Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > Clip > Actualité de Greg June > "We Can Never Talk" : Greg June, le séducteur mélancolique derrière ce tube en puissance
Clip
vendredi 31 juillet 2015 13:50

"We Can Never Talk" : Greg June, le séducteur mélancolique derrière ce tube en puissance

Greg June veut nous faire danser cet été. Le chanteur encore inconnu du public pourrait se faire un nom dans les prochaines semaines avec le titre "We Can Never Talk". Un premier album est attendu dans le courant de l'année.
Crédits photo : DR.
Greg June sera-t-il l'une des surprises de l'été 2015 ? Le chanteur lyonnais, originaire de Lorraine, tente d'imposer son univers pêchu et coloré à travers son premier single "We Can Never Talk". Tous les ingrédients sont réunis pour en faire un tube. Les couplets pop-folk sont aussi percutants que le refrain, révélant une voix écorchée et captivante. Le pont s'avère plus original car il casse le rythme d'une chanson dont on devinerait presque toutes les notes avant la fin. Mais "We Can Never Talk" n'en demeure pas moins un bon titre, efficace même, qui n'est pas sans rappeler le single "Stolen Dance" de Milky Chance, l'un des tubes de l'été 2014.

Pour accompagner cette sortie, Greg June a fait appel à HoBo & MoJo, notamment connu pour avoir réalisé le clip "I'm Not Rich" de The King's Son et Blacko. La vidéo du Frenchy, elle, joue sur les contrastes d'ombre et de lumière pour laisser entrevoir son visage. Greg June redouble d'énergie : quand il ne danse pas, il est malheureusement contraint d'affronter la dure réalité d'un couple en phase d'introspection, illustrant parfaitement un texte empli de nostalgie.

Découvrez le premier clip de Greg June, "We Can Never Talk" :



Avec ce premier morceau, Greg Jeune ne renierait pas des ambitions internationales. L'artiste chante depuis plusieurs années mais ce n'est qu'à partir de 2006 qu'il a imaginé pouvoir faire de la musique son métier. En première partie de Jean-Louis Aubert à Nancy, il a ensuite multiplié les rencontres à commencer par celles de John Watts (Fischer Z) et Paul Breslin, qui l'ont aidé à écrire ses premiers morceaux. Deux ans plus tard, il a croisé le chemin de Frank Authier, réalisateur des albums de Grégoire et Irma. Depuis, Greg June n'a cessé d'écrire en vue de publier son premier opus aux influences multiples, allant de la pop de Maroon 5 et Sia à la folk d'Elliott Smith et Ben Harper. Un mélange qui pourrait faire des étincelles d'ici la fin de l'année.
Jonathan HAMARD
Toute l'actualité de Greg June sur son sa page Facebook.

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ? Pseudonymes : de GaGa à Maé, quels sont leurs vrais noms ?
  • Ils se sont payés le luxe de refuser un tube ! Ils se sont payés le luxe de refuser un tube !

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2014 Webedia - Tous droits réservés

  • A propos de Pure Charts
  • Publicité
  • Envoyer une info à la rédaction
  • Courrier des lecteurs
  • Nous contacter
  • SACEM
  • SNEP