Regardez !
Crédits photo : Capture Pure Charts
Après une année 2020 couronnée de succès, Hatik vient de sortir son premier album "Vague à l'âme". « A un moment donné, je me suis rendu compte qu'il y avait plein de vagues différentes, qui pouvaient parfois se ressembler, parfois être totalement opposées. Tout ça, ça reflétait bien qui j'étais au moment de la création de l'album. Je voulais vraiment que ce soit fidèle à ce que je suis » explique le rappeur en interview pour Pure Charts et Pure Break, à propos du titre de son album pour lequel il n'a pas ressenti de pression. « En vrai, on fait de la musique » tempère l'artiste, qui a pourtant explosé l'an dernier avec les tubes "Angela", "La meilleure" feat. Jok'air et "1, 2, 3" en duo avec Amel Bent. Forcément, l'envie de se surpasser est là. « Tu as toujours une petite pression parce que tu te dis : "J'ai fait ça, donc maintenant c'est compliqué de faire moins bien". En même temps, ça arrivera forcément un jour. Il ne faut juste pas se mettre trop la pression à penser à des chiffres. Moi je veux juste faire de la bonne musique » souligne Hatik, qui se dit « populaire instinctivement ».

"La notoriété, c'est un peu oppressant"


« Je ne suis pas populaire par calcul. (...) Quand je fais "Angela" et "La meilleure", ce n'est pas parce que j'ai envie d'être populaire, c'est parce que j'ai envie de faire ces chansons-là. Tant mieux si ça marche » souligne Hatik, dont l'ambition est de proposer « des chansons qui vont au-delà de la microsphère du rap ». Cependant, sa forte notoriété est « pesante » au quotidien : « Après il faut vivre avec, ça fait partie du taff. (...) Parfois, tu as l'impression que c'est un peu oppressant ». Son premier album, le rappeur le débute d'ailleurs avec un titre fort et touchant, baptisé "A la Mélanie", en hommage à Diam's. « Diam's c'est quelqu'un qui était au top. Du jour au lendemain, elle a décidé de tout arrêter, à un stade de sa carrière où elle était incroyablement avancée. Je trouve ça hyper fort mentalement de se dire que tu abandonnes ça pour aller vivre simplement parce que tu sais que c'est ça que tu as envie d'avoir. La vie simple, la vie paisible » nous explique l'interprète de "Mer".

Regardez l'interview d'Hatik :


Une chanson fleuve au texte brut qui est née suite à un mélange d'émotions. « C'est une projection vers l'avenir, c'est un ras le bol, des questions existentielles. (...) "Faire une Mélanie", c'est vraiment une expression que j'ai employé beaucoup l'an dernier et qui a marqué mes proches (...) Ils trouvaient ça très triste, quasiment dépressif de ma part » confie Hatik, admiratif du choix de Diam's d'avoir tout arrêter en plein succès. De là à s'en inspirer ? « Ça ne veut pas dire que je vais faire pareil, ça ne veut pas dire que je ne vais pas faire pareil » déclare le rappeur, laissant la porte ouverte à toute éventualité.
Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Les 10 lives les plus désastreux en vidéos Les 10 lives les plus désastreux en vidéos
  • Clips : quand les stars se mettent à nu Clips : quand les stars se mettent à nu

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés