Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Gjon's Tears > "Désillusions", "mauvaises rencontres" : Gjon's Tears balance sur l'industrie musicale
C'est dit !
mercredi 25 janvier 2023 13 :31

"Désillusions", "mauvaises rencontres" : Gjon's Tears balance sur l'industrie musicale

Découvert par le public dans "The Voice" puis à l'Eurovision, le jeune artiste Gjon's Tears sort du silence pour raconter son année difficile au sein de l'industrie musicale à Paris. Il évoque des "mauvaises rencontres", des injonctions à consommer de la drogue et des rendez-vous "à 23h30 dans une chambre d'hôtel" dans un témoignage glaçant.
Crédits photo : Capture YouTube
C'est en 2019 que le public français a fait la connaissance de Gjon's Tears, jeune artiste originaire de Suisse, dans la saison 8 de "The Voice" où, dans l'équipe de MIKA, il a fait sensation avant d'être éliminé en demi-finale. Deux ans plus tard, le chanteur a crevé l'écran à l'Eurovision, où il a représenté la Suisse avec la chanson "Tout l'univers", arrivée troisième du classement général avec 432 points derrière Maneskin et Barbara Pravi. Fort de ces expériences, Gjon's Tears a accepté de participer à "The Voice All Stars" tout en développant sa carrière musicale avec les superbes singles "Silhouette" ou "Pure". Agé de 24 ans, il prépare depuis plusieurs années son premier album mais celui-ci se fait attendre. Et pour cause, ses premiers pas dans l'industrie musicale ont été difficiles comme il le raconte dans une publication glaçante sur Instagram, après quelques semaines de silence.

Le player Dailymotion est en train de se charger...


"J'ai fait de mauvaises rencontres"


« Voilà une année que j'essaie de vivre mon rêve parisien dont j'ai tant rêvé quand j'habitais en Gruyère. Paris s'est révélé être une ville extrêmement dure avec moi » explique Gjon's Tears, heureux malgré tout d'avoir trouvé « une équipe qui a cru et qui croit en (son) projet » chez le label Jo&Co (Claudio Capéo, Hoshi...). Mais ça « n'a pas du tout été évident » pour l'artiste débutant. « En toute transparence, depuis que j'ai déménagé, les mois furent compliqués parce que j'ai fait de mauvaises rencontres, on m'a fait croire qu'on appréciait ma musique et qu'on voulait me rencontrer de manière professionnelle à 23h30 dans une chambre d'hôtel… » explique le jeune homme, révélant des faits s'apparentant à des scénarios de prédateurs comme ce fut le cas dans l'affaire Harvey Weinstein. La découverte des coulisses de l'industrie a donc été vertigineuse pour lui : « On m'a fait croire que pour s'intégrer au milieu de la musique, il fallait consommer des produits illicites et on m'a fait comprendre que de ne pas en consommer me blacklistait automatiquement… ».



Pour Gjon's Tears, avide de briller avec son art avant tout, la déception a été au rendez-vous : « J'ai rencontré des personnes qui m'ont fait vivre désillusions sur désillusions, mensonges sur mensonges ». Aujourd'hui, l'artiste a « envie d'aller de l'avant », et a tenu à remercier son public. « Je ne vous écris pas cela aujourd'hui pour me plaindre (...). Mais, je souhaitais vous expliquer mon absence sur les réseaux à vous tous qui me soutenez tant depuis si longtemps, à qui je n'ai même plus les mots pour dire merci, pour vous dire à quel point sans vous, je me sens vide » conclut-il, avant de délivrer un message d'espoir et d'assurer que son album sortira « bientôt ».
Julien GONCALVES

Charts in France

Copyright © 2002-2023 Webedia - Tous droits réservés