Mot de passe oublié ? Cliquez-ici

Accueil > Actualité > C'est dit ! > Actualité de Didier Barbelivien > Didier Barbelivien s'en prend au gouvernement "incompétent" dans un texte incisif
C'est dit !
mardi 28 avril 2020 14:42

Didier Barbelivien s'en prend au gouvernement "incompétent" dans un texte incisif

Didier Barbelivien est en colère contre le gouvernement et sa gestion de la crise sanitaire du coronavirus. Le chanteur vient de publier un texte acide où il s'en prend à Emmanuel Macron et ses ministres, révolté par leur "incompétence" et leurs "discours minables".
Crédits photo : Bestimage
Alors que le Premier ministre Edouard Philippe est sur le point d'annoncer son plan de déconfinement devant l'Assemblée Nationale, Didier Barbelivien n'a pas hésité à publier ce dimanche un pamphlet contre le gouvernement intitulé "Tirade aux incompétents", en référence à "Ruy Blas" de Victor Hugo. « Bon appétit messieurs, ô ministres intègres / Qui confinez la France comme on fait du vinaigre... / Depuis bientôt deux mois de ce confinement / A défaut d’être là vous savez faire semblant » écrit d'emblée le chanteur, qui avait soutenu Nicolas Sarkozy en 2012 puis en 2016. Très inspiré, Didier Barbelivien, qui n'a jamais eu sa langue dans la poche, y égratigne entre rimes et alexandrins l'exécutif pour ses déclarations parfois contradictoires durant cette crise sanitaire due au coronavirus, notamment concernant le port de masque de protection : « Nous on manque de masque mais pas vous quand j'y songe / Qui avancez fièrement sous celui du mensonge... / Puisqu'il y a trois semaines vous affirmiez crétins / Qu'en porter par prudence n'était pas opportun ».

Des "discours minables"


Si "Ruy Blas" s'en prenait aux ministres corrompus en Espagne, c'est donc au Président de la République Emmanuel Macron et aux membres du gouvernement que s'adresse désormais cette tirade incisive signée Dider Barbelivien. Agacé par « tant d'errances et tant de comédie », l'auteur pointe ensuite du doigt la fermeture des lits dans les hôpitaux, l'hypocrisie des discours « minables » à propos des soignants, érigés en héros malgré une politique de « carence », et une possible deuxième vague de contamination après le déconfinement. Joint par Le Figaro, Dider Barbelivien est revenu sur la naissance de ce texte, dont le déclic a été le visionnage du film "La folie des grandeurs" avec Louis de Funès.

« J'ai entendu le président dire à six reprises: "C'est la guerre!". Soit, alors faisons-la. Comme Staline il aurait dû compter ses divisions, c'est-à-dire, ici, les lits, les masques et tout ce qui est utile aux soins. Et enfin mobiliser les entreprises capables de réagir. Faire la guerre, c'est ça. Ce n'est pas changer d'avis au gré de je ne sais quoi » explique-t-il, se revendiquant comme « un animal social confiné ».

Julien GONCALVES

Vous aimez

... les spectacles du moment !

A ne pas rater

Nos dossiers incontournables !

  • Sexe, religion... Madonna en 10 provocations Sexe, religion... Madonna en 10 provocations
  • Que devient... David Charvet ? Que devient... David Charvet ?

Jeux concours

Jouez et gagnez des lots !

Charts in France

Copyright © 2002-2020 Webedia - Tous droits réservés